Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BD

  • Là où l'on reparle de Charlie

    Dans quelques jours ouvriront les portes du Festival de la bande dessinée d'Angoulême. Le 42e cette année, il se tiendra du 29 janvier au 1er février. Nous avons voulu visiter les archives de l'INA à la recherche de quelques vidéos sur le sujet. Qui dit bande dessinée dit dessin et dessinateurs, et bien sûr des noms apparaissent qui nous ramènent au regretté Charlie. Reiser, Wolinski et d'autres répondent ici aux questions du journaliste en janvier 1978.

    Regardez avec nous, sans nostalgie, s'il vous plait, le show must go on, et la vie continue.

     

    Désolé pour les scories que représentent les publicités qu'il est impossible de supprimer, à coup sûr, avant de mettre en ligne sur notre blog.

    Jacques Chancel est mort récemment, également, mais il a laissé des moments enregistrés, ses Radioscopies, aimablement mises à disposition par l'INA, que l'on a plaisir à ré-écouter. Ici, nous vous proposons de retrouver l'interview de Cabu. Elle dure un peu moins d'une heure.  C'était le 25 janvier 1980... 35 ans !  

     

    Autre petit clin d'oeil à Jacques Chancel : certains moments de pur bonheur ont été montrés également vendredi soir sur France 2 dans un remake du Grand échiquier avec Frédéric Taddéï, visible encore quelques jours sur Pluzz.

     

  • Des murs qui nous parlent en image...

    C'est un clin d'oeil à l'actualité. Le Festival de la bande dessinée d'Angoulême se termine ce week end. Une amie, abonnée à notre blog, nous a adressé un diaporama des murs peints d'Angoulême qui nous a séduit par son charme et les souvenirs qu'il fait revivre.. Nous nous demandons bien pourquoi la ville de Paris ne se tourne pas davantage vers les arts graphiques pour faire disparaître des pignons disgracieux qui gagneraient à changer de look. Les artistes ne manquent pas. 

    Autrefois les pignons hauts, ceux bien en vue, et sans fenêtre, étaient recouverts de publicités peintes, ou de réclames, selon le jargon de l'époque. Il en reste quelques rares exemples, dont un sur les Grands Boulevards - de mémoire - qui vante la qualité du savon Cadum. A moins, que le temps ait fini par délaver la peinture. Regardez aussi ce gros plan - ci-dessous - sur une carte postale du carrefour Barbès, dans les années de début du XXe siècle, qui montre la forêt de publicités au-dessus des maisons d'angle, celles qui ont vu naître, prospérer et brûler Vano. La règlementation sur les zones de publicité a fait évoluer la situation. Il reste toutefois quelques zones qui souffrent, par exemple la place Pigalle, les abords des périphériques, etc. 

    _/_/_/

    Nous avons supprimé la fenêtre sur le diaporama qui imposait sa musique dès l'ouverture de notre blog, quelque soit l'article en cours de lecture. Une musique agréable, jazzie, mais... bon, voilà.

    SI vous voulez retrouver le diaporama des murs d'Angoulême, il vous suffit de cliquer ici

    angoulême,bd,murs-peints

  • Présidentielles et BD

    Allez soyons un peu "chauvin du 9ème". Un de nos distingués concitoyens de l'arrondissement s'est lancé dans une aventure à la fois risquée et sympathique : le citoyen et la campagne éléctorale en BD
    Vous pouvez suivre ces aventures sur 3 sites à la fois :
    1. son blog - classique
    2. Présidentielles.net - humour décapant, pas pour tout le monde
    3. le blog de la présidentielle - blog collectif du journal 20MN, de bonne tenue

    medium_BD.png


    Bon week-end !