Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PS

  • Le Maire du 10e a été ré-élu à la tête de la fédération PS de Paris

    Ce n'est pas une information toute fraîche puisque le scrutin a eu lieu en décembre, le 8. De plus, nous n'avons pas pour vocation de commenter ici les info purement politiques, mais en l'occurence, il s'agit du maire du 10e, un des trois arrondissements sur lesquels portent nos efforts de citoyens au sein d'une association... alors, pourquoi pas ?

    Le JDD avait proposé une longue interview de Rémi Féraud et outre ses déclarations sur sa responsabilité de mener la campagne pour les municipales de 2014, ses préférences et ses intentions, il répondait également aux questions du journaliste sur les difficultés que connaît le quartier entre les deux gares du 10e. Il ne méconnait pas, et il salue l'écoute qu'il a trouvée auprès du nouveau préfet, Bernard Boucault, depuis la nomination de ce dernier, et espère que la présence des forces de l'ordre saura à terme améliorer la qualité de vie des habitants de ce quartier, très fréquenté. 

    Voici l'extrait qui concerne plus particulièrement le 10e : (ci-dessous la rue de Maubeuge le long de l'Hôpital Lariboisière)

    paris,rémi-féraud,ps,fédération-de-paris,campagne-municipale

    En tant que maire du 10e, comprenez-vous le ras-le-bol de certains habitants, notamment entre les gares du Nord et de l’Est, qui protestent contre les violences, les incivilités, les nuisances?
    Oui, car depuis quatre ans, le sentiment d’abandon s’est développé dans ce quartier. J’ai interpellé à plusieurs reprises la préfecture de police. Sans réponse véritable jusqu’au mois de septembre: des moyens supplémentaires ont alors été accordés par le nouveau préfet. Le changement est réel, mais il faudra que cette présence policière s’inscrive dans le temps.

    Vous êtes favorable à l’implantation d’une "salle de shoot" dans le 10e. Pourquoi pas dans le 7e ou le 16e?

    Il y a beaucoup de toxicomanes dans le 10e, autour de la gare du Nord. Aujourd’hui, ils se shootent dans des conditions sanitaires catastrophiques, dans des toilettes publiques, des entrées de parking, des parties communes d’immeubles… Une salle de consommation à moindre risque serait salutaire, pour eux comme pour le quartier, en termes de santé publique et de tranquillité publique. Je souhaite que le gouvernement prenne une décision le plus vite possible. Reste à trouver un lieu adapté, en lien avec la Ville.

    La position du maire sur les salles de consommation à moindre risque n'est pas nouvelle. Lors d'une réunion en mairie du 10e à laquelle participaient de nombreux habitants des rues Ambroise-Paré, Saint-Vincent de Paul, Bd de Denain, etc. il est apparu qu'une telle implantation n'était pas rejetée. Elle pose des problèmes à la police qui ne peut que constater une entorse à la législation, un délit, tant que la consommation de stupéfiants reste interdite, fut-elle sous surveillance médicale et dans un lieu dédié. Un décret autorisant l'expérimentation retarde donc tout autant que le choix du lieu, qui pourrait se trouver dans une emprise de la SNCF si un accord est trouvé avec la compagnie de chemins de fer. C'est un dossier que nous suivons attentivement.

  • Campagne législative : une interview de Seybah Dagoma

    Rappelant la dernière modification des circonscriptions électorales, nous avions présenté ici même plusieurs tableaux qui mettaient en lumière le regroupement du 10e arrondissement avec son voisin, le 3e. En image de fond se dessinait le départ de l'ancien maire du 10e, Tony Dreyfus, député de Paris plusieurs fois réélu avec une large majorité. Un temps où le cumul des mandats ne posait pas trop problème...car il ne faut pas chercher longtemps pour découvrir d'autres "cumulards", à savoir  : Jean Tiberi (5e) député-maire, Rachida Dati (7e) maire et députée européenne, Patrick Bloche (11e) député-maire, Philippe Goujon (15e) député-maire, Claude Goasguen (16e) député-maire, Daniel Vaillant (18e) député-maire, Roger Madec (19e) sénateur-maire. Gauche et droite se partagent ce défaut, avec une prédominance des hommes des deux côtés.

