Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Budget participatif dans le 10e

Les projets du Budget participatif 2017 sont en ligne, consultez-les !

Nous allons y regarder de près et notamment, dans quelques jours, vous présenter  ceux du 18e où deux projets, soutenus par notre association, ont retenu l'attention de la commission de l'arrondissement.

Aujourd'hui un regard sur les propositions faites dans le 10e, à la suite de la mairie à qui nous avons emprunté son feu d'artifice joyeux. 

Cette année 25 projets, dont 8 en quartier populaire sont soumis au vote des parisiens, l’enveloppe du 10e arrondissement est de : 3 360 000 euros dont 1 436 000 euros pour les quartiers populaires. 

image001.gif

N'oubliez pas : rendez-vous en septembre pour le vote !

Comme nous, vous ne trouverez pas parmi ces 25 projets un cas spécifique à notre quartier. Le plus proche serait le projet n°10 dans la rubrique Culture et Patrimoine : il suggère une rénovation des belles grilles qui entourent l'église Saint Vincent de Paul et des réverbères éclairant le square Cavaillé-Coll. Toujours dans ce même square, l'association AJAM a proposé d'installer des équipements sportifs destinés à tout public, c'est le projet n°23 dans la rubrique Sports. 

Pas de projet donc dans l'extrême nord de l'arrondissement, du côté de Barbès. Il est vrai que nous-mêmes n'avons pas coopéré lors de cette édition du budget participatif. La précédente (2015) ne nous avait pas été favorable, nos projets n'ayant pas passé la barre des commissions d'arrondissement et le projet de "promenade urbaine entre Barbès et Stalingrad", comme la restructuration à venir de l'hôpital Lariboisière, semblaient faire de l'ombre à toute autre transformation sur ce territoire. Pour mémoire, nous avions proposé une fresque sur l'enceinte nord de Lariboisière. Les autres projets relevaient du 18e. Parmi ces nombreuses soumissions, seul le projet de mieux éclairer le viaduc du métro aérien avait été retenu (voir ci-dessous), puis validé par les habitants. D'après nos dernières informations, il sera porté en partie par la RATP, qui abondera également le budget et étendra la proposition au-delà de ce que nous proposions.

Votre projet a été retenu...; mettre en valeur le viaduc.jpg

 

Commentaires

  • Lettre ouverte à Monsieur Lejoindre,

    Cher Monsieur le Maire,
    Je vous remercie de prendre le temps de lire cette lettre, et qui sait?, rêvons un peu, d'y répondre.

    Monsieur le Maire donc,
    Où est votre fougue? Ou sont vos idées?
    Monsieur Delanoë a eu l'idée du Velib, de la mise en une voie de circulation du Boulevard Magenta, ce qui a permis de planter des arbres, Monsieur Vaillant a porté la Halle Pajol, la Recyclerie, et les jardins d'Eole, d'autres le Cap 18, où sont vos projets novateurs?

    Ne vous méprenez pas, j'ai plutôt de la sympathie pour vous.
    Pourtant mère de famille qui a habité près de vingt ans dans l'arrondissement, je suis davantage tentée,
    après un bref séjour à l'étranger, d'aller vivre à Saint-Ouen ou Pantin, qui regardent davantage vers l'avenir.

