Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hôtel

  • Inauguration d'une "auberge de jeunesse" dans le 10e

    Répondant à une invitation et poussés par la curiosité, jeudi soir nous sommes allés voir la nouvelle auberge de jeunesse St-Christophers' Inn Gare du Nord, située au 5 rue de Dunkerque. Emplacement privilégié, entre deux gares, au croisement des lignes de métros et de RER, comment peut-on mieux rêver pour s'installer à Paris ? Ouvert depuis le 4 juillet, "l'hostel" fêtait ce soir-là son inauguration en grande pompe : neutralisation du petit tronçon de la Image 7.jpgrue de Dunkerque entre la rue des Deux Gares et la rue La Fayette, camion de régie devant la porte, sécurité bien présente, animateurs au look déjanté, très coloré et animatrices court vêtues. A l'intérieur le champagne coulait à flot, la musique couvrait les voix et l'ambiance était festive. 

    Impressionnante métamorphose de ce bel immeuble des années d'entre deux guerres, occupé jusqu'à là par le groupe d'assurances et caisses de retraites Taitbout. La cour intérieure, spacieuse, a été convertie en patio couvert d'une verrière qui laisse voir le ciel et les 6 étages de l'immeuble sur ses quatre faces. 

    Image 5.jpg

    P1060560.jpgL'hôtel comprend 127 chambres, des chambres individuelles, twin, voire même en suite pour les plus luxueuses, ou des dortoirs de 10, 8, 6 ou 4 lits, soit 187 couchages. Les prix s'étalent sur une large échelle de trente et quelques euros jusqu'à plus de cent euros, en fonction des périodes et des chambres. Le premier étage est entièrement réservé aux femmes. Les couloirs sont colorés, la décoration se veut informative, même si parfois les inscriptions manquent de goût.

    P1060562.jpg

    Nous avons noté la bonne idée de proposer des tiroirs verrouillables sous les lits. Chaque couchette dispose d'un rideau qui rend la cohabitation plus douce dans les dortoirs, elle est équipée de deux petits spots lumineux et deux ports USB. L'hôtel offre bien sûr un coin salon où l'on peut surfer sur la toile, mais le wifi est accessible partout dans l'hôtel et gratuitement.

    P1060556.jpg

    Mais tout n'est pas dans l'informatique. Le bar du rez de chaussée, ce soir-là transformé en discothèque, est entouré de nombreuses tables et fauteuils, à des niveaux différents qui rend le tout très accueillant. Selon notre guide, le taux de remplissage serait déjà très élevé au bout de deux mois de fonctionnement seulement. Les plus nombreux sont les Américains, les Australiens, les Anglo-saxons en général. Cet hôtel est le second établissement de cet investisseur privé (rien à voir avec la Fédération des auberges de jeunesse), le premier étant St-Christopher's Inn Canal, situé au bord du bassin de la Villette.

    P1060559.jpg

    Pendant notre visite, l'accueil se poursuivait sans discontinuer.

    La durée des séjours oscille entre deux et trois nuitées. Peut-être pas assez pour découvrir le Paris caché de fond en comble mais au moins pour donner l'envie de revenir, plus tard avec un pouvoir d'achat au mieux supérieur... 


    Nous avons croisé le maire du 10e Rémi Féraud qui, dans une courte intervention faite de la tribune, a souligné l'évolution positive de ce secteur avec l'implantation de deux hôtels, de catégories certes différentes, Hotel Hor et St Christopher's Inn. 

    Image 4.jpg