Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tranquillité publique et futurs aménagements au menu du CQ Chapelle-Marx Dormoy

Les habitants du quartier Chapelle-Marx Dormoy sont invités à participer au conseil de quartier du jeudi 16 novembre à 19h à l'école élémentaire  5 rue de Torcy. Face aux problèmes que rencontre ce quartier depuis des mois et à une situation qui s'est fortement dégradée, on imagine qu'il y aura foule pour débattre avec le maire de l'arrondissement. Seront également présents Gérald Briant (chargé des affaires sociales) et Jacques Rigon, commissaire du 2e district (que nous connaissons bien pour le rencontrer régulièrement dans le cadre de l'opération Barbès-Chapelle Respire).

A l'ordre du jour de cette plénière, on parlera des futurs aménagements urbains envisagés dans le quartier: la Promenade urbaine et aussi l'Oasis urbaine sur la place de la Chapelle, votée dans le cadre du budget participatif. Ces deux projets sont forcément complémentaires. Une grande part du conseil de quartier sera réservée aux questions relatives à la tranquillité publique.

paris,paris 18e,conseil de quartier,chapelle-marx-dormoy,espace public

 

Commentaires

  • Beaucoup de monde hier soir au Conseil de quartier Chapelle Marx-Dormoy, côté salle mais côté tribune aussi. Outre le maire du 18e, les services étaient représentés, la DVD et la DPSP, et pour la 2e partie de la réunion consacrée à la "tranquillité" la préfecture était venue en force. Plusieurs commissaires de police, central, divisionnaire et général, pour qui connaît la hiérarchie..
    L'écoute était très bonne, la police connaît bien les problèmes et s'efforce de faire savoir qu'elle sait, qu'elle agit, et donne les chiffres de son action. Mais est-ce suffisant pour convaincre les habitants qui estiment vivre chacun dans la pire des rues parisiennes... tout est là.
    En revenant, par la rue Pajol, et la place de la Chapelle, puis le boulevard de la Chapelle jusqu'à Barbès, autour de 21h30 je ne me suis pas sentie ni en danger, ni empêchée de circuler, ni agressée par la saleté ambiante. Il y aurait donc des moments de calme... Seuls quelques échos de disputes sur la place de la Chapelle, où les voix résonnent la nuit, m'ont rappelé que cela pouvait être bien autrement à d'autres moments. Arrivée à Barbès, mêmes les vendeurs de cigarette étaient rares. Tout ce monde-là se coucherait-il tôt ?

    PS : Pour anticiper les commentaires différents qui vont suivre, je précise que ce n'est ici que l'avis et la vision d'une passante sortie à 21h15 du 5 de la rue de Torcy et rentrée chez elle du côté de Barbès sud. Je ne prends pas le métro à Chapelle, je ne vis pas dans le quartier. Pour être claire et honnête.

  • Qui a dit qu'il y a des problèmes à Barbès? Sûrement des personnes grincheuses..."tout est là" comme vous le dites si bien ironiquement...vous me semblez d'un angélisme ou d'un dénis risible et quelque peu désobligeant pour les habitants qui vous parle de notre zone de non-droit.

Écrire un commentaire

Optionnel