Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pré-municipales 2014 : situation dans le 10e

paris,elections municipalesEn relativisant les choses, on pourrait dire que la gauche est majoritaire dans le 10e arrondissement de toute éternité ! En effet, Rémi Féraud, l’actuel maire, a succédé en 2008 à Tony Dreyfus lui-même élu maire de cet arrondissement en 1995 pour la première fois. Soit presque 20 ans de règne pour la Parti Socialiste.

L'actuelle majorité du conseil d'arrondissement dans le 10e, emmenée par Rémi Féraud, son maire, est composée de 16 conseillers dont 12 appartiennent au Parti Socialiste (PS), deux à Europe Ecologie Les Verts (EELV) et deux au Parti Communiste  (PCF). L'opposition, quant à elle, est représentée par deux conseillers  Union pour un Mouvement Populaire (UMP).


Rappelons que le 10e arrondissement envoyait jusqu’à présent 6 conseillers au Conseil de Paris : aujourd’hui 2 conseillers PS et le maire, un conseiller PCF, une conseillère EELV et une conseillère UMP. A noter que le 10e est concerné par les changements de répartition du nombre de conseillers et que celui-ci passera de 18 à 21, parmi lesquels un conseiller de Paris (+1).

Rémi Féraud, par ailleurs Directeur de campagne d’Anne Hidalgo elle-même candidate à la mairie de Paris, a fait acte de candidature pour un second mandat. Y aura t-il de grands changements dans l’équipe actuelle, il est bien difficile de le dire aujourd’hui, pas mal des actuels conseillers étant à leur premier mandat. La section du 10e du PS devrait fixer les choses courant novembre.

EELV a déjà annoncé les noms de ses deux têtes de liste, à savoir Anne Souyris et Sylvain Raifaud. Contrairement à la mandature 2001/2008, les écolos n’ont pas été très présents dans le 10e ces six dernières années. Un profond renouvellement des têtes est sans doute à prévoir de ce côté.

Le Parti communiste n’a pas encore pris de décision mais il n’est pas inutile de rappeler qu’Alain Lhostis avait été élu sur une liste commune avec le PS dès le premier tour en 2008.


Quant à l’opposition, rien n’est bien clair. Après un passage éclair infructueux dans l’arrondissement,  la candidature du très médiatique Benjamin Lancar ne semble plus d’actualité. Des dissensions semblent persister au sein de l’UMP locale entre Serge Federbusch, seul réel opposant présent dans l’arrondissement, et Deborah Pawlik qui a été nommée "chef de file" de l'UMP dans le 10e. Lynda Asmani, élue avec l’étiquette UMP en 2008 et candidate aux législatives avec la même étiquette en 2012, est passée à l’Union des Démocrates Indépendants (UDI) de Jean Louis Borloo. Qui sera tête de liste pour NKM dans ces circonstances ? Attendons.

Enfin, il faut noter que l’atypique Gaspard Delanoë a déjà fait acte de candidature, comme pour les élections municipales précédentes.

Pour mémoire, l'actuelle majorité a été élue au second tour des municipales de 2008 avec 75% des suffrages et François Hollande, dans l'arrondissement, a fait près de 70% des voix au second tour de la Présidentielle en 2012.

Commentaires

  • Vous parlez de deux élus UMP siégeant au conseil d'arrondissement du 10e. Hummm... aucun des deux ne se revendiquent plus de l'UMP:
    . Lynda Asmani serait UDI (et en plus, elle ne vient plus physiquement au Conseil d'Arrondissement).
    . Quant à Serge Federbusch, il serait le président d'un soi-disant Parti des Libertés, le genre de formation politique inconnu du grand public qui graviterait dans la sphère de la droite... Je ne souviens plus d'ailleurs s'il avait été élu sur la liste UMP conduite par Lynda Asmani. De toute évidence, ce n'est pas l'entente cordiale entre la nouvelle chef de file UMP nommée par NKM et S. Federbusch: ils se lancent des piques via militants UMP.

    Il faut noter la très forte rotation des têtes UMP dans le 10e, qui ont vraiment du mal à y rester: après Benjamin Lancar, Lynda Asmani, voici la jeune Deborah Pawlik, qui semble légitimer sa présence par sa résistance et son "non à la salle de shoot"...

    Le Parisien faisait état cette semaine du fait des dissensions au sein de l'UDI, et reportait que Lynda Asmani aurait été identifiée par la majorité UDI au Conseil de Paris comme l'élue "dont la légitimité sur le terrain est incontestable" pour le 10e... Ce qui est invraisemblable, car on ne voit plus cette élue ni sur le terrain ni en conseil d'arrondissement qui semble vraiment la "gonfler"... Alors que Serge Federbusch lui est bien plus présent et tient plus son rôle d'opposant à la majorité municipale de Rémi Féraud.

  • Bonjour,

    Le commentaire précédent parlait de l'absence fréquente de l'élue ex-UMP L. Asmani au Conseil d'Arrondissement (CA).

    Et bien, je peux témoigner qu'on n'a pas vraiment beaucoup vu les élus vert à ce CA pendant cette mandature: d'une part, Mehdi Guadi, qui lui avait très rapidement disparu et ne siégeait carrément plus, et, d'autre part, Véronique Dubarry, également très souvent absente lors de la dernière année et aux derniers conseils.

    Sauf au dernier CA, ils sont réapparus, tous les deux comme par enchantement!
    Bon, Véronique Dubarry était bien plus présente que son homologue Mehdi Guadi, qui lui a vraiment abusé et brillé par son absence!