    Qu'est ce que je regrette?
    - le logement social pourquoi pas, mais tout est concentré près de Pajol, comme en témoigne les dernières constructions. Pourquoi n'encouragez vous pas l'accession sociale à la propriété ? Cela permet également à des classes moyennes de rester dans Paris. Ne soyez pas idéologue.
    - le numérique est totalement oublié de votre politique. Or, le 18ième est un arrondissement jeune, capable de s'adapter et qui a envie de nouveaux horizons. Pourquoi les entreprises comme La Ruche Qui Dit Oui, Ulule ou Codecademy ne naissent-ils pas dans le 18ieme?
    - les associations et le privé peuvent être utile. Vous et votre équipe ne pouvez pas tout faire. Et vous n'avez pas des crédits illimités, ce qui est normal. Si vous dépensez trop, on vous le reprochera à raison. Donc appuyez vous sur des initiatives citoyennes ou privées. Deux exemples: l'auberge de jeunesse de la Halle Pajol, au lieu d'être confié à un opérateur comme Christopher Inn près du Canal a été confié à un organisme public: or cette auberge est quasiment tout le temps vide, et elle va très vite vieillir. Pourquoi ne pas confié la restauration ou la réservation à un privé ce serait plus dynamique? Un autre exemple: la Halle en elle même serait terriblement triste si la super association Vergers Urbains ne l'avait pas végétalisé,
    - Vous laissez tomber des rues entières: parlons en de la végétalisation tiens. Comment expliquez vous qu'après avoir promis de rendre la rue Marx Dormoy plus vivable, celle ci soit autant polluée? Pourquoi ne pas supprimer une voie de circulation? Ou planter des arbres, plutôt que de densifier encore cette rue, comme vous prévoyez de le faire avec un immeuble horrible et très dense, à côté du 38 rue Marx Dormoy?, Même constat boulevard Ornano. Arrêtez de communiquer ! Plantez des arbres :-)
    - soyez audacieux. A un ami qui vous demandait pourquoi vous ne libériez pas plus de place pour l'innovation et la végétalisation, vous avez dit: "je n'ai pas assez de foncier". Or, pardonnez moi mais c'est faux: l'ancien espace de Ground Control près de la rue Ordener, vous avez votre mot à dire, non? Ou alors il faut taper du poing sur la table et vous faire entendre... Tous les immeubles que vous détruisez pour reconstruire, plantez y des arbres et encouragez l'esprit d'initiative.
    - ayez de l'imagination. Fermez certaines rues de la Goutte d'Or à la circulation. Pourquoi ne pas couvrir les voies ferrés entre la Halle Pajol et les jardins d'Eole, et végétaliser cet espace pour en faire un espace d'agriculture urbaine ? Transformer en incubateur de start-up écolos et solidaire une partie de l'immeuble occupé par Curry Vavart, ou encore une partie du foncier de l'hôpital Lariboisière, ou encore du Campus Condorcet que l'on nous promet depuis des années ? Multiplier également le miel produit dans le 18ieme par exemple...

    Je sais que vous n'êtes pas mauvais. Mais, n'ayez pas peur de choquer, bousculer y compris dans votre propre camp, ils s'habitueront et vous applaudiront. Et de grâce, regardez ce qui s'est fait à New-York, Nairobi ou Berlin, et discutez avec les maires de Saint Ouen et Pantin, qui, en ce moment prennent un sérieux coup d'avance sur notre bon vieux 18ieme.

    Bien à vous,
    Mathilde Pierre, ancienne habitante du 18ieme qui aimerait y revenir

  • Bien dit Mathilde !

  • Ce qu'a ultra bien réussi le maire de Pantin, c'est de bien "marketer" sa ville, en donnant envie aux entreprises et aux familles de venir, et il a tres bien fait passer son message à des médias du monde entier comme Le New York Times qui à consacre plusieurs pages (!) à Pantin et l'a comparé au nouveau Brooklyn. Tout ceci est accessible à la mairie du 18ème. Encore faut-il qu'elle s'ouvre à l'extérieur, qu'elle se rende compte que Le monde bouge, et qu'elle explique aux entreprises qui pourront un vestir de créer des emplois dans le 18ème, qu'elles sont les bienvenues et qu'on les aidera à grandir. Ce n'est pas un hasard si le dernier Ouisharefest Fest était à Pantin : la ville veut attirer ceux qui sortent du rang pour trouver de nouvelles solutions, en combinant entreprise, green et solidaire.
    Le 18ème possède une localisation géniale avec la proximité de deux gares (Est et Nord) et la possibilité de rapprocher un quartier "riche" et touristique qu'est Montmartre avec la Goutte d'Or, la Porte et Marx Dormoy, C'est tout à fait faisable donc mais il faut sortir des sentiers battus et se mettre au boulot pour attirer et faire grandir les talents ! On attend monsieur Lejoindre sur l'attractivité et la création. Au boulot ;-)

Écrire un commentaire

Optionnel