Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un projet pour le square Jessaint

Nouvelle annoncée devant une vingtaine d'habitants lors d'une réunion publique le 8 avril dernier dans le 18e, le square Jessaint devrait rouvrir ses portes bientôt.

On se rappelle les occupations de migrants dans cet espace et aussi les problèmes sanitaires avec la présence de rats. La ville avait donc décidé de fermer le square qui est actuellement gardé jour et nuit. Il fallait trouver une idée d'occupation pour faire renaitre le lieu. La mairie du 18e a souhaité mettre en place un partenariat avec Emmaüs-Solidarité.

paris,paris 18e,square jessaint,emmaüs-solidarité,espaces verts

Eric Lejoindre maire de l'arrondissement, Gérald Briant adjoint chargé notamment de la lutte contre les exclusions et Philippe Durand chargé des espaces verts avaient invité, pour présenter le projet, Aurélie El Hassak-Marzoati, directrice adjointe d'Emmaüs-Solidarité.

Un jardin d'insertion partagé pour les migrants et les SDF

"L'idée est de rendre ce jardin aux personnes qui l'ont occupé", a expliqué la responsable présente. Avec le dispositif "premières heures" qui n'existe qu'à Paris. On sait que les plus exclus ont de grandes difficultés à revenir vers l'emploi après beaucoup de temps passé dans la rue. Ils pourront venir de façon ponctuelle même sur un temps très court puis plus long au fur et à mesure. On espère ainsi les faire entrer progressivement dans une démarche d'emploi.

Les habitants ne seront pas oubliés car à terme, le jardin sera ouvert à tous. "Quand on s'occupe des exclus, on s'occupe aussi des habitants" a ajouté Eric Lejoindre.

Fonctionnement et calendrier

Le square Jessaint sera ouvert trois demi-journées par semaine dans les premiers mois et  restera fermé aux habitants, le temps de poser les jalons du jardin avec des personnes du dispositif "premières heures". Rien dans le sol; on utilisera des jardinières fabriquées sur place. On compte sur un partenariat privilégié avec la déchetterie Chapelle pour récupérer des matériaux.

Puis tous les volontaires intéressés pourront alors venir participer aux activités du jardin. Il suffira de le signaler à l'encadrant présent et d'adhérer à l'association (pour des raisons de sécurité en cas d'accident). Et enfin, il sera ouvert comme n'importe quel autre square dès que le projet sera suffisamment abouti. Sans doute pas avant 6 mois. Très peu fréquenté par les jeunes enfants, les jeux n'avaient donc pas d'utilité. On envisage davantage des activités avec eux.

On est sur une phase de création d'un à deux ans; difficile d'établir un calendrier très précis.

Que pourrait devenir le square? L'exemple du jardin partagé Saint-Laurent dans le 10e.

Ouvert depuis juin 2013 et géré également par Emmaus-Solidarité, le square Saint-Laurent longtemps mal occupé et dégradé a changé de visage et on peut dire que c'est une belle expérience qui marche. Nous vous proposons quelques photos mais n'hésitez pas à vous y rendre, il est juste à côté de la Gare de l'Est. 

paris,paris 18e,square jessaint,emmaüs-solidarité,espaces verts

paris,paris 18e,square jessaint,emmaüs-solidarité,espaces verts

Le coin potager

paris,paris 18e,square jessaint,emmaüs-solidarité,espaces verts

La cabane des jardiniers

et

paris,paris 18e,square jessaint,emmaüs-solidarité,espaces verts

Des toilettes sèches

De telles toilettes sont également prévues dans le square Jessaint. On pensera aussi à un coin pour les enfants. On notera tout de même l'absence de toilettes pour les femmes !

 

Commentaires

  • "L'idée est de rendre ce jardin aux personnes qui l'ont occupé". Et de l'interdire aux riverains.

    Pincez-moi : on marche sur la tête ?!?

    D'ailleurs les jeux pour les enfants, et la table de tennis en béton (qui connaissait pourtant un grand succès), ont été retirés. Mais pourquoi ce square était "très peu fréquenté par les enfants" ? Il n'y a pas d'enfants dans ce quartier ? Ou déjà trop d'espaces verts, peut-être ?

