Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Municipales 2008 : pas de débat

Habitants du 9ème, vous qui pensiez que la question du débat avant premier tour entre les candidats qui, finalement, se fera sans Bertrand Delanoë - lire dans Le Parisien, ne vous concernait pas directement, et bien vous aviez tort. Dans le même esprit que le projet de débat pour Paris, Paris Neuvième avait lancé aux quatre principaux candidats dans notre arrondissement une invitation pour un débat contradictoire  avant le 9 mars. Force est de constater que nos candidats ne sont pas précipités sur cette idée pourtant on ne peut plus démocratique ! Seuls Les Verts ont donné leur accord. Le PS, dans la lignée du positionnement Delanoë, a dit « pas de débat avant le premier tour, on verra après ». UMP et MoDem n’ont pas daigné répondre.

Bon, ce n’est pas un drame. Mais quand même, comment prôner un renforcement de la démocratie locale et ne pas répondre aux demandes des électeurs pour un simple débat ? Cela se fera entre le 9 et le 16 mars, espérons le !

 

Mise à jour du 21 février :

  1. suite à la publication de cette note, Delphine Burkli (UMP) a indiqué que c'est par manque de temps qu'elle n'avait pas répondu à notre proposition mais qu'elle était d'accord sur le principe. RV est pris pour avant le deuxième tour.
  2. on verra via un article du Parisien que la situation est exactement inverse dans le 10e voisin où un débat aura bien lieu, ce qui ne fait qu'ajouter à notre incompréhension.

Commentaires

  • Pour que l'exercice soit fécond, encore faut il que les verts fassent autre chose qu'échanger des noms d'oiseaux avec le PS... Je comprend moins le silence du Modem et de l'UMP, qui n'ont rien à perdre dans un tel débat et qui après tout se sont déjà prêtés aux jeux des questions ici et sur daily neuvième. Je suppose que Delphine Bürkli n'imagine pas pouvoir sortir sa litanie sur "l'inaction" de la municipalité en face d'un contradicteur quelconque, pour Perrin je vois moins?

  • Tonio, soyons justes ! Les Verts prennent leur part mais les socialistes ne sont pas les derniers en ce qui concerne les noms d'oiseaux !

    La presse a pris le pas sur le contact direct entre candidats et électeurs. Les candidats préfèrent de beaucoup parler à un journaliste qu'ils cherchent à manipuler (je ne suis pas très gentil OK) plutôt qu'à un électeur dont bien souvent le discours embarrasse le candidat.

  • Je ne crois pas que le problème soit les électeurs, ou bien les candidats n'iraient pas dans la rue, les réunions d'appartement, etc... Je crois plus que c'est le contact direct entre eux qu'ils ne souhaitent pas. Pour certains, c'est peut-être parce qu'ils ne pourraient plus raconter n'importe quoi sans se voir immédiatement confrontés à la réalité des dossiers et des réalisations.

    Sur la relation verts-ps, nous sommes assez d'accord, et ça peut d'après moi expliquer les réticences du PS à débattre, vu le risque de conflit avec les verts. On a vu pendant la campagne de Jospin que la critique prenait facilement le pas sur la solidarité, alors puisque verts et PS sont en réalité concurrents pendant le premier tour et qu'ils auront à se retrouver pour le second, éviter les occasions de trop se taper dessus au départ ne semble pas complètement absurde. C'est dommage que ce débat ne se fasse pas, parce que les verts portent réellement une vision personnelle de l'action à réaliser à Paris qui mérite effectivement discussion (en particulier sur les aspects fiscaux et sur la transformation de facto de Paris en village intra muros). Mais bon, vu les termes de l'échange actuels, mieux vaut peut être pas de débat qu'un débat aigre.

