Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pré-municipales 2014 : situation dans le 18e

pariis,elections municipalesDes arrondissements de Paris, le 18e est l’un des plus importants, tant par le nombre de personnes qui y vivent (202 000 habitants, second arrondissement derrière le 15e avec 240 000*) que par les membres de son conseil d’arrondissement. A tout seigneur tout honneur, c’est du 18e que l’actuel maire de Paris, Bertrand Delanoë, est l’élu. Le maire de l’arrondissement, Daniel Vaillant, est un ancien ministre et le conseil d’arrondissement ne contient pas moins de 3 présidents de groupes politiques au Conseil de Paris avec Ian Brossat pour le Parti Communiste (PCF), Jean-Pierre Caffet pour le Parti Socialiste (PS) et Sylvain Garel pour les écologistes. Donc que du beau monde côté majorité. L’opposition n’est pas moins bien servie puisque le jeune Pierre-Yves Bournazel, candidat aux primaires de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP),  est aussi élu de cet arrondissement.

C’est sans doute avec pas mal de regrets que Daniel Vaillant, l’actuel maire du 18e et ce depuis sa première élection en 1995, cède sa position de tête de liste pour son 1er adjoint  Eric Lejoindre. Le conseil lui-même est composé de 42 conseillers dont 26 appartiennent au Parti Socialiste (PS), 6 à Europe Ecologie Les Verts (EELV), 3 au parti Communiste  (PCF) et 1 au Parti Radical de Gauche. L'opposition, quant à elle, est représentée par six conseillers Union pour un Mouvement Populaire (UMP).

Rappelons que le 18e arrondissement envoyait jusqu’à présent 14 conseillers au Conseil de Paris : aujourd’hui 9 conseillers PS, 2 conseillers EELV et 1 conseiller PCF pour la majorité et deux conseillers UMP pour l’opposition. A noter que le 18e est concerné par les changements de répartition du nombre de conseillers et qu'il verra celui-ci passer de 42 à 45 parmi lesquels un conseiller de Paris (+1). (Pour un point sur l'ensemble de Paris, voir notre article de juillet)

Comment se présentent les élections à ce jour ?

Daniel Vaillant ne sera donc pas tête de liste, en clair il ne sera pas candidat à sa propre succession, laissant cette place à son actuel premier adjoint Eric Lejoindre qui, il faut le noter, n’est pas conseiller de Paris à ce jour. Il est fort probable que Daniel Vaillant sera en bonne position sur la liste et restera conseiller de Paris. La presse s’est fait l’écho des tensions au sein du PS pour la nomination de la tête de liste dans le 18e. Il y a encore quelques semaines, Myriam El Khomri semblait tenir la corde mais le maire du 18e a, semble t-il, imposé son 1er adjoint en échange de son propre retrait. Il est encore trop tôt pour dire si le reste de l’équipe sera profondément remaniée ou pas. Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est le retrait de Bertrand Delanoë mais aussi celui des deux conseillers de Paris Verts, Danielle Fournier et Sylvain Garel. Europe Ecologie Les Verts a désigné le duo Pascal Julien et Alice Carré comme têtes de liste sur une liste autonome.

Côté communiste, il y a fort à parier que Ian Brossat sera à nouveau candidat mais dans quelles conditions, liste autonome ou liste commune avec le PS ? Rien n’est décidé de ce côté, le PCF semblant être tiraillé entre le PS et le Parti de Gauche actuellement.

Pour l’UMP, même si la chose n’est pas encore officielle, on peut raisonnablement envisager que Pierre-Yves Bournazel, étoile montante de ce parti à Paris, sera tête de liste détrônant ainsi la figure historique de l’UMP dans le 18e, Roxane Decorte. Christian Honoré, conseiller d’arrondissement très présent dans le 18e devrait sans doute aussi être candidat. Mais on n’en sait pas plus. Un candidat centriste devrait également entrer dans la bataille.

Pour mémoire, l'actuelle majorité a été élue au second tour des municipales de 2008 avec 72% des suffrages et François Hollande, dans l'arrondissement, a fait un peu plus de 70% des voix au second tour de la Présidentielle en 2012.

 

MAJ du 14 octobre
aux côtés de Pascal Julien pour la tête de liste EELV, ce sera Sandrine Mées et non Alice Carré qui s'est retirée.   

* évolution de la population parisienne

Commentaires

  • Vous parlez du jeune Bournazel! Mais les autres aussi sont jeunes: Ian Brossat, Myriam El Khomri, Eric Lejoindre... Je suis impressionné par leur jeunesse.