    Pour cette élection, on rebat les cartes, car le redécoupage a supprimé plusieurs circonscriptions dans Paris, trois pour être précis : on passe de 21 députés à 18, pour rapprocher  les secteurs au plus près  des 125 000 électeurs en moyenne. Dans le 3e arrondissement qui fusionne avec le 10e pour créer la 5e circonscription, le sort de Martine Billard, députée sortante de la 1ère circonscription qui disparaît en tant que telle, a été scellé par les commissions des partis chargées des nominations.

    Après une valse hésitation, le choix s'est porté sur Seybah Dagoma, depuis 2008 adjointe au maire de Paris, chargée de l'économie sociale et solidaire. Jeune femme de 34 ans, issue d'un milieu modeste, intelligente et persévérante, Seybah avait toutes les qualités pour entrer à l'Assemblée nationale et y faire bouger le curseur vers plus de parité.

    Nous l'avons rencontrée. Elle a bien voulu répondre à nos questions pour le blog d'Action Barbès.

    Action Barbès - Vous êtes avocate dans un cabinet d'affaires (est-ce bien toujours d'actualité ?) et parallèlement vous avez une délégation à l'économie sociale et solidaire à la Ville de Paris. Comment conciliez-vous ces deux activités ?

    1-seybah-dagoma.jpg


    Seybah Dagoma - Je suis en effet avocate spécialisée dans les entreprises en difficulté. Actuellement, je n’exerce pas ce métier, je me consacre exclusivement à mon mandat. En tant qu’adjointe au Maire de Paris chargée de l’Economie sociale et solidaire, je développe une politique qui s’articule autour de trois axes: l’insertion par le travail et le lien social, le soutien à la création d’entreprises solidaires et l’innovation sociale, et enfin la solidarité internationale grâce au commerce équitable et à la consommation responsable. Au total, plus de 10.000 Parisiennes et Parisiens ont retrouvé un emploi grâce aux actions que nous déployons dans ce secteur dans la capitale depuis 2008. Si les électeurs m’accordent leur confiance, je ne cumulerai pas les mandats. Je serai députée, et je continuerai de défendre à l’Assemblée Nationale le droit à un emploi pour tous.

    Comment concevez-vous le rôle d'un député sur le terrain ? Aurez-vous une permanence unique et laquelle choisirez-vous (10e ou 3e arrondissement) ?

    D’ores et déjà,  en tant qu’élue parisienne, je tiens une permanence hebdomadaire. Pour moi, le lien permanent sur le terrain avec les habitants, les élus locaux, les associations, est  indispensable pour bien connaître les priorités des citoyens et y répondre efficacement. Si le 17 juin au soir, je suis élue, je resterai  comme dans cette campagne, présente, accessible et à l’écoute de vos préoccupations. C’est pourquoi, je tiendrai des permanences. Mon mandat sera placé sous le signe du dialogue. Je me ferai, à l’Assemblée nationale, l’écho des enjeux de notre circonscription et je vous rendrai compte de mon mandat chaque année.

    Dans le cadre de votre futur mandat de députée, quels sont vos centres d'intérêt, et quels projets de loi sont pour vous prioritaires ?

    En premier lieu, je soutiendrai les engagements de François Hollande, et par voie de conséquence, les priorités du gouvernement de Jean-Marc Ayrault dont je me sens entièrement solidaire : la jeunesse, l’emploi, la croissance économique, le logement, la justice et la santé. Par ailleurs, je serai force de proposition sur les préoccupations des habitants de notre circonscription parmi lesquelles : la préservation des services publics ; la lutte contre les ventes à la découpe ; le traitement humain des populations migrantes ; la lutte contre le décrochage scolaire ; le soutien aux familles monoparentales ; la prévention contre l’alcoolisme et la toxicomanie ; le partage harmonieux de l’espace public ; l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ou encore la lutte contre toutes les discriminations.

    Dans le 10e et plus généralement dans le Nord-Est parisien, les problèmes de drogue et de toxicomanie sont préoccupants, qu’en pensez-vous ?

