Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

voitures

  • Ras le bol des voitures !

    La place Saint Georges est une des plus charmantes du 9e arrondissement. Elle a été agréablement refaite il y a quelques années et elle est un endroit parfait pour flâner, vivre l'histoire  de cet arrondissement devant la maison de la Païva ou l'hôtel particulier de Thiers avec son petit jardin ouvert au public.

    Le monument à Gavarni trône au milieu de la place, l'ancienne fontaine où venaient boire les chevaux ayant été détruite car la source qui l'alimentait a été tarie avec la construction du métro.

    Et voilà ce que certains automobilistes font. Pourquoi ne pas exiger, comme pour les Vélib, que le casseur soit le payeur avec quelques jours de Travail d'Intérêt Général pour réparer les dégâts?

    photo.JPG

     

  • Encourager le vélo, un leurre écologique ?

    Depuis de années, on peut lire dans les bulletins d'information des municipalités, dans la presse, et entendre également dans les discours politiques, que la pratique de la bicyclette est favorable à la sauvegarde de l'environnement, un geste écologiste qui produit moins de CO2 que tout déplacement facilité par un autre véhicule surtout à moteur thermique. 

    Nous-mêmes ici, nous avons maintes fois parlé des "circulations douces" en incluant le vélo au même titre que les transports en commun ou la marche à pied. Pourtant à y regarder de plus près, tout n'est pas aussi simple, et le vélo après étude plus fine s'avérerait être un magnifique cache-misère et une solution de substitution pour les politiques peu courageux qui hésitent à s'attaquer de front aux lobbies de l'automobile. 

     

    paris,voitures,pollution,bicyclette,vélo
    Place de la République

     

    En effet, les analyses montrent que le cycliste est plutôt un ancien marcheur ou un usager des transports en commun, et rarement un ancien automobiliste. Or, passer de la marche à la bicyclette ne réduit en rien l'émission globale de gaz carbonique à l'échelle de Paris. Les aménagements de voirie, la création de pistes cyclables et la mise à disposition de Vélib' sont donc bien moins payants que la réduction de la place de la voiture dans la cité, paris,voitures,pollution,bicyclette,véloau niveau de l'amélioration de l'air ! C'est pourtant ce qui fut fait tout au long de ces dernières années. Serait-ce pour se donner bonne conscience ? 

    Nous ne parlerons pas ici des personnes qui vivent hors agglomération : là, le choix des moyens de déplacement est plus limité, et souvent ils vont opter pour le plus rapide... qui est aussi souvent le plus polluant.

    Toutefois, le bon côté de la pratique de la bicyclette, ce sont ses vertus au niveau de la santé du cycliste. C'est bon pour la forme, bon pour les muscles et ralentit le vieillissement du cycliste, à condition que celui-ci conduise prudemment, car les rues de Paris ne sont pas toutes sécurisées pour les piétons et les vélos. Attention donc à vous et aux autres ! 

    paris,voitures,pollution,bicyclette,véloPour en savoir plus : Le retour de la bicyclette.
    Une histoire des politiques de déplacement en Europe
    de 1817 à 2050, de Frédéric Héran,
    La Découverte, 2014, 256 p. – Sortie le 22 mai 2014

    Un lien vers un site qui prône la vie sans voiture : http://carfree.free.fr