Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jardin-solidaire

  • Nouveau jardin solidaire dans le 18e

    Une communication sympathique de la Coordination Toxicomanies nous parvient, alors que ce petit jardin nous avait échappé (nous avouons !)

    P1030857.JPG

    Nous sommes heureux de vous annoncer que depuis mars 2012 s’est ouvert un jardin solidaire sur le territoire de la Goutte d’or :

    Le jardin Noëlle Savignat, au 24 rue Cavé. Il est ouvert les mardis et jeudis de 14h30 à 16h30.

    Le jardin solidaire porté par l’association Aurore-EGO en collaboration avec la Coordination Toxicomanies, offre un lieu de rencontre entre différents publics qui cohabitent sur le quartier de la Goutte d’Or au milieu d’une enclave de verdure.

    Le principe est simple, il est ouvert à tous, on peut y venir jardiner, lire, discuter, jouer, proposer un atelier ou ne rien faire du tout.

    Vous pouvez consulter son actualité sur le blog : jardinego.blogspot.fr  ou pour plus d’informations nous contacter au 01 53 28 77 89/08 89 ou par mail : rosier.johanne@coordtox.org

    _/_/_/


    paris,barbès,goutte-d-or,jardin-solidaireCet emplacement (ci-contre), le 24 rue Cavé, était celui d'un petit immeuble d'un seul étage en mauvais état. Sa destruction a fait l'objet d'un mécontentement profond de certains riverains de la rue Cavé qui s'exprime dans un blog, comme à propos d'autres destructions d'habitats dits insalubres. Nous comprenons parfois l'insatisfaction de certains de voir disparaître la trace d'un quartier populaire où subsistaient encore de rares petites bâtisses. Toutefois, l'urgence de loger des citoyens demandeurs d'un logement social ou non doit être considérée. 

    (Merci à Google qui ne renouvelle pas très rapidement ses images..)

  • Inauguration du jardin solidaire l'Univert, rue Polonceau

    Daniel Vaillant inaugurait vendredi 8 juillet le jardin solidaire  l'Univert au 33-35 rue Polonceau, résidence de Paris Habitat partie prenante du projet. Invisible de la rue, il profite par contre aux habitants des immeubles avoisinants dont les fenêtres donnent sur la cour. Fleurs, plantes, légumes et fruits sont plantés dans de gros paniers. On a installé un abri de jardin et une petite serre. Ce lieu accueille habitants du quartier, enfants et aussi  allocataires du RSA, et personnes sans emploi de longue durée. Avec 3 objectifs ambitieux : favoriser l'insertion sociale, participer à la dynamique du quartier, sensibiliser les habitants à leur environnement.

    P1020812_Inauguration_jardin_Univert.web.jpg

     Fabienne Giboudeaux chargée des Espaces verts à la Ville a rappelé qu'on comptait déjà dans la capitale une soixantaine de jardins partagés.Tous ne sont pas solidaires, mais c'est le cas de ce lieu. C'est pourquoi deux autres adjointes de Bertrand Delanoe, Olga Trostiansky (solidarité, famille et lutte contre l'exclusion) et Gisèle Stievenard (politique de la ville et engagement solidaire) l'accompagnaient. Un projet  transversal donc,  soutenu par l'association Halage.  Sa présidente, Elisabeth Masse-Bourgain, a précisé que d'autres projets étaient à l'étude dans le 18ème arrondissement. Elle a même évoqué, sait-on jamais, la possibilité d'utiliser le toit du commissariat de la rue de la Goutte d'or actuellement en friche qui domine le jardin!

    --- On nous a signalé que l'animatrice du jardin, Caroline Falletta, était très impliquée dans cette création dès son origine. Aussi, un peu tard, et tête basse, car nous l'ignorions, nous l'en félicitons et nous remercions Mme Smail, qui nous a transmis l'information.