Web
Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

musique - Page 3

  • Musée du son enregistré : chronique d'une mort annoncée ou phénix ressuscité ?

     

    En janvier 2015, nous vous avons annoncé l'ouverture du musée du son enregist au 53 boulevard de Rochechouart, Paris 9e. Confiante dans la qualité de son projet (il n'y a pas de musée de ce type à Paris et un seul en France, seule la Bibliothèque Nationale de France se préoccupe du sujet), confiante dans les encouragements et engagements reçus par de nombreuses institutions dont la mairie de Paris, l'association Phonoplanète qui porte le projet avait donc décidé de se lancer dans l'aventure.

    Un an plus tard, c'est la déconvenue car les aides espérées ne sont pas au rendez-vous. Le musée se verra contraint de fermer ses portes fin février pour des raisons financières. L'article du quotidien 20mn ci-après explique la situation.

    paris,musique,phono-museum

    Cliquez sur la photo pour ouvrir l'article

     

    Comment sauver ce beau projet ?

    D'abord en marquant son soutien à travers les réseaux sociaux. Interpeller par ce biais les responsables à la mairie de Paris et notamment Bruno Julliard, 1er adjoint à la maire de Paris chargé de la Culture et du Patrimoine - @BrunoJulliard - mais aussi Pauline Véron, élue du 9e et adjointe à la maire de Paris chargée entre autres des associations - @PaulineVeron. En un mot faire du buzz, notamment en partageant la page Facebook du musée et son compte Twitter - @Phonomuseum. En partageant aussi cette information avec vos proches et amis Facebook et autres.

    Surtout en aidant financièrement l'association Phonoplanète qui ne baisse pas les bras ! Faire un don via le financement participatif, le tout afin de repartir sur de nouvelles bases assurant la pérennité du projet car celui-ci, en dehors de la charge du loyer, cher dans le quartier, est financièrement viable.

    La presse en parle

    paris,paris-9e,musique,phono-museum

    Le Parisien du 15 février

    Cliquez sur la photo pour l'agrandir

     


    http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1239979

    France Inter - le 7/9 du 18 février

     

  • Concert du choeur Sorbonne Universités à Clignancourt

    Une fois encore, nous n'hésitons pas à relayer l'invitation au concert du Chœur Sorbonne Universités (COSU) à l’auditorium du Centre Clignancourt, des moments musicaux toujours de qualité.

    Ce sera le lundi 22 février à 20h au 2 rue Francis de Croisset métro Porte de Clignancourt. Un florilège de pièces pour chœur a cappella de compositeurs des Pays de l’Est, représentants d’une génération centrée sur l’art choral et qui a excellé dans la production d’œuvres sacrées et profanes d’inspiration folklorique vous sera proposé sous la direction d'Ariel Alonso.

    paris,sorbonne,concert,culture,paris-18e,musique

  • Concert Erik Satie au Phono Museum

    Ce soir concert piano et chant Erik Satie au Phono Museum, 53 boulevard de Rochechouart (page Facebook du Phono Museum Paris). Venez nombreux car le musée est en grande difficulté, nous vous en reparlerons en début de semaine...

    paris,musique,concert,paris-9e,erik-satie,phono-museum

    Cliquez sur l'affiche pour l'agrandir

    paris,musique,concert,paris-9e,erik-satie,phono-museum

    paris,musique,concert,paris-9e,erik-satie,phono-museum

  • Sorbonne Clignancourt : invitation au chant

    Une nouvelle invitation du Chœur et Orchestre Sorbonne Universités (COSU) et de son centre Clignancourt à un concert participatif.

    Si vous souhaitez partager un moment musical et chanter, n'hésitez pas à venir mardi 15 décembre à 19h30 au 2 rue Francis de Croisset, métro Porte de Clignancourt.

    paris 18e,paris,sorbonne,musique,concert,culture

    Venez vous joindre aux musiciens du Chœur & Orchestre Sorbonne Universités le temps d'une soirée pour interpréter les plus célèbres extraits du Messie de Haendel. Gratuit et ouvert à tous, sur inscription obligatoire : ici.

    Et pour préparer ce moment de détente, écoutez les extraits des parties chantées !

     

  • Ce dimanche au Phono Muséum de Paris : l'ensemble Aromates

    Comme chaque premier dimanche du mois, le PHONO Museum (page Facebook du Phono Museum Paris) vous donne rendez-vous pour le concert de musique andalouse du Moyen-Orient par l'ensemble Aromates :

    dimanche 6 décembre à 18h30

    ouverture des portes à 18h

    au 53 boulevard de Rochechouart

    (M° Pigalle ou Anvers)

    paris,paris-9e,phono-museum,concert,musique,musique-arabo-andalouse

    Voulez-vous les écouter ? Voici 6 minutes de musique arabo-andalouse... une pure merveille !

