Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

café-bar

  • Louxor, un déjeuner sur le pouce avant votre film ?

    Les conditions de la délégation de service public du futur cinéma Louxor étaient présentées au conseil de Paris qui s'est tenu hier. Nous avons appris des choses très intéressantes que nous vous livrons ici. Il s'agissait de la délibération 2012 SG 179  : Attribution de la délégation de service public pour l’exploitation du cinéma Le Louxor (10e).

    Nous commençons par les nourritures terrestres : l'exploitant dispose d'un espace café d'environ 70 m2 dont la moitié en terrasse. Cela devrait suffire pour proposer des repas rapides aux cinéphiles affamés, sans doute pas une cuisine sophistiquée mais grâce à une licence II si elle est accordée, les mets pourrraient être accompagnés de vin. Il se pourrait même que des dégustations soient organisées autour d'un vin et de son terroir, plutôt ceux du bassin méditerranéen... une idée séduisante pour créer une animation ponctuelle, voire régulière, en proposant des produits de qualité. 

    Nous avons pu noter les horaires d'ouverture du café club du Louxor tels que compte les proposer l'exploitant .

    paris,louxor,café-club

     

    paris,louxor,café-bar,dégustation,animation

    Une photo de la grande salle du Louxor "pêchée" sur la toile (signée JM_FP23)

    Au-delà de la restauration, voici ce qui est prévu pour les films. Le cinéma proposera cinq séances minimum par jour pour chacune des trois salles. Pour la programmation, il s'agit bien d'un cinéma d'Art & Essai. L'exploitant s'engage à présenter les différents types de programmation dans les proportions suivantes :
    - 80% de séances Art & Essai par an, 
    - 80% de séances en 1ère exclusivité par an,
    - 70 séances par an de patrimoine 
    - 330 séances par an en moyenne destinées au Jeune public,
    et un effort tout particulier en faveur des courts métrages, soit des projections en complément de programme, soit sous forme d'action d'animation spéciale court métrage.  

    La convention de service public prévoit également dans le détail les obligations du délégataire en matière de cinéma destiné aux jeunes publics : pendant le temps scolaires (260 séances en moyenne par an) et hors temps scolaires (70 séances en moyenne par an).

    Les séniors ne seront pas oubliés. Ils devraient bénéficier d'une Université populaire dont il reste à imaginer les modalités. Le délégant laisse un peu de temps au délégataire pour mettre au point son offre, à charge néanmoins de faire des efforts de médiation et d'animation pour favoriser l'insertion de ce nouvel équipement dans le quartier. On entend par là des avant-premières, en présence de réalisateurs ou d'acteurs avec débat, des séances en après midi présentant un but éducatif grâce à la présence de personnalités du monde de la culture, des arts et des sciences.  

    Un regard enfin sur les tarifs peut-être ? Sachez d'ores et déjà que le Louxor acceptera les cartes illimitées gérées par les GIE de l'industrie cinématographique, mais qu'il aura aussi ses propres carnets de 5 ou 10 entrées à un tarif alléchant, respectivement pour 6  et 5 euros la séance, valable 6 mois. Le plein tarif de 9 euros sera décliné en différentes versions réduites pour les jeunes, les retraités, les chômeurs, les étudiants, etc. 

    paris,louxor,café-bar,dégustation,animation

    On a tous hâte de s'installer dans les fauteuils.... et peut-être de bénéficier d'une visite un peu privilégiée destinée aux supporters de la première heure. Attention, c'est une surprise. On en saura plus bientôt.