    Il s’agit effectivement d’un problème préoccupant, et je soutiens totalement l’axe de fermeté contre les trafics de drogue récemment exprimée par Jean-Marc Ayrault. En tant que députée, j’interpellerai le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls, ainsi que le nouveau Préfet de Police de Paris, Bernard Boucault, sur les moyens mis en œuvre pour les démanteler. Mais pour moi, outre la répression des trafiquants, il est indispensable de mettre en place une politique volontariste de prévention et d’aider les personnes dépendantes à s’en sortir. A cet égard, je rappelle que les élus de gauche à Paris, tant les élus locaux que les députés, soutiennent l’expérimentation de salles de consommation à moindres risques, à l’instar de ce qui a été fait dans d’autres grandes villes européennes, et qui a fait ses preuves. Comme vous le savez, une telle expérimentation nécessite l’accord de l’Etat, ce qui a toujours été refusé jusqu’à présent par le gouvernement de François Fillon.  Le changement politique intervenu le 6 mai avec l’élection de François Hollande, ouvre des perspectives nouvelles. Je m’engage donc à relancer, avec tous les élus de gauche à Paris, cette initiative d’expérimentation, dans une concertation globale avec tous les acteurs concernés (élus, professionnels de la santé, associations, riverains).

    Un regard sur le clip de campagne ? c'est ci-dessous avec des témoignages de ses militants.


    Lancement Campagne - Seybah Dagoma par seybah_dagoma

  • Un Radical de Gauche à la mairie

    Xavier Laugaudin est Maire adjoint du 9ème, en charge de la petite enfance, du lien intergénérationnel, des Seniors, de la mémoire et du monde combattant, délégué au quartier Clichy-Trinité.

    50 ans, ingénieur commercial en informatique toujours en activité, papa d’une jeune fille de 14 ans qu’il élève seul, Xavier Laugaudin vient de rejoindre l’équipe municipale sur la liste Paris, un temps d’avance à l’occasion des dernières élections municipales. Ancien élève de l’école Centrale Marseille après ses classes préparatoires à Paris, il est également, depuis la rentrée 2007, professeur à mi temps à Paris I Sorbonne dans le cadre d’un master gestion Ressources Humaines. Quand on aura dit qu’il est aussi assez actif dans le monde associatif, notamment en ce qui concerne la prévention des adolescents vis-à-vis des sectes, on aura compris que le Maire adjoint a un agenda bien rempli.

    Lire la suite

  • Conseil d’arrondissement

    7f74d04a23deb28a57e369d39220ab4f.jpg

     

    Le premier Conseil d’arrondissement de la mandature 2008-2014 s’est tenu samedi 29 mars à la mairie du 9ème. Seulement deux points à l’ordre du jour : élection du Maire et élection des adjoints.

    L’ambiance était détendue, même sympathique, pour cette première réunion bien sûr déroulée en présence des 14 conseillers élus le 16 mars dernier mais aussi d’un public très nombreux parmi lequel on pouvait voir des représentants des partis politiques, à savoir le MoDem, l’UMP, Les Verts et le Parti Socialiste évidemment.

    C’est sans surprise que Jacques Bravo a été élu Maire avec 11 suffrages sur les 11 votants (unanimité). En effet, à l’instar de ce qui a été fait au Conseil de Paris la semaine dernière, l’UMP (3 conseillers) n’a pas présenté de candidat et n’a pas participé au vote.

    La Loi permet à notre arrondissement de nommer 5 adjoints au Maire. Jacques Bravo a fait une proposition qui reflète les nouveaux équilibres politiques dans le 9ème avec un partage des tâches entre Pauline Véron, élue au Conseil de Paris et qui sera deuxième adjointe et Laurent Chabas qui lui est promu 1er adjoint au Maire.

    La proposition de Jacques Bravo a été adoptée par 11 voix sur 11 votants (unanimité). La liste des adjoints au Maire est donc la suivante :

    1er adjoint : Laurent Chabas - PS

    2ème adjointe : Pauline Véron - PS

    3ème adjointe : Catherine Dreyfus – apparenté communiste

    4ème adjoint : Xavier Laugaudin – PRG

    5ème adjointe : Nicole Azzaro – Les Verts

     

    Les délégations sont du ressort exclusif du Maire et ne font pas l’objet d’un vote. Elles sont mentionnées dans le petit film ci-après.

    Un petit buffet offert à l’assistance par le Maire a réuni tout le monde dans les salons Aguado pour terminer cette réunion très républicaine.

