Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Marché de Barbès : de nouveaux sacs

 
L’esprit bio… dégradable souffle sur le marché de Barbès en ce début d’année 2017 ! 
 
Nous avons eu la surprise de voir des sacs — ou des poches selon la région d’origine du client — dans une matière légère, douce aux doigts, comme un coton longues fibres lavé avec « Mirlaine » (mille excuses pour la pub gratuite !), un sac nouveau qui correspond aux caractéristiques de la norme ISO 16620-2* en vigueur depuis le 1er janvier 2017.
 
Les marchands du marché du boulevard de La Chapelle seraient-ils en train de rentrer dans le rang, de respecter la règlementation à la lettre ? Tout doux, tout doux.... ils ne sont que sept ou huit à avoir pris le pas, mais rien ne nous dit que les autres ne vont pas suivre. A nous de les encourager et, pour nos achats, de privilégier les marchands les plus respectueux de l'environnement. Longtemps on a reproché aux stands de produits frais de ne pas être équipés de frigorifiques et finalement, petit à petit, ils y sont venus.

sacs-biodegradables;marche-de-Barbès

Même à petits prix pour les produits, même pour des bourses modestes, celles des clients, l'offre alimentaire doit respecter les mêmes conditions de mise à la vente. C'est à dire, qu'on devra bannir progressivement les palettes de produits impropres à la consommation, comme on en a vu parfois, parce que l'avancement des fruits, surtout, révélait un début de pourrissement, bien visible. Ce n'est plus acceptable de voir des tonnes de produits déchargés de nuit, être triés sur place pendant la matinée et finir à la benne entre 14h et 15h. Si certains produits, globalement, sont trop avancés pour être vendus, qu'ils restent à Rungis et qu'on les détruise sur place ou encore qu'on les donne à des associations qui pourraient en avoir une utilité.
 
En attendant, soyons raisonnables et donnons leur un peu de temps pour se mettre en conformité. 

Par ailleurs, les supermarchés ont abandonné de remettre des sacs en plastique à tout-va depuis plusieurs années et depuis ce début d'année, les mêmes sacs biodégradables sont apparus au rayon des fruits et légumes, notamment au Carrefour de la rue de Rochechouart. Parallèlement, les sacs en tissu de coton fleurissent un peu partout et deviennent le support de publicité variée. Pourquoi pas ? 
 

*L'ISO 16620-2:2015 spécifie une méthode de calcul basée sur le mesurage du 14C, permettant de déterminer la teneur en carbone biosourcé des monomères, polymères, matériaux plastiques et produits plastiques.

L'ISO 16620-2:2015 s'applique aux produits plastiques et aux matériaux plastiques, aux résines polymères, aux monomères ou aux additifs qui sont fabriqués à partir de constituants biosourcés ou d'origine fossile.

Écrire un commentaire

Optionnel