Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Municipales 2008 : accord PS / Verts

7243fd50a52bc012d850a6f717d06f4b.jpg0bc8d23b209cad0c54f9307c06cb4bb1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Un accord a donc été conclu entre le PS et Les Verts à Paris ! Comme cela a toujours été annoncé par les uns et par les autres, cet accord tient compte du résultat du premier tour de scrutin et les listes devraient fusionner en conséquence.

A Paris, Les Verts devraient obtenir 9 postes de Conseiller de Paris et conserver la mairie du 2ème. Des points de désaccord sur le programme persisteraient néanmoins, comme la construction de tours.

Dans le 9ème, Les Verts (Nicole Azzaro) se verraient proposer une place (la 8ème) à sur la liste de Jacques Bravo, soit en position éligible de Conseiller d’arrondissement, avec peut être un poste de Maire adjoint en complément. Il est clair que la pilule doit être amère pour Les Verts qui perdent ainsi un poste de Conseiller de Paris et deux postes de Conseiller d’arrondissement. Bien que conforme à ce qui a été dit avant le premier tour, on peut quand même s’interroger sur la signification politique d’un tel accord : si cette information se confirme, voilà un parti – Les Verts - qui a recueilli plus de 6% des voix au premier tour dans le 9ème ,  4ème force politique dans l’arrondissement et la capitale, qui se retrouve derrière les candidats apparenté communiste (n°6) et radical de gauche (n°7) dont on se demande quel est le véritable poids politique et quelle a été la véritable contribution au cours de la dernière mandature, surtout en ce qui concerne le parti communiste ?

Considérant le score obtenu par la liste Bravo au premier tour et en y intégrant les voix obtenues par Les Verts, la nouvelle liste commune peut raisonnablement espérer au moins 11 élus et au mieux 12 sur les 14 Conseillers d’arrondissement. Résultat le 16 mars.

Commentaires

  • On peut logiquement s’interroger sur le classement des candidats « Verts » embarqués sur la liste
    « un temps d’avance » dans le IXème. Les petites querelles intra conseil depuis 2001, ça laisse des traces !
    Mais , les raisons se situent (probablement) rue de Solférino et/ou place du colonel Fabien.
    Le nombre de voix obtenu à la suite d’une élection, ou le travail fourni lors d’une mandature, ne sont pas les seuls critères pour positionner tel ou tel candidat.
    B. Delanoë aura besoin de toutes les forces de gauche dans l’IDF pour construire « Paris Métropole », sachant que dans son propre camp, J.P. Huchon ne lui facilitera pas la tâche.

  • Les verts ont fait 8 fois moins de voix que l'union de la gauche. C'était le risque / le pari du parti écologique de partir de manière autonome. Il le paye (sans doute pour les raisons invoquées ici par différents intervenants). Si l'on suit votre logique on pourrait aussi s'etonner de l'absence du modem dans le conseil d'arrondissement (8%, soit plus que les Verts, et pas un seul conseiller). Le PC et le PRG ont sans doute beaucoup trop de poids comparé à leur electorat ici, mais encore une fois c'est une repartition parisienne, decidee, et là je rejoins bernard, en haut lieu pour les combats à venir.

    qui peut donc s'etonner que les verts n'aient qu'un poste ? c'etait previsible dès que les votes confirmaient les sondages
    ça aurait pu etre pire si J. Bravo avait été élu dès dimanche dernier. Ce sont là les regles de la politique...

    Il faut assumer, pour le parti écolo, ce choix d'autonomie. Cette stratégie. Mais aussi cette défiance entre les deux partenaires de la gauche. Pourquoi l'electorat de gauche et du centre a prefere voté Delanoe et même Modem plutot que ecolo. La reponse est peut être davantage dans une attitude politique, une forme de communication sur certains dossiers, que dans le projet ou même le bilan. Car on ne peut pas generaliser : dans certaines villes les Verts ont fait de bons scores.

    Pour le reste, je m'attache davantage à la cohérence d'une équipe, aux compétences des individus sur une liste. Peu importe qu'il soit apparenté PCF, PRG, Verts, ou issus de la société civile. C'est ce qu'ils apportent qui compte.

Les commentaires sont fermés.