Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dernière réunion pour l'opération Barbès-Chapelle Respire avant la rentrée

Le chef de district Jacques Rigon a réuni pour une dernière rencontre avant septembre les associations Action Barbès, SOS Chapelle ainsi que le collectif des riverains du boulevard Barbès. Comme à l'habitude, il a commencé par quelques chiffres (cumulés depuis le 23 janvier).

Des chiffres

évictions: 35 418

• benne: 23 t

• PV simplifiés de saisies destruction: 2 661

• arrestations: 1 400

• verbalisations pour stationnement illicite et infraction à la circulation: 7 000

• enlèvements de véhicules : 212

• opérations spéciales: 235

• arrestations pour ventes illicites de cigarettes: 79. Parallèlement, une opération a permis de saisir 600 cartouches.

Des fermetures administratives de commerces ont été prononcées dans les secteurs Goutte d'or et Chapelle, comme nous le signalions déjà dans notre article du 30 juin

paris,paris 10e,paris 18e,barbès,chapelle,ventes-à-la-sauvette,ventes-illicites,stationnement-illicite,marché barbès

Le GLTD (Groupe local de traitement de la délinquance) mis en place sur le secteur Pajol-Chapelle n' a pas vocation à durer car il ne peut seul remédier à la situation actuelle. Un premier bilan sera fait en septembre. Il faut une action en profondeur dans ce bassin " Chapelle-Goutte d'or-Château-Rouge-Gare du Nord-Lariboisière", nous a confirmé J. Rigon, ajoutant que la préfecture était favorable à la mise en place d'un dispositif global. Il sera également nécessaire de renforcer la BST (brigade de sécurité territoriale) avec des effectifs supplémentaires.

Nous avons noté une recrudescence des vols à l'arraché dans le quartier, une situation habituelle aux beaux jours, d'après le commissaire. Un point a été fait sur la période du ramadan où les tensions sont souvent plus vives en fin de journée. Le dispositif renforcé était notable et relativement efficace sauf peut être sur le boulevard Barbès où des rixes ont été plus fréquentes.

La prochaine réunion sera fixée début septembre. D'ici là, nous avons quelques craintes quant à une détérioration de la situation. En effet, plusieurs adhérents et lecteurs nous ont déjà fait part de leurs observations de terrain: reprise du marché aux voleurs sur la placette Caplat notamment et le marché alimentaire de Barbès moins "ordonné". Il sera regrettable que les efforts de la préfecture de police soient réduits à néant pendant l'été.

Commentaires

  • La sortie du métro La Chapelle respire depuis qq temps un peu mais les vendeurs à la sauvette ils s écartent dans la rue en direction de Marx Dormoy il faut des patrouilles et non des personnels statiques dans les cars
    Il faut redonner à la rue sa vocation d espace publique

  • Habitant près de la placette Caplat-Charbonnière, je confirme que depuis le début de l'été, la présence policière est beaucoup moins soutenue qu'en mai-juin. Le marché sauvage de fin de journée a fait son retour et les détritus qui l'accompagnent aussi. J'ai bien peur que cette baisse de la présence policière réduise à néant les efforts passés des forces de l'ordre. Retour à la case départ donc...

  • le trafic se reporte rue ordener à Marcadet

  • On constate donc une recrudescence des vols à l'arraché...mais on constate juste comme à l..habitude l'été nous dit le préfet...rien à faire donc, tout est normal...sauf qu'avec le présence d'une seule voiture de police de 11h à 23h au niveau du métro Barbès c'est réglé...mais bon, c'est normal , c'est l'été nous dit le préfet. :-)...triste mais risible.

Écrire un commentaire

Optionnel