  • Municipales 2008 : interview de Jacques Bravo

    4d6cc92559e9930ec227bc1776acd246.jpg

    Jacques Bravo à sa permancen de campagne

     

    Paris Neuvième (PN) : je voudrais commencer par ce qui s’est passé dimanche dernier. Vous avez gagné 15 points entre 2001 (34% des voix)  et 2008 (49%), vous avez frôlé l’élection au premier tour, quelle analyse faites vous de ce résultat et du résultat de votre principale concurrente ?

    Jacques Bravo (JB) : je m’attendais à un résultat positif en écho à tout ce que nous avons réalisé pendant la mandature, je savais que c’était bien accueilli. Très honnêtement, je pensais à un résultat entre 42 et 44%. Nous sommes très au dessus. Avoir un second tour permet d’achever le débat démocratique, de le conduire à son terme.

    Nous sommes restés dans une posture résolument positive pour présenter notre projet, et à aucun moment nous ne sommes descendus dans le débat politicien. Je crois qu’il y a eu sanction du départ de Pierre Lellouche, et aussi de la mauvaise campagne de l’UMP qui a fait perdre des points. J’ai un raisonnement très simple : il y a 35 000 électeurs dans le 9ème ; Pierre Lellouche prétend que plus de la moitié de ceux-ci se retrouvent dans ses idées, c'est-à-dire 18 000 à 20 000 ; cela veut dire que l’UMP n’a rassemblé que le tiers de son potentiel (ndlr : Delphine Burkli a recueilli 6353 votes le 9 mars). C’est une campagne ratée. Il y a donc plusieurs facteurs : un bon bilan, un bon projet, une campagne digne de notre part, des ratages chez nos adversaires. Si eux-mêmes estiment leur campagne réussie, tant mieux pour nous !

    Lire la suite

  • Municipales 2008 : accord PS / Verts

    7243fd50a52bc012d850a6f717d06f4b.jpg0bc8d23b209cad0c54f9307c06cb4bb1.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un accord a donc été conclu entre le PS et Les Verts à Paris ! Comme cela a toujours été annoncé par les uns et par les autres, cet accord tient compte du résultat du premier tour de scrutin et les listes devraient fusionner en conséquence.

    A Paris, Les Verts devraient obtenir 9 postes de Conseiller de Paris et conserver la mairie du 2ème. Des points de désaccord sur le programme persisteraient néanmoins, comme la construction de tours.

    Dans le 9ème, Les Verts (Nicole Azzaro) se verraient proposer une place (la 8ème) à sur la liste de Jacques Bravo, soit en position éligible de Conseiller d’arrondissement, avec peut être un poste de Maire adjoint en complément. Il est clair que la pilule doit être amère pour Les Verts qui perdent ainsi un poste de Conseiller de Paris et deux postes de Conseiller d’arrondissement. Bien que conforme à ce qui a été dit avant le premier tour, on peut quand même s’interroger sur la signification politique d’un tel accord : si cette information se confirme, voilà un parti – Les Verts - qui a recueilli plus de 6% des voix au premier tour dans le 9ème ,  4ème force politique dans l’arrondissement et la capitale, qui se retrouve derrière les candidats apparenté communiste (n°6) et radical de gauche (n°7) dont on se demande quel est le véritable poids politique et quelle a été la véritable contribution au cours de la dernière mandature, surtout en ce qui concerne le parti communiste ?

    Considérant le score obtenu par la liste Bravo au premier tour et en y intégrant les voix obtenues par Les Verts, la nouvelle liste commune peut raisonnablement espérer au moins 11 élus et au mieux 12 sur les 14 Conseillers d’arrondissement. Résultat le 16 mars.

  • Municipales 2008 : dernière réunion publique d’avant premier tour pour Jacques Bravo

    Environ 400 personnes ont participé à la dernière réunion publique de Jacques Bravo, candidat à sa propre succession à la mairie du 9ème arrondissement, avant le premier tour des municipales. Présence de Bertrand Delanoë, Daniel Vaillant, mais aussi des 13 colistiers du maire-candidat. Stéphane Bern qui préside depuis quelques années le Conservatoire de notre arrondissement est venu soutenir le candidat et a lancé la réunion.

    Le discours politique des uns et des autres est désormais connu. Rien de nouveau sous le soleil de cette dernière semaine de campagne d’avant 9 mars. Notons quand même les propos incisifs de Pauline Véron et de Philippe Torreton à l’égard de leurs opposants de l’UMP et du Président de la République en particulier. A son habitude désormais depuis quelques semaines, Bertrand Delanoë a pris beaucoup de hauteur dans son intervention, ce qui ne manque pas de plaire à un public conquis d’avance !