  • Si c'est pour avoir ça comme niveau de débat (c'est à dire un niveau très bas):

    (extrait de 20 mn.fr)

    "Paris: Delanoë accusé d’être un «misogyne»
    On n’en a pas fini avec les coups bas à Paris. Dernière salve en date, celle de Christophe Lekieffre, tête de liste UMP dans le 2ème arrondissement, qui vient au secours de Françoise de Panafieu. Dans une interview au blog Muniparis, il y va franchement: «Je pense que le maire de Paris est misogyne». Avant d’en remettre une couche: «Je pense qu’il déteste les femmes. Alors, il va vous dire que son 1er adjoint est une femme. Mais je pense que c’est un homme qui accepte les femmes à partir du moment où elles sont en-dessous de lui. Qu’une femme puisse être candidate contre lui, à son niveau, à mon avis c’est insupportable pour lui»."

    pitoyable...

  • Euh .... Yann, qu'est-ce que votre commentaire vient faire dans notre affaire ? Voulez vous nous priver de débat parce que certains se conduisent mal ? Vous appuyez vous sur un prétexte pour justifier la position de Delanoë sur le débat avorté, position qui n'est pas défendable ? Sur le même MuniParis, Patrick Bloch intente un procès en homophobie à l'auteur des propos contre Delanoë, cela n'est pas mieux ! Et pourquoi nous faire à nous qui avons tenté d'organiser ce débat dans le 9eme un procès d'intention sur le niveau présupposé très bas de ce même débat ? je suis un électeur en colère en vous lisant.

  • Absence de débat, je ne suis pas vraiment surpris hélas ! Vu l’ensemble des « commentaires » , questions et,suggestions dans votre blog , il eût fallu aux différentes têtes de listes d’arrondissement, qu’ils (elles) fassent valider leurs réponses par leur hiérarchie. C’est possible, mais ajoutez un bon mois de plus.
    " Si vous voulez obtenir quelque chose, adressez-vous à quelqu’un de très occupé : les autres n’ont pas le temps.” (Pierre Daninos)
    Vous aurez compris que, je force le trait volontairement pour mieux voir les maux !
    Pour conclure, je reprends la phrase d’un auteur (dont j’ai oublié le nom) : « les hommes politiques feraient bien d’écouter nos voix avant de les compter »
    Peut importe l'essentiel, c'est que les lecteurs aient participés grâce à vous.
    La real politique reprendra vie après le 17 Mars

  • je pense qu'il ne faut pas surevaluer l'impact d'un debat pour une mairie d'arrondissement...
    quand je vois le niveau de la campagne dans le 2e et dans le 12e, je me dis que ça vole vite très bas et que ça n'apporte rien. Peut-être que certains candidats ne sont pas à la hauteur de ce que nous attendons...
    Parfois ça discredite davantage qu'autre chose.

    Je pense qu'entre les tractages, les vistes d'apparts, les rendez vous dans les cafés, ou aux coins de rue, internet et même la presse locale, on ne manque pas de debats, de confrontation d'idees
    je trouve d'ailleurs que ce blog joue un rôle tres citoyen dans la presentation des candidats et de leurs programmes

    un debat c'est de la poudre aux yeux
    ça va se faire devant 300 personnes, sur 30000 electeurs. Les opposants critiqueront le maire sortant, le maire sortant defendra son bilan. et personne nesera là pour moderer corectement les debats avec de vrais chiffres, de veritables faits.

    mais il y aura un debat, entre les deux tours vraisemblablement. et tout le monde sera content de ce grand moment democratique...

  • "un débat c'est de la poudre aux yeux" tout est dit sur votre conception de la démocratie Yann ou quoi ? je suis sûr que ce bout de phrase vous a échappé !

  • Non un debat de ce genre là c'est de la poudre aux yeux

    Un vrai debat ce serait 3000 personnes avec des questions provenant de citoyens et surtout une base factuelle que personne n'essaierai de contourner ou manipuler.

    Il ne faut pas se cacher les yeux devant les limites de la democratie dans ses exercices qui nous paraissent pourtant evidents. Un débat n'est qu'un outil aprmi d'autres pour que la démocratie s'exerce. Mais il a ses propres critères de réussite.

