Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

financement

  • L’isolation du parc privé soutenue par la Ville

    Des nouvelles de la rue Stéphenson transmises par l’un de nos adhérents nous ont poussés à regarder de plus près quelles sont les aides proposées par la Ville dans le cadre d’un projet d’isolation thermique de grande envergure tel que la façade d’un immeuble. 

    20171022_110149_resized.jpg

    En effet, la photo reçue récemment et également parue dans le Parisien du 18 octobre, nous montre qu’une majorité d’immeubles construits après la seconde guerre mondiale (celui-ci au 5-7 rue Stéphenson date des années 1970) sont susceptibles de supporter un doublage isotherme en panneaux de laine de verre ou de chanvre, ou tout autre matériau isolant et conforme aux normes de protection de l’environnement.

    Chacun est plus ou moins convaincu que les économies d’énergie sont aussi une économie tout court et visible dans le bilan des finances familiales. Il reste à trouver les bons plans et les financements, car qui dit rénovation dit dépenses importantes. 
     

    rue de l'Atlas 19e .jpg

    Depuis plusieurs années, les bailleurs sociaux de la Ville de Paris ont entamé une campagne d’isolation thermique de leurs immeubles, tels ceux-ci observés l’année dernière (octobre 2016), rue de l’Atlas dans le 19e arrondissement. (photo ci-dessus)
    Plus rares sont les copropriétés privées à s’engager dans de tels travaux. Certaines ont franchi le pas, puisque ce sont déjà plusieurs centaines d'immeubles qui sont accompagnés dans leur projet d’« éco-rénovation », mais d’autres ne soupçonnent pas les possibilités de financement qui peuvent aller jusqu’à 44% si le projet est retenu, après dépôt du dossier et toutes démarches dignement accomplies. Il nous a semblé toutefois intéressant de vous en faire part ici. 
     
    Voici le lien qui peut vous permettre d’être lauréat dans le cadre de ce dispositif. Surveillez les dates de dépôt des dossiers, une nouvelle plage sera ouverte en 2018. Pour en savoir plus 01 70 38 35 10 ou contact@ecorenovonsparis.fr 
     

    20171022 rue de Jessaint - Version 2.jpg
    Ici isolation d'un immeuble de la rue de Jessaint près du square Alain Bashung.

     
    Et plus largement, toute l’information est disponible sur ecorenovonsparis. Une demi douzaine de guides sur les rénovations thermiques et environnementales sont téléchargeables sur cette page. A priori les arrondissements ciblés sont les 12e, 13e, 15e, 17e, 18e et 19e, peut-être peut-on ajouter "pour l’instant" ? Il est vrai que l’habitat haussmannien se prête mal au doublage en façade…. A suivre donc. 
  • Ma Tante se préoccupe de la santé des Français

     

    Ma Tante, c'est l'autre nom du Crédit municipal de Paris, qui a dépanné des milliers de personnes venues gager un objet, de préférence de valeur, contre un prêt, souvent une somme assez modique.

    Le Parisien et le Figaro, entre autres quotidiens, s'en faisaient l'écho en décembre déjà mais c'est aujourd'hui, 2 janvier, que cette mesure devient effective. De quoi s'agit-il ? Aider les Français à faire face à des dépenses de santé, bien réelles, dans une période où les remboursements ne sont plus suffisants pour les plus modestes. On peut même dire qu'elles poussent parfois les patients vers des difficultés financières, voire le surendettement, s'ils sont soumis aux taux élevés des prêts bancaires classiques. Les assurances complémentaires et les mutuelles ne sont pas accessibles à tous, et ajoutons que le niveau des remboursements qu'elles offrent est étroitement lié à l'option choisie et au montant de la cotisation de l'assuré (et/ou de son employeur). Quant au taux de 100% de remboursement fièrement affiché sur les dépliants, il est conseillé de bien décrypter sur quelle base il est calculé : en général c'est la base de remboursement de la sécurité sociale et non la dépense réelle. C'est là que le bât blesse. 

    Aussi la Banque de Crédit municipal de Paris se propose-t-elle de donner un coup de main aux assurés sociaux de moins en moins bien assurés par leur sécurité sociale... Le petit coup de main pourra être un prêt à taux fixe et peu élevé.