  • Municipales 2008 : Toretton rime t-il avec confusion?

    23b6e1fde86c244ce2e02ec1f3533566.jpgDepuis l’annonce faite par Bertrand Delanoë de la présence de Philippe Torreton sur la liste du 9ème arrondissement, pas une conférence de presse du même Delanoë sans la présence du comédien, beaucoup d’articles parlant de son engagement politique dans les magazines et les quotidiens, des participations aux réunions publiques comme celle de lundi dernier au gymnase Ronsard dans le 18ème où les télévisions n’ont retenu que la présence de Lionel Jospin et de ….Philippe Torreton dans les soutiens actifs à Bertrand Delanoë. Lorsque France 2 s’intéresse aux problèmes internes du PS suite à la pré-candidature de Ségolène Royal au poste de Premier Secrétaire, c’est rue des Martyrs que la chaîne vient le dimanche matin pour interviewer ….. Philippe Torreton !

     

    D’autres « personnalités » d’horizons divers mais à la notoriété médiatique également établie ont aussi droit à un traitement spécial comme Jean Marie Cavada (UMP-12ème), Corinne Lepage (MoDem-12ème) ou Jean Peyrelevade (MoDem-16ème). Mais il y a une différence de taille : ces dernières sont têtes de liste dans leurs arrondissements ce que Philippe Torreton n’est pas (il devrait être troisième sur la liste PS emmenée par Jacques Bravo). Et le résultat de cette agitation médiatique ne se fait pas attendre : parlez avec les gens du 9ème alors que la liste des candidats n’est pas encore publiée et vous verrez que beaucoup d’entre eux se demandent ce que le comédien fait là et pensent qu’il sera le prochain Maire du 9ème ! Il n’y a dans ce constat aucune malveillance vis-à-vis du candidat comédien, juste la traduction de ce qui se dit dans les rues de l’arrondissement.

     

    NB : pour compléter l’information, vous pouvez lire le très bon portrait de Philippe Torreton fait par Libé, certes en mars 2007 à l’occasion des élections présidentielles, mais toujours d’actualité.
  • Municipales 2008 : au Parti Socialiste

    Troisième sur la liste des 41 candidats sur la liste emmenée par Daniel Vaillant dans le 18ème – cet arrondissement compte 200 000 habitants et envoie 14 personnes au Conseil de Paris et compte 41 Conseillers d’arrondissement – c’est tout logiquement que Bertrand Delanoë a lancé sa campagne depuis le gymnase Ronsard situé au pied de la butte Montmartre, dans le 18ème arrondissement donc. Beaucoup de monde pour ce premier meeting, présence de socialistes de tous les genres, des plus anciens comme Lionel Jospin ou Claude Estier aux plus récents comme Bruno Julliard, ex-Président de l’UNEF et candidat dans le 13ème. Présence aussi des socialistes du 9ème avec à leur tête Jacques Bravo.

    Bertrand Delanoë a dévoilé son programme dimanche lors d’une conférence de presse et vous pouvez télécharger ce document sur son site. Ce document de près de 70 pages a aussi été imprimé et est largement diffusé lors des réunions publiques. Il en tiendra 20 – une par arrondissement – d’ici la fin février et le tout se terminera par un grand meeting au Zénith début mars.

    Logement, solidarité, transport, environnement mais aussi innovation, démocratie et culture sont au programme 2008-2014 intitulé « Paris, un temps d’avance …. ». Nous aurons l’occasion d’y revenir lorsque l’ensemble des candidats auront fait leurs propositions.

    Il y a de l’ambivalence dans le discours de l’actuel Maire de Paris. D’un côté, une certaine autosatisfaction pour ce qui a été réalisé depuis 2001 jugé à l’aune des réalisations des mandatures précédentes : en gros nous avons fait mieux que ceux d’avant donc nous sommes meilleurs. C’est le côté agaçant du discours. De l’autre côté, il n’est pas contestable qu’il y a une volonté si ce n’est une vision pour un Paris plus juste socialement, plus dynamique économiquement, plus ouvert dans le cadre du projet Paris métropole, plus rayonnant sur le plan international et donc une certaine modestie devant ce défi. C’est son aspect sympathique.