  • je rejoins les interrogations du commentaire précédent !....
    il semble que l'on se complaît dans le paradoxe !
    Un square déserté par les riverains et leurs enfants
    par une "occupation" "exogène".... on évacue les questions difficiles et. du même coup, les riverains!!!
    j'ai placé deux mots entre guillemets par précaution
    pour ne pas être facilement recupéré par le Front national mais il faut aussi regarder les réalités vécues par les habitants plutôt que les contourner avec des solutions alambiquées et paradoxales !!!...

  • La démarche d'insertion des SDF et des personnes en difficulté / précarité sociale est une belle initiative et la démarche initiée au square St-Laurent semble effectivement être une réussite à reproduire.

    Toutefois, je m'étonne et ne comprends pas que ce projet n'ait pas nourri plus d'ambitions concernant la vocation première de ce square : un espace vert, un lieu de convivialité, pour les habitants (et les enfants) du quartier. Il y a pourtant beaucoup à faire et un vrai besoin d'oxygène au niveau de ce carrefour constamment engorgé et surplombé par le métro aérien.

    Alors bravo pour les initiatives solidaires, mais que celles-ci ne soient pas exclusives et excluantes pour les riverains qui aspirent à un environnement plus agréable... Ce square était insalubre et un véritable ghetto pour migrants et SDF: on pouvait espérer une meilleure réhabilitation et on peut s'interroger sur les décisions qui auraient été prises si nous étions dans un autre quartier...

  • "On peut s'interroger sur les décisions qui auraient été prises si nous étions dans un autre quartier..."

    Oui, on peut s'interroger, et exiger des réponses de nos élus.

    On peut aussi s'interroger sur l'attitude qu'aurait la personne qui veut "rendre le jardin aux personnes qui l'ont occupé" si son bureau était squatté par des sans-abris... Mais peut-être estime-t-elle que les lieux publics n'appartiennent à personne, et qu'il est donc légitime de les privatiser ?

  • Par ailleurs, bien sûr les initiatives en faveur des plus défavorisés sont les bienvenues. Mais à condition qu'elles aient un minimum d'efficacité.

    Or quand on regarde les chiffres de fréquentation donnés par l'équipe du square St Laurent elle-même, il y a de quoi se poser de grosses questions sur la pertinence du projet, et ses effets par rapport à l'investissement réalisé.

  • Décidément, cette bande de tocards ("élus" du 18e) fait vraiment n'importe quoi. Je crois que je préfère qu'ils ne fassent rien, ce qui est en général le cas quand les riverains les sollicitent sur des problèmes et nuisances qui leur rendent la vie impossible. a croire qu'ils en tirent un certain plaisir. Le goût du pouvoir sans doute.

    J'attends aussi le jour où les Français pourront dire ce qu'ils pensent sans devoir toujours s'excuser par avance de leurs propos et préciser qu'ils ne sont pas soit : racistes, islamophobes, égoïstes, lepénistes, anti-pauvres, antisémites et que sais-je encore ? Car la police de la pensée unique, et Dieu sait qu'elle a sa garde rapprochée à la mairie du 18e, sortira tout de suite son artillerie (stigmatisation, amalgame ...). Parfait outil pour faire taire les gens qui n'ont pas envie d'être taxés indûment de : racistes, islamophobes, égoïstes, lepénistes, antisémites et que sais-je encore ?

    Et oui, les "gestionnaires" du 18e sont bien convaincus de faire le bien. Seraient-ils investis d'une mission suprême ? c'est drôle, et fatigant.

    "Elus" du 18e, continuez à faire le bien en vous donnant pour mission de transformer le 18e en ghetto ! Et oubliez complètement les riverains, puisque cela semble votre mission. En attendant que vous déguerpissiez aux prochaines élections.

    Quant à AB, merci d'avance de ne pas faire la leçon aux réactions qui ne sont pas bien pensantes ou bien nian nian naïves catho de gauche.

  • Xavier, vous ne comprenez rien aux missions suprêmes. Contentez-vous de voter quand on vous le demandera - et de voter bien s'il vous plaît, car il y a danger -. Pour le reste faites confiance à nos sauveurs (jusqu'à ce que mort s'ensuive).

Les commentaires sont fermés.