    Manifestement, le 18e est un terrain où l'on fait ses classes en politique, et un tremplin aussi!

    Continuez vos articles de décryptage! Bravo!

  • Rectificatif, grâce à un message privé reçu sur Twitter sur notre compte @ActionBarbes:

    . D'une part, il y a 6 élus EELV (et non pas 2) au Conseil d'Arrondissement du 18e:
    . Hélène Delille (Adjointe au Maire chargée des solidarités internationales et du codéveloppement)
    . Danielle Fournier (Conseillère de Paris)
    . Sylvain Garel (Conseiller de Paris)
    . Pascal Julien (Adjoint au Maire chargé des Espaces verts et de l'environnement)
    . Sandrine Mées (Adjointe au Maire chargée de l'économie sociale et solidaire et de l'insertion)
    . Olivier Raynal.

    . D'autre part, aux côtés de Pascal Julien pour la tête de liste EELV, ce sera Sandrine Mées et non Alice Carré qui s'est retirée.

    Autre erreur de notre part: le 18e compte 3 élus PCF, et non pas 1 seul:
    . Ian Brossat (conseiller de Paris, dont nous avons fait le portrait le 8 juin dernier), mais aussi:
    . Magali Chastagner (Adjointe au Maire chargée de l'égalité femme/homme, de la lutte contre les discriminations et de l'accès au droit)
    . Gérald Briant (Adjoint au Maire chargé des Affaires sociales et de la lutte contre les exclusions).

    Ce qui ferait 26 élus PS au Conseil d'Arrondissement du 18e.
    Car il y a une élue PRG dans la majorité municipale du 18e: Laurence Goldrab!

  • Quelques commentaires à-la-volée....

    PS > A quel point le contexte national va t il peser sur ce scrutin ?

    Il y a une ambiguïté sur le « changement » que représente l'arrivée d’Éric Lejoindre (33 ans). Daniel Vaillant souhaite se positionner 3ème sur la liste des municipales. Quand on connaît sa personnalité, on peux douter de l'autonomie de la tête de liste...

    L'arrivée de Bernard Delanoe à la mairie de Paris à été une opportunité pour l'arrondissement. De nombreux travaux ont été réalisés, logements, voirie, transport etc... Les électeurs se satisferont ils de ce bilan ? N y a t il pas un risque d'auto-satisfaction pour tout programme ? (le 18ème est également l'arrondissement de Lionel Jospin...).

    Aux dernières élections municipales le parti socialiste avait réalisé 49.56 % des voix... Il y a peu de chance que se produise dans cet arrondissement une alternance politique.

    EELV > Ils ont décidé d'une union avec le PS au premier tour. Pour l'instant transparent/inaudible... (Ha si, j'ai apprécié leur démarche militante contre l'arrivée du Starbuck (défiscalisé) de Montmartre, mais c'est vrai, j'ai une bonne oreille...).

    Front de gauche > Ian Brossat semble vouloir faire alliance avec le PS. Il confirme/incarne le choix politique que font certains dirigeants communistes de faire de la défense des « minorités » comme d' un « marqueur » politique capable de mobiliser une opinion....

    LO/NPA > Tractage à Guy Môquet, comme dab...

    UMP > Pour moi, l'un des éléments les plus intéressant à suivre. Pour l'instant les listes UMP ne sont pas fixées, mais personne ne peut imaginer que Pierre Yves Bournazel ne puisse pas représenter l'UMP. A 36 ans, ce n'est pas pourtant un nouveau en politique, il a assisté Françoise de Panafieu lors de la précédente campagne municipale. Depuis 5 ans avec son collègue Christian Honoré, ils construisent sur le terrain une campagne de proximité tout azimute ! (les lecteurs de ces lignes comprendrons ;=). L'histoire de la droite parisienne a sans doute contribué a ce choix. Effectivement, entre un Goasguen et un Tibéri, il est sans doute bien plus simple d'exprimer son talent dans un arrondissement qui ne suscite aucune convoitise...

    FN > La aussi un sujet intéressant ; Perceval Noët, 24 ans ! Hypokhâgne étudiant en droit. Incarne sans doute à merveille la stratégie Bleu-Marine. A noter le souhait de recourir à des référendums décisionnels locaux, de lutter contre la spéculation immobilière etc... un mélange de participatif de social et d'ordre moral... à suivre.

Les commentaires sont fermés.