Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La culture toujours absente dans le projet promenade urbaine

Nous recevons et suivons les activités proposées par le collectif Civicline rémunéré pour animer et envisager des activités dans le cadre du projet de la PU. Voici le programme du mois de décembre (pour le visualiser, cliquez ici) qui n'est lisible que sur facebook et si vous êtes abonné à la news letter, un problème que nous avons déjà soulevé tant la diffusion de l'information est réduite.

Capture d’écran 2017-11-28 à 12.19.45.png

Nous nous questionnons sur la pertinence d'ateliers qui se font les jours de semaine dans l'après-midi comme celui de jeudi dernier pour réparer les jardinières. Par ailleurs, on ne peut que déplorer le manque de diversités des activités: compost et plantations ou encore bouture et plantations, trocs de graines. Nous pouvons lire dans l'annonce qu'il s'agit de permettre de "tester les futurs usages et les nouvelles pratiques qui pourraient s'installer sur la Promenade Urbaine ! ". Serait-ce à dire qu'il n'y aurait que ce type d'activités possibles sur le parcours de Barbès à Stalingrad? Où est donc passé le culturel?

Nous avons repris la lecture du cahier des charges que doit donc respecter l'agence AAA qui anime le collectif des intervenants pour une durée de 3 ans, la première année étant quasiment écoulée. Certes, il est écrit qu'il s'agit de "réinvestir l’espace par des actions temporaires autour de l’économie solidaire et circulaire" et de "générer une nouvelle dynamique sur le site en permettant une meilleure appropriation grâce à une participation créative des citoyens". Une définition large dans laquelle des activités culturelles comme la venue d'artistes pour des créations éphémères ou encore en partenariat avec les équipements culturels du parcours trouveraient leur place et ce d'autant qu'on peut lire également dans le cahier des charges: "Les enjeux relatifs à l’art et à la culture et à l’économie locale, circulaire et solidaire dans l’espace public font également partie des propositions attendues".

Rappelons par ailleurs que "l'enveloppe totale dédiée pour les études, les prestations de service et les réalisations liées à la présente mission est plafonnée à 650 000HT", jusqu'à l'aboutissement du projet en 2020, une belle somme tout de même.

Il était également prévu d'implanter deux bases sur l'ensemble du périmètre de chaque côté du boulevard de la Chapelle. Mais la seconde tarde à venir.

paris,paris 10e,paris 18e,civic-line,promenade urbaine

 

La prochaine réunion publique est annoncée pour le 21 décembre à 19h. Le lieu n'est pas encore communiqué.

Commentaires

  • La démarche confiée à cette équipe d'animation ressemble étrangement à celle mise en oeuvre pour la Petite Ceinture et les places Bastille et Nation. Etonnant, non ?

  • @Manuel. Nous n'avons pas suivi d'aussi près... Rafraichissez notre mémoire. Qui a organisé les consultations sur la PC ?
    Mais qu'on veuille planter, bouturer, tailler, et finalement enseigner à faire des soupes sur l'ancienne Petite ceinture ne nous choque pas trop. Il y avait de l'espace, de la terre... mais sous le viaduc, ça devient un peu grotesque. D'autant que ce lieu est un passage, d'où le choix de la promenade plutôt que du parc, du jardin, du square, etc.... On traverse dans un sens ou dans l'autres, on sort du métro, on entre au centre Barbara, au centre d'animation du 18e, ou aux Bouffes du Nord, on circule sous ce viaduc. C'est un lieu qui devrait être animé, et attractif. Perso je doute que les jardinières enthousiasment les foules par ici. Nous avons déjà donné dans les pieds d'arbres qui sont loin d'être une réussite. Ici je parle en mon nom, pas pour AB. Les commentaires sont ouverts, comme toujours.....

  • Bonjour,

    Merci de soulever ce point. En effet selon le code des marchés publics et particulierement l’article 71 depuis 1951, 1% minimum du projet doit etre alloué à des projets artistiques.

    A ce jour aucun appel de projets auprés d’artistes n’a ete deposé auprés de la maison des artistes.

    La ici encore une fois la ratp se dedoine de ses fonctions. Pour exemple inverse, tout le parcour du tramway nord est jaloné d’instalations d’artistes. N’oublions pas ici que ce projet englobe trois stations majeures du nord Est.

    Les jardieres en veilles palettes pourquoi pas mais je vous rapelle que tout citoyen peux demander l’autorisation de planter au pied d’un platane ou deposer de grosses jardieneres sur le trottoir devant l’immeuble. (Cf exemple rue Stephenson).

    Merci action Barbes pour nous aider à ouvrir les yeux.

  • vive les plantes. Vive Vergers Urbains. Vive la Chrorophyles, les circuits courts, Urban Farmers, l'Aquaponie
    Je ne comprends pas votre amour du béton, Action Barbes.
    Vous feriez mieux d'aider ce projet magnifique
    http://www.liberation.fr/debats/2017/02/13/pour-un-nouveau-grand-parc-urbain-dans-le-nord-de-paris_1547601
    et non, Lise, les jardinières ne sont pas un échec. Non, nous ne voulons de vos grafitis dépassés, moches et polluants des années 80. Comme nous ne voulions pas de votre salle de shoot.
    Nous ne comprenons pas votre idéologie d'ajouter du béton à du béton. Au risque de nous répéter, c'est parce qu'il y a du béton, que nous voulons des espaces verts.
    Oui, enfin,nous aimerions que vous écoutiez plus les habitants. Que vous aimiez vos lecteurs, et arrêtiez de les mépriser.

  • @ Lise : pardon de répondre tardivement.
    Je faisais allusion à la forme de cette démarche qui semble surtout destinée à gagner du temps qu'au fond. La Petite Ceinture, espace vert et réserve de biodiversité diffère bien sûr grandement de la Promenade Urbaine nécessairement minérale. Elle se rejoignent pourtant dans l'objectif de rendre plus agréable la vie quotidienne des Parisiens.

  • @Lise @Manuel, pourquoi la promenade urbaine doit "nécessairement" être plus minérale ? Je pense au contraire qu'elle doit apporter ce que les riverains n'ont pas: de la verdure. Ceux qui n'ont pas les moyens de partir en week-end ou en vacances ont le droit de voir du vert autour d'eux. Et la verdure fait du bien aux gens. Où est l'intérêt de dépenser des millions pour remplacer du béton par du béton? Total soutien à Civic Line, Vergers Urbains, et tous ceux qui veulent mettre un peu de chrorophylle dans cet endroit de Paris totalement pollué. Merci d'écouter les riverains Action Barbes plutôt de prendre vos décisions à trois personnes et à les marteler en méprisant ceux qui habitent vraiment dans les quartiers pollués.

  • @gogreen Décidément vous avez du mal à comprendre que nous ne décidons pas à la place de l'Hôtel de ville d'une part et que d'autre part nous représentons et écoutons nos adhérents qui ont voté en AG le mois dernier et aucunement les riverains. Ce sont les élus qui doivent écouter tous les riverains. Ce qui est méprisant, ce sont vos critiques continuelles. Allez y, créez votre association, lancez vous. Assistez aux réunions publiques, ouvrez un blog pour que les uns et les autres puissent aussi commenter vos articles, prenez la défense de tous les riverains qui ne sont pas entendus. Vous verrez, c'est passionnant.

Écrire un commentaire

Optionnel