Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'ICI change d'échelle

 Image 4.jpg
©Institut des Cultures d'Islam

Dans le bâtiment, des signes évidents de préparatifs : un mobilier encore épars, des bâches en plastique au sol, des affiches attendant d’être accrochées… Dans une semaine exactement, ce sera l’inauguration de l’ICI Goutte d’Or, au 56 rue Stephenson. Il est 19 heures mais plusieurs collaborateurs de l’ICI sont encore à pied d’œuvre. « Tout sera prêt à temps », insiste Elsa Jacquemin, la directrice générale de l’institution depuis avril 2013. Cette avocate de profession était jusque-là directrice de cabinet du Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, et a également occupé le poste de déléguée adjointe aux relations internationales de la ville de Paris.

L’arrivée d’Elsa Jacquemin marque un « changement d’échelle » de l’ICI. L’équipe de l’établissement s’est étoffée : une directrice artistique, Zeynep Morali, l’ancienne responsable du centre d’art contemporain Depo d’Istanbul, a été nommée ; un poste supplémentaire de relation avec les publics a été confié à Blanca Perez. Le conseil d’administration accueille de son côté de nouveaux partenaires extérieurs, tels que le Bal, le Louvre et la Fédération internationale des droits de l’homme. 

Du hammam à la mosquée

paris,ici,18e,goutte-d-or,elsa-jacqueminCe « changement d’échelle » désigne, bien sûr, une palette d’activités nouvelles. Avec, bien évidemment, la célébration du culte : la mosquée ouvrirait ses portes aux fidèles dans les jours suivant l’inauguration, le 28 novembre. Quant au hammam, au sous-sol de l’ICI Goutte d’Or, il est en cours d’attribution à un prestataire extérieur et pourrait être inauguré fin décembre 2013 ou début janvier 2014.

 

Ecoutons Elsa Jacquemin qui a accepté de recevoir Action Barbès malgré l'effervescence qui précède l'ouverture :

podcast

Image 3.jpg
©Abbas - Magnum Photos

Prévue un an à l’avance, la programmation suivra désormais un rythme régulier. La grande exposition d’ouverture, « Ici, là et au-delà » restera visible jusqu’en mars prochain – avec un prolongement dès janvier à l’ICI Léon. Lui succéderont un cycle sur la Syrie, avec des cartes blanches données à des associations syriennes en France, puis le neuvième festival des cultures d’islam, consacré cette fois au Maroc, qui sera organisé en partenariat avec le Louvre et l’IMA.

Image 6.jpg
©Abbas - Magnum Photos

L’ancrage local

Image 5.jpgOutre ce volet artistique, l’ICI proposera des ateliers culinaires, des « ciné-goûters » avec les enfants, des soirées « libres courts » à l’entrée libre, une sélection de courts-métrages projetée en présence des réalisateurs. « L’ancrage local, le renforcement des relations avec le quartier est notre priorité », insiste Elsa Jacquemin. L’ICI a aussi noué des partenariats avec d’autres institutions, locales comme le Louxor – avec une avant-première début décembre – ou le 104, mais également parisiennes comme le Théâtre de la Ville ou l’Institut du monde arabe. (Photo ci-contre ©Yazid Oulab)

Parallèlement, l’offre de l’ICI Léon se poursuivra : cours d’arabe et de calligraphie, brunchs littéraires (à partir du 7 décembre, entrée libre), visites guidées, notamment animées par le passionnant Jacky Libaud.

Quant au site de lICI Barbès, il pourrait être prêt d’ici deux ans, fin 2015. La démolition du bâtiment actuel débutera début décembre. D’une surface de 2000 m2, l’ICI Barbès disposera d’une salle de prière, de salles d’exposition, d’un auditorium, d’une bibliothèque et d’un patio. 

Image 7.jpg
©Patrizia Maïmouna Guerresi

encadré2.jpg

Les commentaires sont fermés.