Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Promenade urbaine : des étudiants ingénieurs s'y intéressent

Invités par Laurent Decourtieux (Coordonnateur Département Espace public, Aménagement, Mobilité) à l'Ecole des ingénieurs de la ville de Paris (EIVP), nous avons assisté la semaine dernière à la soutenance d'étudiants qui ont planché sur la Promenade urbaine Barbès-Stalingrad. Nous avions déjà tissé des liens en 2014 avec ce professeur dont les élèves avaient alors travaillé sur un réaménagement de la place de La Chapelle. Puis à l'automne dernier, nous avions rencontré un autre groupe d'étudiants lors de la réunion de notre commission Promenade urbaine. Ensuite, nous les avions accompagnés pour une longue balade sur le parcours.

paris,paris 10e,paris 18e,ecole des ingénieurs ville de paris,eivp,promenade urbaine

L'EIVP, 80 rue Rebeval dans le 19e

La Ville de Paris était à juste titre représentée puisque ces jeunes gens ont vocation pour nombre d'entre eux à intégrer les Services de la ville. Nous avons donc retrouvé Ludovic Piron-Palliser de la mission Pavex (préfiguration, aménagement, valorisation et expérimentation de l'espace public) au Secrétariat général et Alain Boulanger (Chef du pôle mobilité durable de la Direction de la Voirie et des Déplacements Plan Vélo).

Pas question ici de dévoiler leurs travaux qui sont en cours de finalisation et qui ont porté sur certains tronçons de la promenade. Une tendance générale notable se dessine et qui n'est pas pour nous déplaire: "renverser le rapport de force entre espace piétons et espace voitures". Vous l'aurez compris, il s'agit bien de favoriser le piéton et les circulations douces et donc de réduire la circulation automobile. Un thème très cher à l'Hôtel de ville.

Quelques idées de-ci de-là

Nous ne ferons pas ici une liste exhaustive des propositions pour lesquelles une présentation visuelle s'impose. Nous espérons que certains étudiants accepteront de venir présenter leur travail lors d'une prochaine réunion de notre commission PU.

On retrouve des idées déjà évoquées par l'Atelier parisien d'urbanisme (APUR) comme des parcours sportifs (murs d'escalade), des aires de jeux pour les plus jeunes (balançoires accrochées sous le viaduc), des aires de repos, un espace de ressourcerie clos adossé à la déchetterie, lieux pour le street art, vaste amphithéâtre sur l'espace Jessaint, panneaux mobiles au niveau des Bouffes du Nord pour permettre des expositions...

D'autres pistes intéressantes, sur la nécessité d'un bel éclairage que ce soit sur et sous le viaduc et encore sur le mobilier urbain. Là encore, sans photo difficile de vous mettre dans l'ambiance.

La végétalisation n'est pas oubliée qu'elle soit horizontale ou verticale, avec l'idée qu'elle soit prise en charge par des habitants.

Et les étudiants ont aussi réfléchi à la nécessité de revoir le marché notamment en diminuant le linéaire dans sa longueur mais en doublant les allées (bon là, ils n'ont pas forcément pensé aux stationnements des camions qui sont trop nombreux mais l'idée n'est pas inintéressante).

Du côté de la circulation

On la réduit notamment sur l'axe Place de La Chapelle - Porte de La Chapelle, avec un seul sens de circulation sud-nord (sauf pour les bus). On envisage également un seul coté du boulevard de La Chapelle pour la circulation automobile et une piste cyclable bi-directionnelle et sécurisée de l'autre côté.

Certes, tout n'est pas réalisable mais nous avons passé un excellent moment avec ces futurs ingénieurs.

 

Commentaires

  • Pendant que vous bossez et que les étudiants planchent, l'AAA missionné et payé par la Mairie pour travailler sur la Promenade Urbaine organise des ateliers sur l'alimentation responsable.
    Cherchez l'erreur !

  • Les équipes d'animation des conseils de quartier concernés auraient pu être invitées à cette restitution. Elles sont des rouages importants de la démocratie participative.

  • @ Mireille QUEHEN : l'EIVP n'aurait sans doute pas refusé si vous le lui aviez demandé

  • Les équipes d'animation des conseils de quartier concernés auraient pu être invitées à cette restitution. Elles sont des rouages importants de la démocratie participative.

  • "l'EIVP n'aurait sans doute pas refusé si vous le lui aviez demandé". Vous avez la capacité de demander à participer à une réunion dont vous ignorez l'existence ? Bravo !

  • @Mireille QUEHEN : si nous avons trouvé nous, ça devait être à votre portée également

  • Bonjour,

    Nous avons organisé des réunions au sein de notre association avec des étudiants et un des professeurs de l'EIVP avec qui nous avions gardé des contacts depuis 2015 lorsque d'autres élèves avaient planché sur la place de la Chapelle. Il est dommage que le CQ Chapelle n'ait pas mis à son ordre du jour des plénières la promenade urbaine.
    Nul doute que ces élèves auraient été intéressés.
    Cordialement
    Elisabeth Carteron

Écrire un commentaire

Optionnel