Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sacré coeur

  • Le Sacré Coeur : un monument mal aimé

     

    C’est la question que pose 9e Histoire, la société historique du 9e, sous la plume de ses animateurs Françoise Robert & Jean Aubert.

    Une visite du Sacré Coeur commentée par Alexandre Gady vous est proposée par 9e Histoire dans son programme de juin.
    Rendez-vous à 10h00 le samedi 5 juin, devant la façade principale, en haut du grand escalier.

    sacré Coeur.JPG

    Construit d’après les plans de l’architecte Paul Abadie, à la suite d’une souscription nationale, à laquelle plus de dix millions de fidèles ont participé et qui aura duré près d’un demi-siècle.

    Une très longue construction : la première pierre est posée en 1875, mais la basilique ne sera consacrée qu’après la première guerre mondiale, en 1919.

    On vous racontera l’arrivée de La Savoyarde, son poids énorme et les 28 chevaux qui la tirèrent jusqu’à Paris, le conférencier évoquera certainement  le « minaret » haut de 84 mètres de Lucien Magne – dénomination peu amène attribué au campanile par les Montmartrois; et le voeu national d'Alexandre Legentil, notable parisien...

    Des polémiques ont d'ailleurs accompagné les travaux tout au long de ces longues années de construction… L'expiation affichée dans la formule « Au Cœur très saint de Jésus, la France fervente, pénitente et reconnaissante. » n'a pas fait l'unanimité.