Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réaménagement du square Alban Satragne : lancement de la concertation

Situé à proximité de la Gare de l'Est, en prolongement de la nouvelle médiathèque Françoise Sagan à l'emplacement de l'ancien Clos Saint-Lazare (composé de l'hôpital et de la prison du même nom), le square Alban-Satragne est promis depuis de nombreuses années à un réaménagement, qui tarde depuis trop longtemps...

paris,paris-10e,square-alban-satragne,espaces-verts,réaménagement,concertation,rémi-féraud

paris,paris-10e,square-alban-satragne,espaces-verts,concertationAu fil de ces dernières années, le square Alban-Satragne est devenu pour les riverains et habitants du 10e un objet de crispation.

Pour certains, les abords de ce square sont devenus les lieux de nuisances diverses, illustrées par exemple dans cet article (ci-contre) du Parisien daté du 6 novembre 2014 (à retrouver ici pour la version en ligne), suite à une attaque à l'explosif des distributeurs de billets de La Poste Magenta.

Dans ce contexte de vols répétés et de nuisances liées à la précarité de certaines populations qui s'y retrouvaient, les efforts des équipes du nouveau Commissaire Central du 10e, Julien Miniconi, ont permis à cet espace aux abords du square Alban-Satragne de retrouver une sérénité, certes relative, en 2015, en comparaison avec les années précédentes.

Par ailleurs, de manière plus anecdotique, le square a récemment été confronté à des problèmes importants de rongeurs (lire nos articles du 1er novembre 2015 et du 28 novembre 2015).

 

Lors d'une réunion publique le 10 mars 2014 dans le cadre des dernières élections municipales, le candidat-maire Rémi Féraud avait indiqué que le réaménagement du square Alban-Satragne serait la 3e et dernière phase du vaste réaménagement de l'ensemble, comprenant les nouveaux équipements : la crèche et le centre social "Le Pari's des Faubourgs" (2009), le gymnase Marie Paradis (mai 2013) et la médiathèque Françoise Sagan (mai 2015).

Concernant le coût de ce réaménagement (comprenant le déplacement de la trémie - entrée du parking souterrain - sur le boulevard Magenta, choisi par le Conseil de Quartier Saint-Denis Paradis du 6 novembre 2008, mais jamais réalisé...), Rémi Féraud l'avait estimé à 20 M€...

oOo

Concernant le Conseil de Quartier Saint-Denis Paradis du 6 novembre 2008, consacré à l'aménagement du square Alban-Satragne et aux choix de l'emplacement de l'entrée du parking, vous pouvez télécharger :

. Le compte-rendu de cette réunion publique.

. La présentation lors de cette réunion publique. 

oOo

paris,paris-10e,square-alban-satragne,espaces-verts,réaménagement,concertation,rémi-féraud

paris,paris-10e,square-alban-satragne,espaces-verts,réaménagement,concertation,rémi-féraud

La concertation pour le réaménagement du square Alban-Satragne est donc désormais lancée, avec cette première réunion publique, dans la Salle des Fêtes de la Mairie du 10e :

Mercredi 3 février à 19h

paris,paris-10e,square-alban-satragne,espaces-verts,concertation

 

Commentaires

  • Cela ne sert à rien - je pense - de dépenser plusieurs dizaines - !! - de millions d'euros à la rénovation d'un square... Cet argent devrait servir à la formation, et à la facilitation de la création d'entreprises pour ceux que le Parisien appelle "les marginaux". Car, si c'est le statu quo, il faudra de nouveau rénover ce parc dans cinq ans, avec les même dépenses. Et les marginaux vivront toujours aussi mal, ce qui ne semble pas beaucoup déranger les donneurs de leçon professionnels.

    Aujourd'hui à l'échelle du pays, c'est une dette qui équivaut à quasiment 100% du PIB et 10 millions de vrais et faux chômeurs, alors que l'on devrait faciliter la création d'activité au lieu de s'empêtrer dans des dépenses obligées et passives (remboursement des intérêts de la dette..)

