Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

musée-de-montmartre

  • --Les couleurs de Van Dongen réchauffent le musée de Montmartre

    Van Dongen (1877-1968), un peintre dont la notoriété est loin d'approcher celle d'un Picasso (1881-1973), bien que leurs vies artistiques aient fréquenté un même lieu à leurs débuts et que leurs longévités n'aient rien à se jalouser, 91 ans pour l'un et 92 pour l'autre, pas mal pour l'époque. Ils étaient contemporains et même voisins (coloc' on dirait aujourd'hui !) à l'époque du Bateau-Lavoir. Venus de Hollande, ou d'Espagne, ils ont appartenu à l'Ecole de Paris et à la légende du Montmartre bohème des années folles.

    Kees van Dongen est né dans la banlieue de Rotterdam, et vient à Paris en 1897 pour la toute première fois. Il s'installera deux ans plus tard, avec celle qui deviendra rapidement sa femme, une jeune Hollandaise (Augusta Preitinger), elle aussi artiste, rue Ordener puis rue Girardon. On la découvre lisant dans l'atelier du peintre parmi les œuvres exposées. Certains titres d'article ont qualifié Kees van Dongen d'artiste anarchiste... Certes, encore en Hollande, il a illustré l'ouvrage du communiste libertaire Pierre Propotkine et s'est manifesté par une certaine radicalité, mais il semble que son engagement politique ne soit pas allé très loin, ou plutôt n'ait pas duré très longtemps. Sa rencontre avec les milieux anarchistes parisiens et sa collaboration avec L'Assiette au beurre — très engagée dans les années 1905-1909 contre le colonialisme — sont davantage des témoignages de son insoumission aux normes surranées d'une société liberticide de la fin du 19e siècle.

    Van-Dongen, assiette-au-beurre

    Il participe à L'Assiette au beurre dès 1901, ne peint pratiquement pas entre 1896 et 1903, préférant à la peinture « l'art démocratique de l'imprimé », qu'il s'agisse de L'Assiette ou d'autres publications auxquelles il donne des contributions plus édulcorées, comme Le Frou-FrouLe Rab'laisLe Rire ou L'Indiscret. Ainsi, il écrit à un ami en 1901 : « À quoi cela sert-il de produire des tableaux qui ne servent qu'au luxe, quand nous sommes entourés partout de pauvreté ? Je préfère travailler autant que possible pour le bien commun, plutôt que pour quelques fripons délibérés ou involontaires. C'est pourquoi je dessine pour des magazines et j'ai abandonné la peinture ; je n'en fais qu'un peu, de temps en temps, et pour moi-même. »

    Cité par Jean-Michel Bouhours, Nathalie Bondil, Martine d'Astier et Anita Hopmans, Van Dongen, Hazan,   p112.

    Lire la suite

  • Une exposition exceptionnelle au Musée de Montmartre

    Musée de montmartre.jpgL'exposition ne se terminera que le 15 février mais ne repoussez pas une visite rue Cortot. L'expo en vaut la peine. Elle présente un nombre d'oeuvres considérable de Suzanne Valadon, Maurice Utrillo et André Utter, le trio infernal constitué par la mère, le fils et l'amant bientôt mari. 

    Le site de Montmartre addict en a fait dès le mois de novembre un bel article généreusement illustré que vous pourrez lire avant d'y aller faire un tour. 

    Capture d’écran 2015-12-28 à 15.51.44.jpg

    Le Musée de Montmartre est un beau site, avec de la verdure, des arbres, des bancs et même des tables sur la pelouse, depuis qu'il s'est agrandi en 2012 avec l'acquisition de la bâtisse attenante, celle d'un ancien boulanger parisien qui en avait fait sa maison de campagne. Petit hôtel particulier, l'hôtel Demarne, donne sur les collines de la Seine au loin, et tout près sur les vignes de Montmartre. Il a fait l'objet de travaux importants et a ouvert ses portes en octobre 2014. (Voir un article du Parisien à cette date.) C'est dans cette maison que s'installent désormais les expositions temporaires et c'est là que vous pourrez admirer les toiles du fameux trio cité plus haut. 

    Capture d’écran 2015-12-28 à 15.51.22.jpg

    Nous y sommes allés entre les fêtes par un bel après midi ensoleillé, mais comme nous le disions à l'instant la façade est exposée plein nord et le soleil donne sur l'autre côté... Toutefois une exposition tout à fait appropriée pour un atelier de peintre : vous y découvrirez donc l'atelier de Suzanne Valadon. Même sans être artiste, il donne envie...

    20151226_143854.jpg

    paris,18e,musée-de-montmartre,suzanne-valladon,maurice-utrillo,andre-utter