Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

brésil

  • Un peu d'exotisme pour vendredi soir

    Une fois passé le brin de muguet, on peut penser à la soirée de vendredi, non... ? 

    Que diriez-vous d'un peu d'exotisme ? Ce n'est pas que le quartier en manque, mais justement nous avons été séduits par les accents brésiliens de ce chanteur pourtant tout à fait parisien. C'est vendredi 4 mai, à 20 heures au centre FGO- Barbara.

    Capture d’écran 2018-04-26 à 10.18.19.jpg

    NICOLA SON ~ Release 4²

    Nicola Són est parisien, a vécu à São Paulo quatre ans et est aujourd’hui de retour dans sa ville natale. Après une trilogie où il a exploré les différentes régions du Brésil et leurs particularités rythmiques, il sort le 6 avril 2018 un nouvel opus, un EP court de 4 chansons écrites en portugais du Brésil avec son ami et partenaire de compositions, le journaliste Igor Ribeiro.

    Un ancien morceau (2010 à l'Européen) pour faire connaissance...


     

    ...et une chanson plus récente en portugais brésilien 


  • Une soirée colorée autour du carrefour Barbès

    Juste des photos pour illustrer la liesse, une peu bruyante et enfumante, des supporters algériens, tellement heureux de fêter la victoire de leur équipe nationale, qui jouait hier soir à Blida, contre le Burkina Fasso. Ils ont gagné leur sélection pour le Brésil en juin 2014.

    Image.jpg

    La station de métro dès 18h semblait fermée, au moins pour le côté de l'escalier monumental. Il aurait fallu jouer plus que des coudes pour pouvoir passer tant les supporters étaient nombreux.

    Image 2.jpg

    La circulation dans les rues autour du carrefour a été interrompu, comme le laissent supposer les photos que nous a adressées un de nos adhérents (Crédits Photos Andres Criscaut ). 

    Image 1.jpg

    Image 4.jpg


    Barbès reste le point de rendez vous des Algériens de Paris...

     

    Aucune présence policière sur ces photos, mais les forces de l'ordre étaient bien visibles quelques minutes avant la fin du match, pour limiter les débordements. On n'est jamais trop prudent. Vers 18 h, nous avions croisé Emmanuel Papillon, le directeur du Louxor, sur le pas de sa porte — ou de son temple, si l'on peut dire — regardant avec sérénité les supporters occuper la station de métro. "Ce n'est pas la première fois !" nous a-t-il lancé avec bonne humeur. 

    Quelques temps plus tard, les Bleus de l'équipe de France réussissaient l'exploit : remporter leur match retour contre l'Ukraine en marquant trois buts. Les équipes d'Algérie et de France ont gagné hier soir leur billet pour le Brésil. Il y avait de quoi faire la fête ! 

    Image 5.jpg