Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La réponse de Michel Cadot, préfet de police

Notre courrier à Monsieur le préfet est encore en ligne, vous pouvez toujours le consulter, il date du 12 décembre 2016. Et bonne nouvelle, nous venons de recevoir une réponse, elle est consultable ci-dessous (cliquer sur l'image pour agrandir). 

Nous remarquons que les services préfectoraux note "Vos références : lettre pétition du 1er décembre 2016". Or, nous n'avons pas envoyé de pétition. Celle-ci émanait d'un mouvement de protestation des habitants du boulevard Barbès avec lesquels nous échangeons régulièrement et dont certains sont adhérents de notre association. 

Nous serons présents à la réunion du 18 janvier à la mairie du 18e arrondissement, réunion de travail qui réunira les autorités de police et les riverains. (mercredi à 15h pas une réunion pour les personnes qui travaillent !)

 

paris,barbès,18e,10e,préfet-de-police,environnement,sauvette

paris,barbès,18e,10e,préfet-de-police,environnement,sauvette

Commentaires

  • C'est tout ? Il s'agit simplement de répéter ce qui a déjà été dit par le passé... rien de nouveau ! Les policiers sont là jusque 14.30 les jours de marché ? Hier mercredi, le marché de la misère s'est installé rue Guy Patin après que la police soit partie ! Elle n'est jamais revenue pour les faire fuir ! j'ai appelé deux fois pourtant... ils devraient être là toute la journée... Les services de sécurité de la ville se cantonnent seulement au marché, ils devraient aussi se balader aux alentours. De son coté la RATP laisse faire quand ils envahissent le métro... Quand aux vendeurs de cigarettes, pour un arrêté, 5 autres prennent le relai ! ils n'ont jamais été aussi nombreux et occupent maintenant le terrain au métro La Chapelle... je ne parle meme pas de vendeurs de contrefaçons et des receleurs de téléphone le long des vitrines de Tati... pendant ce temps ah oui les pervenches passent et alignent plusieurs fois par jour les voitures... Pour cela il y a des agents de disponibles...
    Et la brigade anti-incivilités ? où est t'elle ? parce que dans le quartier il y aurait de quoi faire !
    Bref juste une petite lettre de blabla comme on en a eu par le passé pour dire qu'ils ont bien pris en compte le problème... Mais derrière aucun acte fort de la préfecture et des mairies... Je ne mentionnerais même pas la salle de shoot tellement il y aurait à dire sur cela aussi...
    je suis dégouté de voir autant de laxisme et d'ignorance de la part des autorités et des élus...
    Purée mais comment se fait-il qu'ils n'arrivent pas à résoudre ces problèmes ? plus de 10 ans que cela dure... ils sont vraiment nuls...

  • Réponse typique, entendue des centaines de fois : "on a fait ci, on a fait ça". Mais si avec tous ces moyens déployés il n'y a pas d'amélioration, voire, bon an mal an, une aggravation du problème, toute personne un peu censée devrait se poser une seule question : pourquoi ce déploiement de forces est-il inefficace ? Ce dispositif massif - et donc très coûteux - a sans doute permis d'éviter le pire, mais n'a absolument rien réglé. C'est donc qu'il est inadapté.

  • Depuis dix ans on a recu plusieurs fois ce type de réponse du préfet ou du maire
    Au début on avait un espoir que ça change mais à présent on n'y croit plus....
    Ce problème est bien ancré et les mesures pas adaptées
    Ça devient désespérant...
    La police et les pouvoirs publics sont à côté de la plaque

  • Bonjour,
    Réponse peu satisfaisante en effet. Nous savons que de nombreux courriers ont été envoyés à la suite de notre article de décembre et que le préfet a déjà répondu individuellement à certains riverains avec des propos similaires. Une lettre type en quelque sorte.
    Nous comptons sur les réunions à venir ce mois-ci à la mairie du 18e et à l'Hôtel de ville pour nous exprimer et demander une amélioration visible.
    Elisabeth Carteron
    Pdte d'Action Barbès

  • Pessimiste et résigné...quand il y aura un très très gros problème hautement médiatisé, peut être que cela changera...attendons donc .

  • Bonjour à tous
    La note positive est que je trouve que la situation s'est quand même améliorée depuis fin novembre et il est vrai que l'on voit à présent la police dans le quartier alors que ce n'était pas le cas avant. Mais on partait de tellement loin...on est loin d'avoir obtenu une situation tolérable ou jugée tolérable dans un autre quartier. De là à en conclure qu'ils agissent dans une configuration optimale ...soit il se moque de nous soit il n'a jamais mis un pied dans ce quartier !

  • Décevant. Très décevant...

  • Je confirme vos propos Madame Carteron.

    Nous avons envoyé deux lettres distinctes au Préfet de Police et nous avons reçu chacun une lettre identique à celle que vous avez mise en ligne.

  • La réponse du Préfet? Du bla bla comme d'habitude. Soit ces gents,chargés de notre tranquillité se moquent de nous soit ce sont des incapables dans ce cas ils démissionnent.

  • Bonjour,
    je vous souhaite bon courage pour la réunion sécurité de demain. J'aurai souhaité y assister mais horaires pas top...nous comptons sur vous pour faire part de notre véritable détresse grandissante face à la prise en main du quartier par les trafiquants de plus en plus agressifs, nombreux et invasifs (boulevard de la chapelle ,métro Barbès, Hamam, etc)...cela devient URGENTISSIME de faire quelque chose.. merci encore.

Écrire un commentaire

Optionnel