    Jardin de Myrtes, mélodies andalouses du Moyen-Orient

     

  • Le concert de jazz "Avenue Henry Chéron" ce dimanche au Phono Museum

    Pour le concert mensuel du Phono Museum, désormais une habitude chaque premier dimanche du mois, le Phono Museum (avec sa page Facebook) vous propose d'assister au concert de jazz "Avenue Henry Chéron" (piano et contrebasse)

    dimanche 8 novembre à 18h30

    au 53 boulevard de Rochechouart, Paris 9e

    paris,paris-9e,phono-museum,musique,concert,jazz,jean-philippe-viret,emmanuel-bex

    paris,paris-9e,phono-museum,musique,concert,jazz,jean-philippe-viret,emmanuel-bex

    Sur Facebook : la page-évènement de ce concert dominical, pour la partager auprès de vos proches et amis.    

     

  • Concert dominical au Phono Museum

    Comme chaque premier dimanche du mois, le PHONO Museum (page Facebook du Phono Museum Paris) vous donne rendez-vous pour un moment musical ce prochain dimanche 4 octobre à 18h30.

    Haman Khairy, virtuose du mouwachah, art né en Andalousie musulmane, en est l'invité.

    paris,paris 9e,phonomuseaum,musique,concert,hamam khairy 

    Un avant goût de ce prochain concert dans cette vidéo :

     

  • Les rencontres de la Goutte d'or

    Eloignons-nous de tout ce que nous avons entendu ces derniers temps à propos de la Goutte d'or ! Intéressons-nous à ce qui s'y passe en réalité.

    Quatre acteurs majeurs du quartier - le centre Fleury Goutte d'or Barbara, la salle Saint Bruno, la bibliothèque Goutte d'or et l'Institut des Cultures d'Islam.

    Et voici tout un programme musical baptisé Magic Barbès au centre Barbara - voilà le programme

    paris,goutte-d-or,musique,conférence,débats

     

  • Un nouveau musée dans le 9e

    paris,musique,phonogalerie,phonomuseaum

    Un nouveau musée a ouvert ses portes récemment près de chez nous ! Il s'agit du PHONO Museum situé au 53 boulevard de Rochechouart, juste devant La Cigale, à deux pas de Barbès.

    Au milieu du XIXe siècle, on a fixé les images avec des photos. Même si la chose était assez nouvelle, elle ne constituait pas une révolution culturelle puisque depuis toujours les dessins et les peintures ont fixé ce que nous voyons. Mais le son ? Ce que nous entendons ? Si les portraits de Louis XIV ou de Mozart voire les fresques préhistoriques sont bien parvenus jusqu'à nous, qu'en était-il des voix, des sons ? Aucun son jamais n'avait été enregistré jusqu'à la révolution technologique de la fin du XIXe siècle. C'est cette aventure du son enregistré que présente ce nouveau musée, toutes les évolutions technologiques du cylindre au fichier numérique en passant par les 78 tours et les disques vinyles.

    Le magazine Le Point y a consacré un article très complet avec vidéos qui vous présente le musée "La voix de son maître".

    TF1 lui a aussi consacré un reportage :

     

    Le musée organise aussi des concerts les premiers dimanches de chaque mois. Le 1er février, il nous propose un concert de musique savante du Proche Orient sous le titre "Hommage à la musique d'Alep". Deux musiciens jouent en alternance oud (genre de luth) et percussion.

    paris,musique,phonogalerie,phonomuseaum

    Cliquer sur la photo pour l'agrandir

    Info pratiques:

    53 boulevard de Rochechouart - 75009 Paris

    Métro : Pigalle ou Anvers

    Visite libre en individuel du jeudi au dimanche de 14h à 18h - prix 5€

    Visite guidée en groupe sur réservation à phonoplanete@gmail.com (minimum 5 personnes maximum 20) - 10€/personne

    Page Facebook : PHONO Museum Paris - La grande aventure du son enregistré

    Et pour le plaisir, une dernière vidéo qui fait bien comprendre les difficultés des débuts :

     

  • A propos d'Adolphe Sax

    Il se passe toujours un événement culturel dans le 9e. Tant de personnalités ont habité ce quartier traditionnellement tourné vers les arts que les commémorations sont nombreuses et toujours propices à faire venir presse et amateurs de ce genre de cérémonies.

    Récemment la nouvelle maire de cet arrondissement, Delphine Bürkli, a inauguré une plaque en mémoire d'Adolphe Sax. (voir le tweet du 22 novembre dernier ci-dessous) Où ? 50 rue Saint-Georges.

     

    Cliquez sur l'image pour voir ce Tweet via Twitter

     

    Sa manufacture d'instruments de musique, des saxophones, employa jusqu'à 200 personnes, souligne Le Parisien. Le génial inventeur déménagea beaucoup également. C'est ce que nous écrit une des auteures du guide de l'ex-quartier du 9e Trudaine Rochechouart récemment rebaptisé Anvers - Montholon et paru en 2007 dans le cadre des activités des conseils de quartier, Trudaine Rochechouart dans tous ses éclats. On peut lire dans ce guide qu'Adlophe Sax avait ses ateliers rue Lallier, au 6 précisément (voir page 110 de ce guide). Alors qui se trompe ?

