Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

citoyenneté

  • Et non, amis Parisiens, vous ne votez pas !

    Vous n'avez pas voté dimanche 22 mars et vous ne voterez pas plus le 29. Voilà la réalité. Pourquoi ? Vous avez, petits veinards, déjà voté pour élire vos conseillers départementaux, c'est comme cela que se nomment désormais les anciens conseillers généraux, il y a un an, lors des élections municipales. Car sans vous en rendre compte, Paris étant à la fois ville et département, vos conseillers de Paris sont également vos conseillers départementaux. Les détails juridiques sont expliqués sur le site paris.fr Pourquoi les Parisiens ne votent pas ? Allez, consolons-nous, les Lyonnais sont dans le même cas que nous.

    Et puisque nous parlons Démocratie et engagement citoyen, nous vous communiquons une petite étude réalisée conjointement par l'Assemblée Nationale et la fondation Jean Jaurès à propos de l'engagement citoyen et l'appartenance républicaine. Cette étude fait évidemment suite aux événements tragiques de janvier et aux manifestations qui ont suivi.

    Chacun pourra regarder les tableaux et en tirer ses propres conclusions, le document est très clair.

    Capture d’écran 2015-03-20 à 09.42.54.png

    Cliquez sur l'image pour télécharger l'étude - fichier PDF

    A l'heure où beaucoup de quartiers entourant Barbès sont confrontés à de nombreux problèmes et font l'objet de traitements spécifiques (politique de la Ville, Zone de Sécurité Prioritaire, revitalisation du commerce, ...), à l'heure où deux arrondissements (10e et 18e) sont en train de former de nouvelles équipes d'animation pour leurs conseils de quartier, à l'heure où donc l'engagement citoyen et l'appartenance à la République sont des enjeux essentiels, il n'est pas inintéressant d'avoir une idée de ce que pensent les Français sur le sujet.

     

  • N'oubliez pas le CICA ce soir en mairie du 18e

    Le thème des débats est le

    DROIT DES ETRANGERS : quel accueil dans le 18e ?

    Lundi 17 décembre, - 18h30 - salle des mariages

    Un bref retour sur ce qu'est le CICA, en puisant sur le site de la mairie du 18e qui propose la liste des associations, force d'animation de cette institution basée sur le modèle du conseil d'arrondissement.

    ASA Paris Nord Est
    D'Ici-D'ailleurs
    Théâtre Pixel et Gémo Productions
    Jardiniers de France
    Le Chevalier de la Barre
    CNL Amicale des Locataires
    En Marche Avec Nos Aînés (EMANA)
    Espace Bénévolat
    Amicale des artistes et des écrivains de Notre Dame de Montmartre
    Société du Vieux Montmartre
    Association La Chapelle
    Les Xérographes
    Ligue des Droits de l'Homme - Section 18e
    Lions Club « Paris Place du Tertre GrandesCarrières »
    Association CLCV du Champ à Loup
    Centre d'Insertion Sociale et d'Accompagnement
    Championnet sports
    Espoir 18

    Pour en savoir plus : la page du site de la mairie qui lui est dédiée.

    CICIA PNP.PNG

  • CICA en vue à la mairie du 10e

    C'est ce soir jeudi 6 décembre que se tiendra le CICA (conseil d'initiative et de consultation d'arrondissement) sur le thème de la jeunesse. Le titre est précisément : De l'enfance à la citoyenneté.

    Comme certains n'atteignent jamais la citoyenneté, est-ce à dire que ceux-là restent jeunes ? Hum... 

    Le conseil se tiendra dans la salle des mariages de la mairie et commencera à 18h30, en présence d'Isabelle GACHET, adjointe au maire de Paris chargée de l'enfance. 

  • Le code de la rue dans le Neuvième à Paris

    La présentation faite au cours du dernier Conseil de quartier Trudaine Rochechouart à propos du code de la rue a fait réagir un de nos lecteurs qui nous a envoyé le texte ci-après. Il s'agit en fait d'une reflexion élargie sur la vie urbaine quotidienne en commun. Les avis qui y sont exprimés n'engagent que leur auteur mais alimentent le débat qui a bien besoin d'être pris en mains par les citoyens eux-mêmes.

    oOo

     

     

    J'ai participé au dernier conseil de quartier Rochechouart - Trudaine et Lise Thély Muller de l'association "Action Barbès" a présenté un projet de travail pour la création d'un "Code de la Rue". La présentation a été convaincante et le projet m'a paru particulièrement intéressant à plusieurs égards.


