Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Après la forêt de potelets, une histoire d'armoires électriques

Parfois, il vaut mieux prendre les choses avec humour tant elles peuvent être désespérantes. C'est ce que nous avions fait avec l'histoire des potelets de la rue Myrha (voir notre article du 6 avril). Cette fois, il s'agit des armoires électriques que l'on peut voir un peu partout sur l'espace public. Mais à Barbès, sous le viaduc, elles sont d'une esthétique redoutable. Voici une photo prise tout récemment.

Paris, paris 18e, voirie,

On notera que la porte est légèrement ouverte pour permettre à l'artiste d'exposer pleinement son œuvre.

Phénomène nouveau ? Initiative artistique pour la future Promenade urbaine ?

Vous n'y êtes pas. Car voilà bien longtemps que nous signalons ces armoires éventrées. Voici ce que nous écrivions à la mairie du 18e le 26 mai 2015 :

Voici une photo faite ce matin par l'un de nos adhérents, (désolée pour le sens de la photo). Nous vous la faisons suivre pour vous tenir informé de la situation, et nous comprenons bien que vu la fréquence des détériorations, les services ne peuvent pas passer leur temps à réparer. Toutefois, c'est peut-être une autre attitude qu'il faudrait adopter et réfléchir à qui peut avoir avantage à forcer les portes de ces armoires.
Cette fois, il semble que seule la serrure ait été forcée, de façon à accéder au secteur. Peut-on penser qu'un individu se branche sur le secteur ? tout simplement ? ces armoires sont destinées aux commerçants, tous n'ont peut-être pas les clés... Nous ne savons pas comment et par qui est donné l'accès.

ou encore le 7 octobre 2015 :

Nous nous réjouissions ce matin sur notre blog du changement de fermeture de l'armoire électrique sous le viaduc du métro face au centre Barbara. Malheureusement nous venons d'apprendre qu'elle est actuellement ouverte.
C'est franchement désespérant.

On vous fait grâce des autres messages, vous risqueriez de ne pas aller jusqu'au terme de l'article. Depuis toutes ces années, les services ne trouveraient donc aucune solution de fermeture viable et durable, tout comme pour la fermeture des barrières du sous- viaduc entre la rue Guy Patin et le carrefour Tombouctou ? Difficile à croire... Ce sont pourtant ces multiples dégradations non réparées, ce mobilier urbain non entretenu, qui contribuent à donner une image négative du quartier.

Tout cela malgré notre pugnacité à signaler tout dysfonctionnement dans l'espace public ! Combien de temps encore ? 

Commentaires

  • Et plus généralement, les appels au civisme que lance en permanence la Mairie de Paris ne seront audibles que lorsque l'entretien de l'espace public sera irréprochable.

  • Bonjour
    et merci pour dénoncer encore l’incompétence des responsables publics!
    Je ne cesse pas de le signaler sur l'application "dans ma rue" car je passe toujours devant et je trouve une énorme irresponsabilité de laisser un armoire électrique accessible à n'import qui. C'est dangereux et énervant que rien ne soit fait!

    Suite à mes signalements sur l'application, la mairie a commencé par me répondre plusieurs fois :
    "Il nous est impossible de la traiter pour la ou les raisons suivantes :
    - L'armoire n'appartient pas à l'éclairage public déjà signalé à plusieurs reprise"

    ... pas très convaincant et sérieux comme réponse. Ils doivent bien savoir à qui appartient les armoires et poursuivre les responsables!

    Plus récemment la mairie m'a répondu:
    "Les actions correctrices appropriées ont été mises en œuvre ou le seront très prochainement"

    Pour instant rien est fait
    à suivre....

Écrire un commentaire

Optionnel