Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Célébrons le bicentenaire d'Edouard-Léon Scott de Martinville

Le PHONO Museum Paris basé boulevard de Rochechouart organise une exposition

à la Médiathèque Musicale de Paris

paris,phono-museum,son enregistré,scott de martinville

Edouard-Léon Scott de Martinville (1817-1879) est celui qui a ouvert la voie / la voix à l’enregistrement du son !

Afin de célébrer le bicentenaire de la naissance de celui qui réalisa les premiers enregistrements sonores de l’histoire de l’humanité, entre 1853 et 1860, la Médiathèque Musicale de Paris et PHONO Museum Paris, en partenariat avec la Société d’Encouragement de l’Industrie Nationale, organisent du 19 au 29 avril une exposition retraçant les 140 ans d’histoire du son enregistré : des premiers enregistrements sur feuilles « noir de fumée » aux fichiers numériques en passant par cylindres, disques 78t, disques microsillon, bandes magnétiques, cassettes, …

Les enregistrements de Scott de Martinville ont été récemment inscrits au Registre international Mémoire du monde de l’UNESCO. Outre l’expositionune journée de visite-conférence sera organisée en concordance avec une manifestation similaire au Musée Edison, dans le New Jersey.

Vous trouverez toutes les informations pratiques sur la page du site Que faire à Paris : Bicentenaire d’Edouard-Léon Scott de Martinville.

paris,phono-museum,son enregistré,scott de martinville

Commentaires

  • Extraordinaire! Depuis toujours on apprend qu' Edison est l'inventeur du premier enregistrement... voila une nouvelle qui devrait révolutionner l'histoire du Son. Et qui prouve encore, si besoin était du génie français de par le monde. On de demande pourquoi il était parti aux USA? La comparaison avec notre époque me fait penser qu la fuite des cerveaux existait déjà sous le Second Empire...Ce doit être une caractéristique française que d'ignorer son propre génie... Pas étonnant que nous soyons en perte de vitesse...

Écrire un commentaire

Optionnel