Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

leyla-bouzid

  • Au cinéma Louxor, la jeunesse tunisienne à l'honneur dans le cadre du Maghreb des Films

    Le Maghreb des Films : ses rencontres cinématographiques

    Début décembre 2014, nous avions déjà evoqué les rencontres cinématographiques du Maghreb des Films. Sa nouvelle édition 2015 est déjà bien entamée : elle a commencé 3 semaines plus tôt cette année (le 5 novembre) mais se déroule encore pendant deux semaines, jusqu'au mardi 15 décembre prochain.

    paris,paris-10e,cinéma,le-maghreb-des-films,à-peine-j-ouvre-les-yeux,leyla-bouzid

    Cette 7e édition présente 60 films, courts et longs-métrages dans 11 lieux parisiens. Pour le détail des projections à venir, vous pouvez retrouvez toutes les informations du Maghreb des Films 2015 :

    . D'une part, sur leur page Facebook

    . D'autre part, en téléchargeant le catalogue des projections et la grille horaire.

    Dans le cadre de ce Maghreb des Films 2015, 16 avant-premières sont présentées, comme ce prochain jeudi 3 décembre à 20h au cinéma Louxor.  

     

    Avant-première du film "A peine j'ouvre les yeux" 

    Ce jeudi 3 décembre à 20h, le Louxor présente l'avant-première du film long-métrage "A peine j'ouvre les yeux", primé à la 72e Mostra de Venise (avec le Label Europa Cinemas du meilleur film européen dans la section Venice Days) et au Festival international du film francophone de Namur (avec le Bayard d'or de la meilleure première oeuvre).

    Une rencontre avec sa jeune réalisatrice Leyla Bouzid (née en 1984) dont c'est le premier film, est proposée à la suite de la projection.

    paris,paris-10e,cinéma,le-maghreb-des-films,à-peine-j-ouvre-les-yeux,leyla-bouzid

    L'histoire (Tunisie-Belgique-France, 2015, VOSTF, 1h42, sortie en salle : le 23 décembre) : "Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l'imagine déjà médecin... mais elle ne voit pas les choses de la même manière. Elle chante au sein d'un groupe de rock engagé. Elle vibre, s'enivre, découvre l'amour et sa ville de nuit contre la volonté de sa mère, Hayet, qui connaît la Tunisie et ses interdits." (NDRL : rôle de la mère joué par la chanteuse Ghalia Benali, présente également au Louxor ce jeudi.)

    paris,paris-10e,cinéma,le-maghreb-des-films,à-peine-j-ouvre-les-yeux,leyla-bouzid

    La réalisatrice Leyla Bouzid signe une réalisation dynamique et pertinente dans sa tunisie natale, sous l'ère Ben Ali. C'est un film apportant un sentiment d'optimisme : un portrait rassurant de la société arabe, et de son potentiel de progrès dans cette région du monde.

    La musique a été composée par l'Irakien Khyam Allami, musicien luthier dans le groupe "Alif Ensemble" dont le premier album est sorti le 4 septembre 2015. Les paroles sont de Ghassen Amami.