Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rue de Compiègne : des riverains rencontrent le maire

Pour cette deuxième rencontre de riverains de la rue de Compiègne avec Rémi Féraud, le rendez vous avait lieu sur place en fin d'après-midi. Pour rappel,  cette rue a été mise en double sens le 1er septembre  2015 dans le cadre du réaménagement du plan de circulation aux abords de la gare du nord. Des problèmes de circulation et de nuisances sont apparus rapidement. Il fallait donc trouver des solutions. Dans notre article du 23 mars, nous annoncions la pose de plots pour séparer la chaussée et interdire ainsi la dépose minute dans cette rue. Mais c'était sans compter sur le manque de civisme de beaucoup d'automobilistes.

Pourtant, les panneaux l'indiquent: il faut se garer en sous-sol dans le parking Effia. Les 20 premières minutes sont gratuites, ce qui laisse normalement le temps d'accompagner ou de récupérer un voyageur.

paris,paris 10e,gare du nord,circulation,voirie,sécurité

Cependant, l'ajout récent du panneau arrêt minute n'est peut-être pas la meilleure idée. Elle peut prêter à confusion.  

Un peu avant le rendez-vous, une équipe de policiers verbalisaient à tour de bras les véhicules qui s'arrêtaient pour descendre un passager. Véhicule particulier, taxi, VTC, pas de différence. Efficace. Une bonne vingtaine de PV dressés en un peu moins d'une heure. Mais nous savons qu'il est impossible de mettre des policiers en faction à tout moment de la journée. Reste l'utilisation de la caméra de vidéo surveillance qui, elle, ne bouge pas. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : en mars 1100 PV sur le secteur de la gare dont 600 rue de Compiègne.

paris,paris 10e,gare du nord,circulation,voirie,sécurité

Présents également à cette réunion sur site, le commissaire du 10e, Julien Miniconi, Elise Fajgeles adjointe chargée de l'espace public et Hervé Biraud, responsable des services techniques de la voirie de l'arrondissement.

Comment améliorer la situation?

Évidemment continuer la verbalisation qui, espérons-le, finira par être dissuasive (135€). Des suggestions ont été faites comme la pose d'un panneau qui indiquerait clairement la verbalisation par vidéo surveillance. D'autres plots devraient être posés sur le côté impair de la rue pour empêcher des véhicules de monter sur le trottoir. L'entrée du parking est jugé étroit. Elise Fagjeles envisage de voir avec le gestionnaire du parking si l'accès peut être rendu plus aisé. De petites choses qui pourraient, mises bout à bout, apaiser la rue.

Cependant, pendant la durée de la rencontre, tous ont pu constater qu'un bon nombre de véhicules s'arrêtaient sans scrupule, que des motards tentaient de passer sur le trottoir en demandant aux piétons de se pousser... et finissaient par reculer seulement lorsque le commissaire présentait sa carte de police ! Que faire avec de tels comportements ?

paris,paris 10e,gare du nord,circulation,voirie,sécurité

Le camion fait demi-tour bloquant la circulation.

paris,paris 10e,gare du nord,circulation,voirie,sécurité

Ce VTC dépose son client à l'angle Magenta-Compiègne sur la piste cyclable.

 

Commentaires

  • Petit rectificatif: Le commissaire Julien Miniconi nous précise que les 1100 verbalisations ont été réalisées pour le 1er trimestre et non pour le seul mois de mars

