Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

montholon

  • Trudaine Rochechouart devient Anvers Montholon

    La nouvelle majorité du conseil d'arrondissement du 9e issue des urnes en mars dernier a entièrement révisé l'appellation des conseils de quartier de cet arrondissement.

    - Provence Opéra devient Opéra Chaussée d'Antin

    - Lorette Martyrs devient Pigalle Martyrs

    - La Fayette Richer devient Faubourg Montmartre

    - Clichy Trinité devient Blanche Trinité

    - Trudaine Rochechouart devient Anvers Montholon

     

    On pourrait discuter à perte de vue du bien fondé de ces changements. Il nous faut quand même faire une remarque à propos de la nouvelle appellation du quartier le plus proche du carrefour Barbès, Anvers Montholon.

    Bien sûr, ce nom parait logique puisque les deux squares Anvers et Montholon encadrent le quartier. Mais revenons sur l'origine de ces noms. Le square et la rue d'Anvers qui le longe ont été appelés ainsi en 1877 suite à la victoire des armées françaises à Anvers en 1832. Le square et la rue de Montholon font explicitement référence au général Charles Tristan de Montholon dont l'hôtel particulier s'élevait non loin de là, un militaire donc.

    Anvers et Montholon remplacent donc Trudaine et Rochechouart. Concernant Rochechouart, nous vous en avons déjà parlé et c'est ici. Trudaine est le nom d'une famille prestigieuse tout au long du XVIIIe siècle, Prévôt des Marchands pour le père, Intendant des finances et grand ingénieur pour le fils.

    Alors il n'est pas interdit de penser que passer de noms prestigieux liés à l'Histoire de France à des noms liés aux activités militaires, en clair à la guerre, n'est pas très judicieux.

  • L'attractivité du 9e en conseil de quartier ce soir

    document?id=16047&id_attribute=111Ce n'est pas le thème essentiel des sujets qui seront abordés ce soir dans le conseil de quartier Trudaine - Rochechouart, mais l'attractivité d'un quartier est si rarement évoquée dans ces enceintes, que nous souhaitons le mettre en avant. L'accroche dit :

    "vivre, travailler, consommer dans le 9e"

    Peut-on travailler et faire ses courses près de chez soi ? Est-il possible de consommer des produits fabriqués près de chez soi ? Comment évolue l'attractivité du 9e ?

    Dans l'esprit des animateurs du conseil de quartier, l'attractivité d'un quartier est sans doute étroitement liée à la proximité du lieu de travail, des centres commerciaux et des boutiques. Pour d'autres, elle sera davantage rattachée à des espaces verts, des lieux de loisirs et de repos, ou à l'offre éducative pour leurs enfants. Toutes les opinions sont permises, toutes les envies aussi. On explique ainsi que certains puissent travailler ici et habiter très loin, c'est à dire à plus d'une heure ou parfois même deux heures de leur bureau, ou de leur lieu de travail en général. Certainement le prix des loyers et du foncier dans Paris dissuade-t-il de nombreux habitants, qui peuvent plus facilement se loger ou devenir propriétaires de leur habitation passés un bon nombre de kilomètres. Mais au-delà de ces contraintes budgétaires, certains préfèrent réellement retrouver le calme et les espaces verts en fin de journée. Dans ce cas, le 9e ne les attire pas. Y compris avec des prix plus abordables. Et malgré ses écoles, ses collèges et lycées nombreux et renommés....

    L'autre sujet de ce soir, un point sur les aménagements du square Montholon, avec des responsables de la direction des espaces verts, serait-il de nature à les convaincre d'habiter le 9e ? Rien n'est moins sûr !