    Deux questions pour terminer:
    - une à Action Barbès: recevez vous de l'argent de la mairie? de l'Etat? d'un autre organisme public ? Si oui, combien? Je pose la question car je trouve que votre liberté de parole sur les vrais sujets de dynamisation du quartier a singulièrement baissé, voire se limite à des questions de circulation.

    - une à Rémi Féraud (tout comme à Eric Lejoindre d'ailleurs et Anne Hidalgo): pensez vous faire de la politique toute votre vie? un job? Si oui (ou non d'ailleurs), qu'est ce qui vous motive au plus profond de vous : vraiment trouver des solutions pour le quartier? Le propulser dans le 21ième siècle, comme c'est le cas à Barcelone, Tallinn en Estonie, Londres, Nairobi qui encourage vraiment ses entrepreneurs tout comme à Santiago du Chili? Ou bien vous contenter de rénover des squares et vous enfoncer dans le politiquement correct qui nous emmène à la société actuelle: 1% de pénible croissance annuelle et un statu quo dont ne continuent à bénéficier uniquement les quinquas et plus blancs. Vous mettez vous à la place de ceux qui veulent se mettre en danger pour créer une activité qui bénéficiera à tout le monde? Ces derniers n'ont pas besoin de subventions mais de règles simples, et de politiques qui les aide sans en avoir honte (Jaurés aimais beaucoup les entrepreneurs, vous savez, beaucoup plus que n'importe quel homme politique aujourd'hui). Alors pourquoi louper le coche?

  • En 2006 l'association Histoire et Vies du 10e avait émis un vœu pour qu'un hommage (statue, monument, stèle, etc.) soit rendu dans le square Alban Satragne à Victor Schoelcher, enfant du 10e, né au 132 rue du Faubourg-St-Denis, la Ville de Paris avait sollicité des artistes pour implanter une œuvre commémorative dans le square. Le projet de 3 d'entre eux avait été retenu, hélas il n'a pas abouti ! voici ci-dessous un extrait de ce projet.
    ______________________________________
    DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES
    Sous-Direction des Nouveaux Projets
    Département de l’Art dans la Ville


    Paris, le 17 juillet 2006

    Objet : Hommage à Victor Schoelcher au Square Alban Satragne.


    Madame, Monsieur,
    Depuis plus d’un an, la Direction des Affaires culturelles mène une réflexion sur un Hommage à Schoelcher pour le square Alban Satragne. Trois artistes ont été consultés et ont présentés des esquisses pour une future implantation dans le square. Ces esquisses ont été présentées au Comité de l’Art dans la Ville du 28 Juin 2006. Deux artistes ont obtenus un vote favorable des membres et des invités : Bruno Peinado et Thierry Fontaine.
    Ce comité et de précédents échanges avec la Semavip et la Mairie du 10ème ont révélé une difficulté de calendrier et d’implantation. En effet, cet hommage s’inscrit dans une nécessité symbolique: l’association L’origine de la demande remonte à 2004, l’association Histoire et vies du 10ème souhaiter marquer 2006, l’année anniversaire de l’abolition de l’esclavagisme, par cet hommage.
    La Ville de Paris a souhaité deux phases de travaux. La Semavip a été désignée aménageur de la première phase concernant la Partie Nord du site (école et une partie du carré historique), pour la seconde phase (square et l’autre partie du carré historique), ce sera le choix de la prochaine mandature. On ne connaît ni l’aménageur du jardin ni la préfiguration de cet espace. De ce fait, il faut reconsidérer l’implantation d’un hommage à Schoelcher dans le temps et dans l’espace. Il nous semble intéressant d’intégrer ce préalable aux cahiers des charges du paysagiste, qui devrait être désigné prochainement........

Les commentaires sont fermés.