  • Un peu tard pour commenter, mais ce dossier est exaspérant par l'amateurisme de la Mairie de Paris. L'incivisme des "motorisés" que vous évoquez doit être largement mis en perspective en regard des politiques absurdes, mal préparées et qui nient l'évidence : le parking effia ne peut pas être un dépose minute en l'état actuel.
    Incroyable qu'on se rende compte au bout de 9 mois que l'entrée du parking n'est pas du tout compatible avec la notion de dépose minute... il n'y a pas eu d'étude antérieure à la mise en place en août 2015 ?
    Franchement, je comprends parfaitement les incivils : quand on a des contraintes trop grandes trop absurdes, on ne les respectent plus et on a bien raison.
    Pourquoi le dépose minute est absurde :
    1) ce dépose minute, est plutôt un dépose très très long pour les automobilistes : et que je te prenne un ticket et que je fasse bien attention aux tournants hyper serrés et que je te repasse une borne pour la sortie, en rien compatible avec la gestion de flux soudains comme en génèrent les gares par définition. Sans même parler des "incivils" qui empêchent l'accès à l'entrée du parking.
    2) pour les piétons, usagers de la SNCF qui doivent rejoindre leur train c'est encore pire : essayez de faire le parcours depuis le niveau -2 d'Effia avec une valise et une poussette : on a droit à un porte coupe feu à pousser (whaouh !), pas d'escalier mécanique (travaux...) des ascenseurs surchargés (concus pour l'accès au parking des automobilistes pas comme déversement d'un dépose minute), une rampe raide et au revêtement à croisillons (bienvenue les mamies à canne, les faibles des gambettes, les talons aiguilles ...), une signalétique inexistante alors que le parcours est pour le moins labyrinthique. Bref c'est une catastrophe : long et dangereux pour voiture et piétons...

    Mais pourquoi donc n'ont ils pas attendu que le projet de réorganisation de la gare soit réalisé dans sa totalité ? Et adapté le parking Effia à un vrai dépose minute, rapide pour y entrer, rapide pour en sortir (j'imagine le budget...)AVANT de mettre en place cette réduction de la circulation ?
    Et pendant ce temps là on a une rue de Dunkerque où on a mis trois vagues plots métalliques pour boucher la circulation au droit de l'angle avec le bd de Denain et la rue de Compiègne, sans même se dire "tiens si on reculait un peu les plots ça ferait des espaces de dépose rapide taxi, 2 - 3 places, toujours ça de gagné." Et pas d'aménagement de la voirie. Ah si on nous colle des oeuvres d'art bien massives histoires d'encombrer un peu plus les espaces : l'ours , l'immeuble qui s'enfonce (franchement pas à sa place vu l'espace qu'il occupe) des pots de fleurs géants d'un gris immonde au vu de la magnifique cohérence haussmannienne de l'îlot dans les tons beige et bistre), un beau budget sans doute qui aurait été mieux utilisé pour refaire la voirie en cohérence avec le projet. Ah et puis : emmerdons les voyageurs qui voudraient prendre le train (la poétique traversée de la rue de Dunkerque désormais bien pire qu'auparavant), faisons perdre du temps au taxi et VTC, emmerdons les nantis qui habitent là (les klaxons du dimanche après midi...) mais n'oublions pas de faire du pognon en concédant la moitié du parvis à Starbucks (pierre dans le jardin de la SNCF pour le coup)... et ces derniers points sentent mauvais : on veut chasser le populo qui se réunit là, comme si ça changeait grand chose pour les voleurs à la tire et autres sans abris à la dérive qui s'étalent sur les trottoirs...

    Ce truc est un véritable scandale, et qui va bien au-delà de problèmes de quartier : on parle quand même de la première gare de France reliée à 4 capitales européennes... Je trouve hallucinant qu'on laisse les équipes de la Mairie jouer avec les accès comme cela et que le temps de réaction devant les déficiences de ce plan de 2015 soient aussi longs. Parce que ce n'est pas les trois mesures prises cet été qui vont changer fondamentalement les choses, tant qu'un vrai dépose minute pour taxis, VTC et particuliers ne sera pas conçu sérieusement... (du côté gare routière sans doute : pas étonnant que celle ci fonctionne, la pression y est bien moindre c'en est même ridicule dans le contexte de pression à l'ouest de la gare de voir ces espaces vides ...)

    Que penser dans ce contexte de la future dévolution de plus de pouvoir à la Mairie pour la politique des transports ? A priori formidable, sauf si des considérations politiques prennent un peu trop le pas sur le reste. Oui c'est bien de piétonniser Paris, on est bien d'accord mais pas n'importe comment et pas en transformant l'accès au TRAIN en parcours du combattant !!!!

Les commentaires sont fermés.