    "Personne ne se trompe, tout simplement parce que Sax a vécu et travaillé au cours de sa vie parisienne à plusieurs endroits entre les 9e et 10e arrondissements nous dit cette rédactrice. Dans la mesure où il s'est implanté également au 6 rue Lallier, et que notre guide Trudaine/Rochechouart s'arrête quasiment à cet endroit, il était judicieux d'effleurer Sax et Berlioz. Sax s'est installé également au 26 rue de Rocroy, au 39 rue de Dunkerque, puis au 56 rue Laffitte, au 11 rue Viollet Le Duc... pour finir rue Frochot"*.

    Et voilà un petit texte pour dire que c'est ce cher Berlioz qui, consacrant à Sax un article élogieux dans le Journal des Débats en 1842, l'incite à se fixer à Paris l'’année suivante, rue Neuve-Saint-Georges. 

     

    "Le Saxophon, ainsi appelé du nom de l’inventeur est un instrument de cuivre assez semblable à l’ophicléïde par sa forme, et armé de dix-neuf clefs. Il se joue non pas avec une embouchure, comme les autres instrumens de cuivre, mais avec un bec semblable à celui de la clarinette-basse. Le Saxophon serait ainsi le chef d’une nouvelle famille, celle des instrumens de cuivre à anche. Son étendue est de trois octaves, en partant du si bémol grave au-dessous des portées (clef de fa) ; son doigté est à peu près le même que celui de la flûte ou de la deuxième partie de la clarinette. Quant à la sonorité, elle est de telle nature que je ne connais pas un instrument grave actuellement en usage qui puisse, sous ce rapport, lui être comparé. C’est plein, moelleux, vibrant, d’une force énorme, et susceptible d’être adouci. C’est fort supérieur, à mon sens, aux notes graves des ophicléïdes pour la justesse, pour la fixité du son dont le caractère d’ailleurs est tout à fait neuf et ne ressemble à aucun des timbres qu’on entend dans l’orchestre actuel, si ce n’est un peu à celui du mi et du fa grave de la clarinette-basse. Grâce à l’anche dont il est pourvu, le Saxophon peut enfler et diminuer le son ; il produit, dans le haut, des notes d’une vibration pénétrante qui pourraient même être heureusement appliquées à l’expression mélodique. Sans doute il ne sera jamais propre aux traits rapides, aux arpéges compliqués ; mais les instrumens graves ne sont point destinés aux évolutions légères ; il faut donc au lieu de s’en plaindre, se réjouir de l’impossibilité où l’on sera d’abuser du Saxophon et de détruire son majestueux caractère en lui donnant des futilités musicales à exécuter. 

    Les compositeurs devront beaucoup à M. Sax, quand ses nouveaux instrumens seront devenus d’un usage général. Qu’il persévère ; les encouragemens des amis de l’art ne lui manqueront pas".

     

    Nota : pas de coquilles dans cette citation, mais l'usage d'alors voulait qu'on écrivit instrument et encouragement sans T, comme on peut le vérifier dans le Manuel de l'orthographiste... de 1833. Voir ci-dessous
     

    o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

     * source : Adolphe Sax : 1814-1894 : sa vie, son oeuvre et ses instruments de musique ; 284 pages ; éditions de l'Université de Bruxelles, 1980

     

  • Festival de chorales dans le 10e

    Dix jours de chanson dans le 10e à partir d'aujourd'hui, avec le Festival "10 de Choeurs". Un grand rendez-vous pour les amateurs de chant choral.

    Ce sera l'occasion de rencontrer chefs, chanteurs et chanteuses. Des lieux très divers ont été choisis: églises, chapelles, salle des fêtes de la mairie du 10e, scène du canal de l'espace Jemmapes, auditorium du Conservatoire.

    festival,musique,chorales,10-de-choeurs

    C'est ce que propose l'association CRL10 (programme détaillé en cliquant sur le lien).

  • Studio 360° va s’installer à la Goutte d’Or

    Sudio 360.JPGAu coin des rues Léon et Myrha se trouve aujourd’hui un petit espace que les habitants se sont appropriés pour en faire un jeu de boules. Il y avait là, dans le temps, un café restaurant et même une mercerie. Il nous reste en mémoire la photo du petit immeuble avant sa démolition avec Monsieur Chat de Thomas Vuile, qui dominait alors la situation. (voir ici sur notre blog en 2011).

    L’endroit, à un pâté de maisons du square Léon et à quelques courtes encablures de l’église Saint Bernard, est au cœur de la Goutte d’Or. La parcelle ne fait l’objet d’aucune recommandation particulière dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la ville de Paris, si ce n’est une "incitation a la mixité habitat-emploi".

    Chargée de l'aménagement de tout ce quartier et particulièrement de l'éradication de l'habitat insalubre, depuis presque 20 ans, la Semavip s'est vu confiée le sort de la parcelle début 2011 et la mise en place d'un appel d'offre afin de désigner  un "groupement  d'opérateurs gestionnaires chargé de concevoir, réaliser et gérer un centre culturel privé". N’ayant reçu qu’une proposition solide — deux autres mal abouties ne sont pas vraiment entrées en compétition —, c’est celle-ci-qui a été adoptée par la SEMAVIP et qui a fait l’objet d’une présentation mardi 19 novembre au centre Barbara. Action Barbès y assistait.

    Lire la suite