Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fermeture de la station Château-Rouge: on y est

Dans le cadre de l'opération d'agrandissement et de rénovation de la station Château-Rouge, cette dernière sera totalement fermée du 20 mai 2016 au 31 juillet 2017.
 
Comme l'indique la RATP dans sa lettre d'information distribuée récemment dans le quartier alentour, cette fermeture est indispensable pour la réalisation des travaux de démolition souterrains nécessaires pour connecter la partie existante avec les nouveaux volumes créés sous le boulevard Barbés et pour les travaux d'aménagement et de rénovation complète de la station.

La RATP invite à emprunter les stations les plus proches : Barbès-Rochechouart et Marcadet- Poissonniers. Il est à espérer que des mesures d'accompagnements importantes seront mises en œuvre par la RATP, comme elle s'y était engagée, pour absorber ses flux supplémentaires dans ces stations déjà bien utilisées.

paris,paris 18e,ratp,chateau-rouge,transports

Il est à noter que la RATP précise dans sa lettre que le marché Dejean continuera à se tenir chaque samedi aux horaires et emplacements habituels, sans doute en raison des polémiques récentes sur ce sujet (cf notre article du 20 février).

Et pour plus d'information sur les objectifs de l'opération voir notre article du 29 novembre 2014.

Commentaires

  • Ce qui est dommage dans ces travaux pour le coup vraiment nécessaires, c'est que ça va assurément se faire développer sur la nouvelle sortie gauche du boulevard qui était plutôt tranquille jusqu'à maintenant (hors samedi) un attroupement d'individus pénibles et inutiles (voir voleurs...) qui ont l'habitude de nous interpeller à la sortie pour nous attirer vers de magnifiques salons de coiffure africains, pour nous vendre des cacahuètes, voler/vendre des téléphones...
    Marre !

  • Moins d'une semaine après la fermeture, mes peurs semblent se confirmer : Dégradation claire du quotidien des riverains de la station (déjà pas très rose).
    Encore plus de bruit, de vendeurs à la sauvette, de personnes m'accostant quand je rentre chez moi après le travail.

    Je me laisse encore quelques semaines avant de tirer des conclusions définitives, mais l'envie de vendre et de partir se fait de plus en plus forte...

Les commentaires sont fermés.