    Comment voulez-vous qu'on vote EELV, si leurs Elus ne siègent pas au Conseil de l'arrondissement? Je pose cette question et j'ai été déçue et choquée par leur absentéisme!

  • La nouvelle est tombée: le PCF choisit de faire liste commune avec le PS.

    Côté 10e, le Conseiller de Paris Alain Lhostis, l'un des 2 élus PCF avec Marie-Thérèse Eychart, s'est en fait rallié à Anne Hidalgo, en rejoignant son équipe de campagne, dès avril dernier, soit 6 mois avant ce vote de ce week-end:
    https://www.facebook.com/HidalgoAnne/posts/511675682224640
    http://v3.alainlhostis.net/?p=2018

    Mais quelles seront les nouvelles têtes PCF sur la liste de Rémi Féraud? Car l'accord PS-PCF prévoit plus de conseillers de Paris PCF, et comme le 10e enverra plus d'élus au Conseil de Paris (et oui, je lis bien votre blog et vos infos concernant les modifications sur la répartition des élus au Conseil de Paris ;-) ... je suis un lecteur assidu :-) ), on peut penser que nous verrons de nouveaux élus PCF dans le 10e!
    Et si je peux me permettre, Alain Lhostis et Marie-Thérèse Eychart, doivent un peu faire place aux jeunes, n'est-ce pas?

    Merci pour vos articles politiques! Cela nous aide à comprendre les enjeux locaux.

  • Bonsoir,

    Jacques, au dessus, parle des arrangements PS-PCF.

    Et EELV là-dedans? Ils font liste à part pour le 1er tour?

    Vous avez aussi noté la subtilité du terme choisi par l'UMP/NKM: chef de file au lieu de tête de liste! Donc Deborah Pawlik pourrait laisser la place à plus expérimenté(e) qu'elle? Comme Serge Federbusch? Pas certains qu'ils s'entendent ces deux-là? Et puis il faut aussi intégrer le MODEM et l'UDI (Lynda Asmani, c'est cela?). On parle d'une liste commune à droite, alors ils vont devoir négocier tous ceux-là... Honnêtement, pas certain que cela aboutisse. Vous avez des tuyaux? Peut-être vos lecteurs savent-ils quelque chose?

    Cette mésentente entre ces personnalités de la droite dans le 10e doit bien arranger Féraud! Mais bon pas certain que ce dernier ait un boulevard devant lui dans le contexte politique actuel! Beaucoup de sujets de mécontentement pour favoriser l'abstention, et cela pourrait l'handicaper!

  • Pas mal d'infos dans les commentaires précédents.

    Essayons d'y voir clair :

    1/ il y aura une liste autonome EELV au premier tour - un accord entre EELV et PS-PCF est probable, la politique prenant le pas sur les convictions, c'est à dire des places sont à prendre
    2/ il y aura une liste commune PS-PCF au premier tour et donc au second
    3/ il y aura un candidat UDI au premier tour avec une liste commune avec l'UMP au second
    4/ la tête de liste UMP pour le 10e n'est pas officiellement nommée

    Perspectives :
    1/ les journalistes, comme d'habitude, essaient de faire le scrutin avant le scrutin. Ils ne font que répéter au long d'éditoriaux tous aussi creux les uns que les autres que le PS va payer cher la politique de Hollande. Rien n'est moins sûr. Le niveau politique des Français et des Parisiens en particulier est tel qu'ils font très bien la différence entre élections nationales et locales. C'est si vrai que la gauche a gagné toutes les élections locales de 2002 à 2012 et la droite au pouvoir les a toutes perdues. Dire que le mécontentement actuel ne jouera pas serait aussi aller trop loin. Même si cela n'est pas vraiment significatif, je connais pas mal de gens UMP bon teint dans le 9e qui ont voté Bravo(PS) aux municipales et qui voteront probablement Véron (PS) en mars.
    2/ le PS est quand même pris de panique, sa candidate manque de charisme, d'où la nécessité de renforcer son électorat avec le PCF qui lui ne cherche que des places.
    3/ la situation dans le 10e rend cet arrondissement peu attractif pour les personnalités de la droite. Aussi n'y voit-on que des seconds couteaux de façon fugace. Que Féraud s'en réjouisse, c'est probable, mais il n'a aucune prise sur cet état de fait

  • Je vous écris en qualité d'ancien représentant de l'UMP dans le 10e. Mon équipe a été contrainte à la démission après le coup de force de Benjamin LANCAR, provenant du 2e arrondissement, soutenu par la Fédération de Paris de ce parti. Depuis le dit LANCAR a disparu et l'UMP n'a plus de représentant dans l'arrondissement, Mme PAWLIK a été nommée cheffe de file sans l'accord des militants UMP et elle n'a jamais vraiment milité dans l'arrondissement avant cette nomination. Le seul élu UMP est Serge FEDERBUSCH. C'est aussi le seul à être actif sur le terrain et aux Conseils d'arrondissement. Mme ASMANI, élue UMP puis UDI proche du PS n'a jamais milité localement. L'association AGIR POUR LE 10E, composée de militants et d'anciens militants UMP est la seule force à droite dans l'arrondissement. L'association envisage de présenter sa propre liste aux prochaines Municipales sauf si une des listes en présence à gauche comme à droite représentait réellement un renouvellement pour la circonscription...

Les commentaires sont fermés.