    « Le taux fixe — et unique — de ce prêt santé sera de 2,95%. Les remboursements s’échelonneront par mensualités sur une durée allant de six à trente-six mois », explique Emmanuel Bouriez, directeur général adjoint de CMP Banque, l’institution bancaire de Ma tante. Les clients de cet organisme parisien de prêt sur gages pourront emprunter jusqu’à 3000 €, sans déposer d’objet en guise de garantie. En clair, il ne s’agit pas ici d’un prêt sur gage.


    credit-municipal.jpgAprès étude du dossier du souscripteur le crédit pourra être accordé en 48 heures. Le but affiché de cet organisme de crédit particulier est bien de proposer une alternative aux crédits à la consommation des autres établissements de crédit à des taux plus élevés. Ma Tante veille sur la famille d'une certaine façon.

     

     

    Adresse : 55 Rue des Francs Bourgeois, 75004 Paris
    Téléphone :01 44 61 64 00
    Horaires d'ouverture :
     
    Horaires du mardi De 09:00 à 16:00  
    Transports en commun : Rambuteau

    ** Article mis à jour le 10 janvier 2013 à la suite de la demande de rectification consultable dans les commentaires. 

  • Le Lavoir moderne parisien à la peine

    Nous relayons la demande du Lavoir Moderne Parisien : alerter la mairie des difficultés qu'il rencontre à se maintenir dans la place, l'aider à conserver une présence culturelle, même décalée et singulière, dans ce quartier..

      IL FAUT SAUVER LE LAVOIR MODERNE PARISIEN

    La soirée du jour de l’an a consacrée la rue Léon !  
    1000 parisiennes et parisiens sont venus célébrer le nouvel an à l’olympic-café et au lavoir moderne parisien.
      
    Un cocktail  artistique,  social, et de convivialité exquise, rassemblait les artistes décalés de l’olympic et leurs fans d’ambiance improbable, les voisins heureux de pouvoir vivre pleinement leur quartier, et les aficionados de la musique Brésilienne, tous vêtus de blanc venus danser jusqu’au nouveau jour. La surprise est également  venue  des jeunes, heureux de profiter de cet oasis hors du temps, et participants pleinement à la bonne humeur générale.

    Ce savoir-composer, une démocratie culturelle conviviale et pertinente, volera bientôt en éclats : l’olympic est cédé par obligation de justice et le lavoir moderne parisien est racheté par des marchands de « biens », laissant présager une fin de culture.
    Il y a une logique de marché qui donne le pouvoir à certaines manipulations, et une logique politique pour favoriser cela. Pouvons-nous encore influencer ce mécanisme discriminatoire ?
    L’association PROCREART, gestionnaire, a besoin de 80 000 euros de budget complémentaire, 140 000 euros d’investissements pour les  travaux de conformité, et demande à la Mairie de Paris d’exercer son droit de préemption afin de sauver le lavoir moderne parisien de la spéculation immobilière.
    C’est à ces conditions que le lavoir moderne parisien poursuivra son projet culturel à la Goutte d’Or, et c’est un choix politique. Un projet artistique pour les trois années à venir à été déposé.

    Le Maire de Paris concentre le pouvoir de décision, le Maire d’arrondissement a la responsabilité de ce choix : il faut sauver le lavoir moderne parisien !
    J’appelle  les artistes, les citoyens, les habitants, à témoigner leur soutien et à écrire au plus vite au Maire du XVIIIème arrondissement et au Maire de Paris et à demander :
    - de soutenir le projet artistique du lavoir moderne parisien
    - d’exercer le droit de préemption sur le 35 et 37 rue Léon afin de protéger les bâtiments  de la spéculation immobilière
    - de se concerter avec les partenaires régionaux et l’état pour financer le projet.

    Toute l’équipe du lavoir moderne parisien vous souhaite une bonne année 2012 et que tous vos vœux se réalisent immédiatement ....

    LVP vous demande de faire connaître votre soutien au maire du 18e arrondissement, Daniel Vaillant, en lui écrivant  directement à daniel.vaillant@paris.fr  ou sur le site de la mairie du 18e arrondissement.