Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

recoin

  • Métro Barbès : la grille de l'an 2O11

    Elle est quasiment arrivée avec la nouvelle année ! Nous l'avions annoncée lors de notre assemblée générale en novembre dernier par la voix même d'Isabelle Bellanger de l'Agence de développement de Paris de la RATP, venue nous présenter les plans.

    PHOTOS - nouvelle grille de la station.JPGDe quelle grille s'agit-il ? Une grille très attendue ! La grille de tous les espoirs ! Sera-t-elle à la hauteur ? Mais, enfin, de quelle grille s'agit-il ? Celle qu'Action Barbès avait demandée lors des travaux de réhabilitation de la station Barbès il y a maintenant... dix ans, en anticipant en toute connaissance l'usage qui serait fait de ce recoin. Voici la grille anti "urinoir" face au Louxor. Celle que nous demandions au début des années 2000, pour fermer le recoin que dessinent ensemble un gros pilier de la station, le côté droit de l'escalier monumental et l'entrée située face au Louxor. A force de réclamer une prise en compte du problème, nous avions obtenu de la Ville un glacis - quart de sphère maconné - il y a quelques années, seule solution sur laquelle la Ville et la RATP avaient réussi à s'entendre. En effet, on est là sur le domaine public, propriété de la Ville, mais ledit espace recelle une trappe indispensable à l'entretien RATP. Alors, qui paierait ?

    PHOTOS - nouvelle grille de près.JPGMalheureusement, ce dispositif s'est très vite avéré peu dissuasif face aux nombreux amateurs du recoin. Après moult allers et retours entre la Ville et la RATP, et l'intervention finale de Philippe Chotard (secrétariat général de l'Hôtel de Ville) en comité de pilotage Barbès, avec une proposition de financement partagé, la RATP a choisi finalement d'assumer entièrement le coût de la grille, pour déclencher sa mise en place avant la fin de l'année 2010. Nous avons donc un recoin fermé par une grille disposant d'une porte désormais uniquement accessible aux agents de la station. Remercions les aussi, les agents de la RATP chargés d'ouvrir la trappe dans cet angle, car petit à petit, ils ont, comme nous, trouvé que l'état des lieux devenait infréquentable ! Gageons que leur avis a compté.

    Un conseil : autour de la station se trouvent pour le moins trois ou quatre sanisettes d'accès totalement gratuit ! Mais bien sûr, on sait que vous qui négligez l'espace public au point d'épancher vos urines sur la station de métro, vous ne lisez pas ce blog...