    Moi je veux bien un débat, mais bien encadré, et élargi au plus grand nombre. Sinon l'exercice est vain. C'est toujours plus interessant qu'une bataille de ballons bleus oranges, mais ça l'est largement moins que la comparaison des programmes écrits ou l'ineterpellation des candidats dans la rue.

    Et là, le débat proposé (4 des 6 candidats, une Verte qui déteste le PS, un Modem parachuté, une UMP qui répète les mots de son mentor et un Maire qui se prendra logiquement tous les coups) sera sans doute un bel exercice de politique. Mais pas de démocratie.

  • @Yann
    Que fait-on ? On tire l’échelle et on va se coucher ? Ou, on loue un bateau , on achète une île déserte et on implante la première république prolétarienne ?
    Hélas, je le déplore comme vous, dans la sphère politique il y a beaucoup (trop) d'Archonte
    Je ne suis pas certain qu'une réunion où, 3000 personnes débattent, soit le nec plus ultra de la démocratie
    Mathématiquement, je crains que le résultat serait égal à factoriel 3000. Je vous laisse calculer le total
    Courage

  • Je reste dubitatif sur un débat, parce que les règles du débat, à la base, ne sont pas les bonnes pour que l'exercice démocratique, à 300 ou à 3000, soit efficace.
    Il y a d'autres manières de faire vivre le débat. Ne serait-ce qu'avec nos amis, nos voisins, nos relations.

  • J'ai corrigé les 3 publications du commentaire de Bernard et me suis permis d'intervenir en conséquence sur le message de Yann.

    Franchement Yann je ne vous comprends pas ! Emmanuelle et moi qui avons initié ce débat avions commencé à travailler sur le déroulement, proposé des thèmes aux candidats pour encadrer le tout. Il était convenu que je dirige ce débat, qu'il serait pris en vidéo et mis sur Internet - votre argument 300 vs. 3000 ne tient pas la route vous le savez. La vie démocratique ne s'arrête pas au débat mais comment voulez vous que je me fasse une opinion si il n'y a pas contradiction. J'ai entendu au cours des dernières semaines tout un tas d'arguments pour lesquels je suis incapable de dire si ce qu'on m'a dit est vrai ou pas par manque de contradiction.
    Le démocratie n'est pas mettre un bulletin dans l'urne. la démécratie c'est permettre aux gens de se faire une opinion et d'exprimer cette dernière par un vote.

  • Le Petit Larousse - archonte n.m.

    archonte [arkÈt]/ (grec arkhôn)
    nom masculin

    ANTIQUITÉ GRECQUE Haut magistrat, dans diverses cités.

    Copyright (©) Larousse 2006

  • Perosnnellement les contradictions et le debat je l'ai en lisant les programmes, les differentes interventiond ans la presse...
    il y a tellement de differences entre l'ump et les verts...
    je comprens que l'idee d'un debat soit attrayante, mais ça n'est pas determinant.
    je ne demande pas à mon maire d'etre un grand orateur ou un "sniper" qui sort un bon mot à chaque réplique. Je restesur ma position. le débat est utile mais pas indispensable.

  • que de débat pour un débat ....
    les habitants demandent un débat contradictoire ou le blog parisneuvieme ? ce n'est pas la même chose ..;
    Pour débattre il faut des projets à confronter ....
    On ne connait pas celui du modem ...
    débattre avec ceux que delanoe est un usurpateur (les verts)
    ceux qui disent que delanoe est un tocard (ump - Panafieu)
    ceux qui disent que le PS c'est la Stasi (Ump - Lellouche)...
    soyons sérieux ... ces partis n'ont pas fait plus d'une seule réunion publique pour parler de leurs visions de l'arrondissement ... alors que Bravo en fait chaque semaine où tout le monde peux venir discuter et poser ces questions ...
    alors ne nous trompons de débat sur le débat et les débats !

  • @juliette : donner dans la caricature ne réhauuse pas le débat et si ne vous l'aimez pas ce débat, n'en dégoutez pas les autres !

Les commentaires sont fermés.