    Notons aussi que Bertrand Delanoë semble mal à l’aise dans sa position de favori à l’inverse de ce qui s’est passé en 2001 où sa position de challenger lui a sans doute donné du dynamisme. Il exprime aujourd’hui ce malaise en parlant « d’incertitude » sur le résultat des élections et de la nécessaire mobilisation autour des listes socialistes. Il avait d’ailleurs déjà exprimé cette « incertitude » au cours de l’émission Ripostes sur France 5 dimanche en parlant des arrondissements clé que sont pour lui les 4ème, 9ème, 12ème et 14ème.

    Enfin, il n’est plus contestable que Bertrand Delanoë est un excellent orateur, que sa gestuelle aux accents parfois mitterrandiens, que son verbe à la fois de gauche mais aussi rassembleur, font mouche auprès d’un public, certes convaincu d’avance, mais qui ne cache pas son plaisir. Les quelques extraits filmés ci-après en sont une espèce de preuve.
  • Municipales 2008 : état des lieux

    Les partis politiques se hâtent lentement pour les élections municipales dont le premier tour est dans moins de deux mois maintenant. La date limite pour le dépôt des listes est certes le 14 février mais juste un mois de campagne pour décider de l’avenir de Paris pour les 6 années prochaines, n’est-ce-pas un peu court ? Regardons où nous en sommes.

     

     

    6e345d90670ecd8fe6e22ec1aa95a50c.jpg

     

     

     

     

    Denis Baupin a lancé sa campagne depuis quelques semaines et l’anime avec des déclarations un peu provocatrices du genre périphérique payant. La liste des candidats pour le 9ème n’est pas publiée, seuls 3 candidats sont connus, dont la tête de liste Nicole Azzaro.

    Les Verts présenteront leur programme pour Paris le mardi 15 janvier à 19h à l’espace Saint Martin, 199bis rue Saint Martin pour ceux que cela intéresse. Denis Baupin sera en campagne dans le 9ème le dimanche 20 janvier rue des Martyrs à 11h en présence bien sûr des candidats Verts dans notre arrondissement. Une réunion publique est prévue le lundi 18 février à 18h30 dans le 9ème, toujours en présence de Denis Baupin mais le lieu n’est pas encore connu.

    La campagne des Verts est relayée sur le Net par :

    Les Verts Paris 2008

    Les Verts Paris 2008 – le 9ème a besoin des Verts

    Le blog de Nicole Azzaro

     

     

    11b77d0431925fad56797c9962bba0a6.jpg

     

     

     

     

     

    Rien de bien nouveau concernant l’UMP si ce n’est l’apparition des premières affiches de Delphine Burkli dans l’arrondissement.

    Le liste des candidats devrait être publiée cette semaine et devrait comprendre des personnes illustrant l’ouverture prônée par le président de la République. Le programme 2008-2014 de Françoise de Panafieu sera publié mercredi 16.

    A ce jour, la seule manière de suivre la campagne sur le Net est :

    Panafieu 2008

     

     

    b70017f86c39cfcea93eb5a949dffe57.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Les premiers tracts PS spécifiques au 9ème ont fait leur apparition ce week-end ! Bertrand Delanoë a mis en ligne son programme pour Paris dimanche 13 et le présentera ce soir lundi 14 janvier au gymnase Ronsard dans le 18ème à 18h45 dans le cadre d’une réunion publique.

    La liste des candidats devrait elle aussi être publiée cette semaine.

    A ce jour, la seule manière de suivre la campagne sur le Net est :

    Bertrand Delanoë 2.0

    Qui ne contient rien de spécifique au 9ème si ce n’est une très brève présentation de Jacques Bravo.

     

    b1dc5000976ebf1d758bdc3522e91ac9.jpg

     

     

     

     

    C’est par un simple communiqué de presse que le MoDem Paris a présenté ses 20 têtes de listes pour Paris la semaine dernière. Une réunion est prévue ce lundi matin à l’Entrepôt dans le 14ème pour faire mieux connaissance avec eux. Paris Neuvième y sera pour interviewer Gregory Perrin, tête de liste dans le 9ème.

    On peut suivre la campagne du MoDem à Paris sur :

    MarielledesarnezpourParis.fr

    Et sur un nouveau blog publié il y a deux jours : ProMoDem : les municipales 2008 avec Gregory Perrin