Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Contrat de prévention et de sécurité signé pour 5 ans dans le 10e

C'est un des derniers arrondissements de Paris à signer ce contrat de prévention et de sécurité d'arrondissement (CPSA) qui réunit dans un partenariat ville de Paris, préfecture de police, parquet, préfecture de Paris, éducation nationale, acteurs associatifs, bailleurs sociaux pour mettre en oeuvre des actions spécifiques.

paris,paris 10e,préfecture de police,parquet de paris,proxénétisme,ventes-à-la-sauvette,gares-nord-est

Rappelons que chaque arrondissement décline des fiches actions différentes en fonction de ses besoins et particularités.

Quelques données pour le 10e

Le 10e est un des arrondissements les plus denses de la capitale avec 93 000 habitants dont une population jeune importante : 23,9% pour les 15-29 et 27,6% pour les 30-44 ans. Deux gares, trois hôpitaux et de nombreux commerces (presque le double de la moyenne parisienne), on comprend aussi que les usagers de toute sorte y viennent nombreux. Sans oublier l'ouverture récente de la salle de consommation à moindre risque (SCMR).

Les priorités du 10e

Elaboré au sein d'un comité de pilotage, le CPSA a donc retenu trois priorités pour 17 fiches actions :

• Prévenir la délinquance

• Protéger les personnes vulnérables, lutter contre les violences faites aux femmes, les violences intra familiales et renforcer l'aide aux victimes

• Améliorer la tranquillité publique

Des problèmes spécifiques ont été évoqués comme la lutte contre le proxénétisme (nombreuses procédures effectuées et en cours) et les réseaux structurés (nigérians, roumains), les salons de massage (qui n'en sont pas), l'aide aux jeunes mineurs victimes de ces réseaux avec des mesures de protection. Côté éducation nationale, on travaille sur l'absentéisme et sur le décrochage scolaire. L'académie de Paris était celle qui excluait le plus d'élèves, mais grâce à un dispositif pour les accueillir, on a rejoint la moyenne nationale. Cependant, le directeur adjoint de l'enseignement secondaire reconnait la difficulté d'aider les jeunes les plus en difficulté. A noter également, une fiche action sur le respect des droits du travail, une nouveauté.

La liste serait longue à développer. Vous pouvez retrouver l'intégralité en cliquant sur l'affiche ci dessous.

 

paris,paris 10e,préfecture de police,parquet de paris,proxénétisme,ventes-à-la-sauvette,gares-nord-est

Commentaires

  • A quand un contrat similaire pour le 18ieme?

  • Il existe déjà (voir le lien ci dessous)

    http://www.mairie18.paris.fr/mairie18/jsp/site/Portal.jsp?page_id=880

    Elisabeth pour Action Barbès

Écrire un commentaire

Optionnel