    La première raison pour laquelle j'adhère à ce projet c'est qu'il va contribuer à améliorer la  façon de vivre ensemble au quotidien  et cela me parait une mission importante  pour un conseil de quartier. Au passage je pense que dans les conseils de quartier on passe trop de temps  sur des points de détail qui pourraient être réglés plus efficacement par des contacts directs entre citoyens et élus, ce qui dans notre mairie (courriel aidant) est possible et efficace. Je comprends que des personnes se sentant isolées sentent le besoin d'une tribune pour se faire entendre et reconnaître mais cela se produirait plus positivement par la participation active à des projets collectifs.

    Lire la suite

  • Les débats d'ULIPO

    Les débats citoyens d'ULIPO continuent leur chemin ! La prochaine réunion aura lieu au 14 rue de Trévise - Paris 9ème M° Cadet et Grands Boulevards

     

    mardi 08 janvier 2008 à partir de19h30


    sur le thème :

    Eux et nous : Y-a-t-il une crise du système d’intégration?


    Cette réunion est réalisée en partenariat avec la  Fédération de Paris de la Ligue de l'Enseignement.

    Eux et nous : Y-a-t-il une crise du système d’intégration?

    Vingt ans après, les banlieues populaires s’enflamment de nouveau. Mais durant ces vingt ans le feu a couvé, entretenu certainement par “l’étrange constante qui nous fait plaquer la même grille de lecture sur des problèmes si différents, et apporter des réponses politiques qui partagent toutes un même présupposé : ils ne sont pas des nôtres”.
    D’où vient ce déficit d’intégration, explication tarte à la crème, des analyses médiatico-politiques? Des populations stigmatisées ou bien de notre capacité d’intégration?
    Que veut dire être français?
    Pouvons nous sortir du rassemblement “contre” pour un “faire ensemble” avec des “citoyens à trait d’union” ?
    Joël Roman, philosophe, collaborateur de la revue Esprit évoquera avec nous ces différents thèmes, sujets de son dernier ouvrage “Eux et nous” (Hachette Littératures - Paris 2006).

  • ULIPO - Débats citoyens

    Université Libre Populaire, voilà ce que signifie ULIPO. Certains penseront que le titre même fait penser à quelques inititives datant de 1968 ! En fait, ULIPO a été créée par des habitants du neuvième et qui ont senti le besoin de se réunir pour débattre librement sur les thèmes brûlants de notre société et de notre actualité.

     

    Ils organisent tous les deuxièmes mardis du mois une réunion sur des thèmes de société : des experts fournissent les informations nécessaires pour saisir la problématique, les participants réfléchissent en petits groupes pour approfondir le sujet, ils confrontent leurs réflexions avec les avis des experts et mettent en ligne les conclusions.

     

    La prochaine réunion aura lieu au 14 rue de Trévise - Paris 9ème

    le mardi 13 novembre à partir de19h30

     

    sur le thème :

    La nouvelle place des cadres en entreprise

    Intervenant  Jean-Marc Le Gall d'Entreprise et Personnel.

    Entre libre : chacun paie sa consommation.

     

    D'autres réunions sont programmées :

    L'écologie au quotidien en ville : la voie de la décroissance ? Avec le WWF - Mardi 11 décembre 2007

     

    Intégration et identités avec la Ligue de l'Enseignement - Mardi 08 janvier 2008


    Jeunes et société avec Jeune Cordée - Février 2008

     

    ULIPO est ouvert à :

                vos propositions de thèmes,

                vos propositions de partenariat,

                vos suggestions de lieux de rencontre.

