Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rue de Compiègne on craque

Que se passe-t-il dans cette petite rue de Compiègne coincée entre le boulevard de Magenta et la rue de Dunkerque à deux pas de la Gare du Nord ? Rappelons qu'à la fin de l'été a été mis en place un nouveau plan de circulation aux abords de la gare. La rue de Compiègne était alors mise à double sens le 1er septembre. Pour plus de détails voir notre article du 7 septembre 2015. Dans le même temps, le boulevard de Denain était alors réservé aux seuls taxis, livraisons et riverains. Dès les premières semaines, nous avons vite constaté que l'interdiction de stationnement dans cette rue n'était pas respectée. Nous écrivions alors qu'il fallait attendre un peu que l'information circule et passer ensuite à la verbalisation.

Mais la situation ne s'arrange pas. La dépose minute gratuite de 20 minutes dans le parking en sous-sol de la rue est le plus souvent délaissée par les conducteurs qui préfèrent rester en surface. Parallèlement, des riverains nous signalent que le gestionnaire du parking pose parfois une barrière interdisant l'accès, sans doute en raison d'un nombre de places insuffisant. Manque de civisme, signalétique pas suffisamment explicite, verbalisation insuffisante aussi, tout cela donne un cocktail qui devient "explosif" pour les nerfs des riverains confrontés à des concerts de klaxon.

Un collectif d'habitants a été reçu par le maire du 10e, Rémi Féraud, puis par le commissaire central de l'arrondissement, Julien Miniconi. Ce dernier envoie des "troupes " pour verbaliser, comme nous avons pu le constater à plusieurs reprises, mais ne peut évidemment pas mettre des policiers en faction tout la journée. Par ailleurs, il nous semble que la verbalisation peut se faire grâce à une caméra située à proximité. 

paris,10e,gare-du-nord,plan-de-circulation,embouteillage
Enlèvement d'un véhicule par la préfecture de police le 17 mars

 

Le maire a proposé la pose de plots pour séparer physiquement les deux voies de la chaussée et rendre impossible le stationnement (en principe !). Mais ces plots tardent à venir alors que cela ne semble pas être une modification très importante à mettre en oeuvre. Les services de voirie se font attendre... 

paris,10e,gare-du-nord,plan-de-circulation,embouteillage

Dimanche 20 mars vers 15h

Contactés par une de nos adhérentes, nous avons fait le choix de relayer ce problème. Vidéo à l'appui qui se passera de commentaires. Cliquez ici pour télécharger cette vidéo. 

 

Commentaires

  • La solution raisonnable ne serait-elle pas de mettre en place - en extérieur - un sas de parking minute avec tarif dissuasif comme aux aéroports ?
    http://www.aeroportsdeparis.fr/passagers/parking/paris-charles-de-gaulle/depose-minute#

  • Une bonne nouvelle pour les riverains. Les plots pour séparer les deux côtés de la chaussée ont été posés!

  • Bonjour,
    bravo pour votre site d'information.
    Le trafic desservant la gare du Nord restera problématique : la condamnation de la moitié de la chaussée de la rue de Dunkerque a été une grave erreur.
    Comment font et feront les taxis, vtc, taxis motos, et automobilistes pour déposer leurs passagers à la gare ? L'histoire du parking Effia est un non sens total : entrée trop étroite, manoeuvre trop lente, trop de manipulations diverses, remontée vers la gare des passagers très compliquée en l'absence d'un flux suffisant d'escaliers mécaniques (aujourd'hui portes coupe-feu à franchir avec des bagages !!!). La Mairie a choisi de porter la guerre contre les voitures sur le terrain de l'accès à la gare. Soit. Je trouve que c'est une grave grave erreur d'avoir commencé par là. L'interconnexions des modes de transport est essentiels pour la fluidité y compris du trafic ferroviaire)
    Il faut que la Mairie revoie tout son plan de circulation. L'utilisation du parking pour bus de la RATP à l'EST de la gare serait une bonne idée, il ne s'y passe quasiment rien. C'est risible quand on voit ce qui se passe devant la gare, et rue de Compiègne...
    Je suppose que la RATP / SNCF sont moyennement d'accord pour céder des espaces qui doivent leur appartenir et qu'ils peuvent rentabiliser (cf le café Starbuck sur le parvis...), mais pour un sujet de cette importance pour la ville (indépendamment de nos petites oreilles), la Mairie peut sans doute mobiliser des moyens de négociation adéquats. Là on a l'impression que seuls les soucis de réduction de la voiture rentrent en ligne de compte sans que les aspects économiques, touristiques, d'image aient été pris en compte par les décideurs. C'est bien dommage. (je précise que je souffre également des nuisances habitant boulevard de Denain, klaxon à répétition tous les soirs et le dimanche, que je n'ai pas de voiture et ne saurai être soupçonnée de représenter l'arrière garde automobile club de service...) : il faut supprimer l'effet entonnoir de la rue de Dunkerque : mettre les taxis ailleurs (côté est) et rétablir le double sens rue de Dunkerque. Et si on veut vraiment transformer le parking Effia en dépose minute, faire les travaux considérables d'adaptation des rampes de parking pour les voitures et d'accès à la gare pour les passagers une fois débarqués. Mais là c'est un peu plus cher que quelques plots...

Les commentaires sont fermés.