Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

librairie-solidaire

  • La Librairie solidaire propose un atelier Brico-récup'

    La Librairie solidaire du 10e propose un atelier intergénérationnnel de brico-récup, atelier qui s'inscrit dans le cadre de la Semaine de l'économie circulaire. Ouvert à tous et gratuit.

    Rendez-vous jeudi 27 octobre de 16h à 17h ou de 17h à 18h au 27 rue du Château d'eau.

     

    librairie solidaire

    Entrée libre sur inscription au 01 42 01 46 83 / culture@lamaisonducanal.fr

  • Jeux d'écriture et de lecture à la Librairie solidaire du 10e

    Nous relayons bien volontiers l'animation proposée par La Maison du Canal à La Librairie solidaire du 27, rue du Château d'Eau.

    Il s'agit d'un atelier intergénérationnel d'écriture pour tous les âges, est-il précisé ! Fabrication d'histoires, jeux d'écriture et de lecture, et aussi confection de livres cartonnés.

    Plusieurs dates sont proposées aux amateurs : Mercredi 20 avril / 27 avril / 4 mai / 11 mai 2016 de 14h à 16h.

    L'entrée est libre ; il faut juste s'inscrire en raison d'un nombre de places limité ici : culture@lamaisonducanal.fr

    paris,paris-10e,librairie-solidaire,atelier-d-écriture,culture,la-maison-du-canal

    Cliquez sur l'affiche pour la télécharger et l'agrandir.

     

  • La Librairie solidaire du 10e change d'adresse

    La Librairie solidaire qui avait son local rue d'Hauteville se déplace vers l'est pour s'installer au 27 rue du Château d'Eau (comme nous l'indiquions déjà le 15 mars). Nous vous avions présentée cette Librairie Solidaire en septembre 2014 dans cet article.

    Les habitants sont conviés à son inauguration le samedi 30 mai à partir de 16h, l'occasion de découvrir les nouveaux locaux et de rencontrer l'équipe de bénévoles qui fait vivre ce projet solidaire.

    paris,paris 10e,librairie solidaire

    Ce même jour, la librairie participera à la Nuit de la Littérature de 17h à 23h. Manifestation proposée  par le Forum des Instituts Culturels Étrangers. Plusieurs lectures auront lieu dans divers lieux du 10e animés par un auteur étranger et un comédien. A la librairie, on pourra écouter la poétesse chypriote Alexandra Galamou et la comédienne Dimitra Kontou.

    Une belle initiative pour cette Nuit de la Littérature.

    N'hésitez pas à découvrir la librairie qui sera ouverte du mercredi au vendredi et le 1er samedi du mois de 12h à 19h. 

     

  • La librairie solidaire dans le 10e change d'adresse

    Nous vous avions présenté, il y a quelques mois,  la Librairie Solidaire de la rue d'Hauteville dans le 10e arrondissement . Nous venons d'apprendre son changement de lieu. Aussi pour ne pas vous y rendre pour rien, notez sa nouvelle adresse 27 rue du Château d'eau, à deux pas de la mairie et pas très loin de la place de la République. Et ce à partir du 18 mars.

     

    paris,librairie,librairie-solidaire,rue-du-chateau-d-eau

     

  • La librairie solidaire de la rue d'Hauteville

    Ouverte depuis décembre 2011, la librairie solidaire de la rue d'Hauteville ne manque ni de livres, ni d'acheteurs mais d'espace. Un lieu convivial à découvrir. Attention, l'entrée se fait par le porche. Une enseigne devrait être installée prochainement pour davantage de visibilité.

    librairie solidaire, rue hauteville, régie de quartier

    La librairie est une initiative de la Maison du Canal dans le cadre des quartiers "Politique de la Ville" qui a permis notamment à des personnes en insertion de retrouver une activité. Avec trois objectifs essentiels : promouvoir la vie de quartier, créer du lien social, donner une seconde vie aux objets. C'est la seule librairie solidaire de ce type sur Paris. Deux autres existent dans la capitale mais gérées par l'ONG Oxfam : l'une dans le 11e et l'autre dans le 14e (voir ici pour les adresses).

    Une dizaine de bénévoles et une personne rémunérée participent au tri, au rangement, à l'accueil, à la vente et le travail ne manque pas! Nous avons rencontré Noëlle Perrier, bénévole de la première heure.

    librairie solidaire, rue hauteville, régie de quartier

     

    Qui fréquente la librairie? Quels types de livres sont davantage recherchés?

    Nous rencontrons un vrai succès tant au niveau des dons (parfois par des éditeurs) que des ventes, avec pour conséquence actuellement des problèmes de stockage. Nous avons désormais une clientèle fidélisée, des jeunes travaillant dans le quartier qui viennent pendant leur pause déjeuner, des habitants du 10e et bien au-delà. A l'ouverture, on a vu se présenter des bouquinistes attirés par les prix très bas. C'est pourquoi nous avons fait le choix d'augmenter le prix des très beaux livres. On vend beaucoup de romans (des policiers) plutôt format poche et d'autres ouvrages dans de nombreux domaines. Par contre, les livres pour la jeunesse sont peu vendus, ce que l'on peut regretter. Nous avons pourtant fait de la publicité auprès d'écoles. Nous sommes même prêts à les donner!

     

    Justement quels livres refusez-vous?

    Les gros dictionnaires, les atlas et encyclopédies, les manuels scolaires. Il faut également que les livres soient en bon état.

     

    Avez-vous des partenariats?

    Nous collaborons avec plusieurs grosses entreprises. Par exemple ERDF qui collecte des ouvrages auprès de ses salariés. Recyclivre, situé rue de Trévise dans le 9e et qui porte les mêmes valeurs solidaires reprend des livres qui ne nous intéressent pas et nous reverse 10% des ventes qui se font uniquement sur Internet. Nous avons permis également à une maison de retraite de renouveler son stock de livres.

     

    Des événements particuliers?

    L'espace très réduit ne le permet pas sur le site même de la librairie. On peut le regretter. Nous avons organisé au printemps dernier un café-lecture dans un autre lieu de l'arrondissement. Pas simple de continuer car il faut justement pérenniser un espace, avoir des personnes qui lisent des extraits de livres après choix d'un thème et pouvoir susciter des discussions.

    Un atelier reliure existe à La Maison du Canal animée par une salariée de la régie de quartier. On peut s'y inscrire pour un prix très modique, cotisation de 5€ et participation de 3€ pour le matériel à l'année.

    librairie solidaire, rue hauteville, régie de quartier

    A l'origine de cette aventure, Elodie Combileau, qui vient également de permettre l'ouverture d'une ressourcerie rue du Faubourg Poissonnière. Nous lui rendrons visite prochainement.