     

     

    ULIPO Université libre populaire
    11 rue de Rochechouart - 75009 PARIS
    ulipo9@gmail.com

  • Accueil des nouveaux citoyens français

    2006 a été décrétée année de la citoyenneté par la Mairie du 9ème et quelques manifestations ont émaillé son cours. La dernière en date est très symbolique puisqu’il s’agissait d’accueillir les personnes étrangères ayant acquis la nationalité française entre juin 2005 et juin 2006. 70 personnes étaient concernées pour notre arrondissement et une bonne trentaine se sont retrouvées le mardi 5 décembre dans la salle du Conseil de la Mairie, la plupart venues en famille.

    medium_Accueil_citoyens_francais_dec_2006_2.JPG

     

    La salle du Conseil a-t-elle intimidé l’assistance, c’est possible, quoiqu’il en soit l’ambiance était à une certaine réserve. Le Maire, Jacques Bravo, assisté de son Adjointe à la Citoyenneté Pauline Véron, a accueilli solennellement nos nouveaux compatriotes dans un discours assez lyrique reliant dans un raccourci audacieux le poète grec Eschyle aux Révolutionnaires de 1789. D’Eschyle, il a cité les mots suivants : « Le ciel s’est hérissé des mains droites levées de tout le peuple, et il a été décrété unanimement que nous pourrions habiter cette terre en liberté, …, et que ni citoyens, ni étrangers ne pourraient nous emmener en servitude comme une proie. De plus, si quelque citoyen ne nous venait point en aide contre la violence, il serait par sentence du peuple, privé du droit de cité et condamné à l’exil ». Des Révolutionnaires de 89, il reprend le principe en déclarant: « Ce n’est plus le nom, ce n’est plus la terre, ce n’est plus le sang, qui fait un français. C’est la Liberté, c’est l’Egalité, c’est la Fraternité ».


    medium_Accueil_citoyens_francais_dec_2006_1.JPG

    Gageons que ces mots trouvent un impact dans les temps difficiles que nous vivons en matière d’intégration dans la nouvelle diversité que la France est en train de connaître. Un jeune kosovar venu avec sa femme et sa petite fille ne cachait pas son plaisir d’être ainsi accueilli.

  • Démocratie : la République des blogs

    medium_Republique_des_blogs.2.JPGEnfiévré au sens strict du terme, je me suis quand même rendu à la première réunion de La République des blogs organisée par Versac mardi soir aux Halles. Bien sûr vous pouvez vous demander ce qu’un tel sujet vient faire sur un petit blog de quartier comme Paris Neuvième mais la participation à la vie démocratique, l’exercice de la citoyenneté ne passent ils pas d’abord par le niveau local, celui de la proximité, et sans démagogie, celui de la vie réelle, quotidienne ? Sans en exagérer l’importance, il est aussi probable que ce nouveau mode d’expression et d’échange que sont les blogs joueront un rôle dans le débat politique qui s’ouvre aussi bien pour 2007 (présidentielles et législatives) et surtout pour 2008 (municipales). Le mouvement est encore diffus, pas structuré, personne ne sait très bien comment cela va se passer, mais chacun s’accorde à dire qu’Internet y aura sa place. La multiplication des sites et blogs politiques d’origine diverse en sont la preuve. L’intérêt que les acteurs du politique toutes tendances confondues y portent le confirme et cela peut atteindre même un niveau très local puisque le matin même de cette réunion, deux personnes en charge de rédiger le journal local de notre député Pierre Lellouche sont venues m’interviewer à propos de Paris Neuvième. Je ne vous dis pas cela pour transformer cette « grenouille » de blog qu’est Paris Neuvième en « bœuf » mais pour confirmer que le sujet retient l’attention des acteurs du politique.

    Pouvons nous aborder la politique, exercer notre citoyenneté en dehors des canaux habituels que sont les partis politiques ? Est-il possible de passer d’une approche verticale par segments d’opinions (droite gauche pour faire simple), à une approche transversale des questions ? L’émergence d’Internet, espèce de Révolution dans un sens, va-t-il nous permettre d’ouvrir le débat de manière différente et les internautes, les blogueurs « politiques », peuvent-ils, ont-ils, la volonté de faire autrement que par le passé ? C’est dans cet état d’esprit que je me suis rendu à cette réunion, et pour ne rien vous cacher, la réponse n’est pas évidente. Qui roule pour qui ? Quelles sont les arrière-pensées ? Comment concilier un certain individualisme – voire narcissisme pour quelques uns, pas tous – des blogueurs « politiques » avec l’intérêt général ? Je n’ai pas trouvé de réponse à ces questions au cours de cette réunion, mais il est vrai que ce n’était que la première du genre.

    Vous trouverez sur le blog Mémoire Vive, une interview de Christophe Grébert du blog MonPuteaux.com qui pose bien les problèmes. Reste à savoir si le regroupement de fortes personnalités aux opinions si diverses permettra l’émergence d’un nouveau comportement en matière politique. La question est ouverte.