Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Municipales 2008 : chez Les Verts encore !

Les Verts ont tenu lundi soir leur première réunion publique dans le 9ème. La tête de liste Nicole Azzaro - accompagnée de quelques uns de ses colistiers dont Nadia Prête et Jean Bernard Peyronel – était bien sûr présente tout comme Denis Baupin, candidat à la Marie de Paris et quelques unes des têtes de liste des arrondissements voisins, notamment le 8ème et le 10ème. La réunion avait lieu cité Chaptal, dans le petit théâtre d’IVT.

A dire vrai, on est frappé dans cette campagne parisienne par le manque de débat de fond d’une part, et l’obsession qu’ont tous les candidats à se situer par rapport à Bertrand Delanoë. Sans être trop critique, ce fut le cas lors de cette réunion durant laquelle, aussi bien Nicole Azzaro pour le 9ème que Denis Baupin pour l’ensemble de Paris ont dit toutes les « difficultés » qu’ils ont rencontrées avec leur « allié » socialiste pendant la mandature qui se termine ! On en ressort avec un sentiment de malaise, tant l’électeur de base ne sait où se trouve la vérité dans les arguments échangés et par l’usage d’un ton vindicatif franchement désagréable. La chose n’est pas spécifique aux Verts car certains propos soit de B. Delanoë soit de J. Bravo pour le 9ème et touchant l’action des Verts sont dans le même registre.

Et après cela on nous dit gentiment que quoiqu’il arrive, les listes Verts et les listes socialistes vont fusionner ! Une chatte n’y retrouverait pas ses petits, mais il est vrai aussi que l’électeur de base tient des raisonnements simplistes qui n’ont pas cours dans les partis politiques !

Nicole Azzaro a développé quelques idées que vous retrouverez dans le petit film ci-après et nous en avons profité pour interviewer Véronique Dubarry, tête de liste Les Verts dans le 10ème.

Commentaires

  • Merci pour votre post : la position des Verts est délicate, qui ont choisi une tactique périlleuse (se présenter solidaire-de-la-majorité-sortante-tout-en-la-critiquant), mais il faut dire comme vous le soulignez que Delanoë en rajoute au max, profitant de sa prestance et de sa cote médiatique pour s'affranchir de ces alliés un peu trop exigeants.

    Autour de moi les militants Verts font le choix d'insister sur les différences avec l'UMP le Modem et le PS dans les propositions, MAIS AUSSI dans les actes passés (les votes au conseil de Paris, etc.). Tout le monde se dit écolo dans cette campagne, mais il y en a à qui on peut faire confiance qu'à d'autres ! (c'est pareil pour le logement...)

  • Je crois qu'il y a eu beaucoup de frustrations accumulées au cours de la mandature - on allait partout disant que tout allait bien mais rien n'allait bien, alors la campagne permet un certain défoulement. Ce n'est pas sain.

  • L’action politique (gestion de la cité) n’est pas un long fleuve tranquille. Les « Verts » reprochent à B. Delanoë son côté centralisateur, directif . Le PS (via les voix de B. Delanoë, et autres) reproche l’aspect « bordélique » (reconnu par D. Baupin dans interview Le Monde fin 07) des « Verts » qui, les poussent à s’abstenir (heureusement très peu souvent) avec UMP et Centre (l’ex).
    Bref, la vie ! On se chamaille, on se rabiboche, mais on avance ensemble.
    Dans la parabole des talents il est dit que : « il faut rendre en actes ce que l’on a reçu en dons, et être récompensé à proportion de ses œuvres ». Attendons le 9 Mars au soir pour avoir confirmation ou pas de la phrase allégorique.

  • Entre le soi disant hégémonisme du PS, les invectives proches du chantage de certaisns Verts (pas tous), le positionnement flou du modem et une UMP toujours nostalgique de ses pleins pouvoirs, je ne pense pas que voter pour un parti soit très motivant.

    On élit un maire. Et son équipe. Et sa majorité. C'est la crédibilité et la cohérence qui dicteront nos choix. Dans le 9e, peu importe les manoeuvres post-premier tour (je pense que Bravo préfèrera toujours les Verts au Modem et qu'une grosse partie du Modem ne voudra pas aller contre Bravo), ce qui compte c'est bien une stabilité de gouvernance et une possibilité pour le IXe de construire ses équipements, améliorer notre cadre de vie...

  • @Bernard, j'admire votre sagesse !

    @Yann, excusez moi d'être simpliste mais moi j'ai du mal à me lettre au travail en équipe avec des gens qui 15 jours plus tôt ont dit des mensonges sur moi ! (ça marche dans les deux sens), la fin ne justifie pas les moyens

  • @didier je suis completement d'accord avec vous, aussi je trouve le rapprochement verts / ps hypocrite depuis des années; et cette campagne le prouve jour apres jour. peut eter cela explique t il la serieuse desaffection de l'electorat parisien pour ce parti.
    Un grand gâchis.

  • Yann, encore plus fort: Cohn Bendit prône le rapprochement des verts et du Modem contre Delanoë! Sur des convergences de fond, sans doute...

  • Denis Baupin dit qu'il s'agit d'un déplacement du centre de gravité du PS vers la droite ! Je me demande si il n'a pas raison mais dans ce contexte les propos de Cohn Bendit sont incompréhensibles sauf à ce que nous ayons un ménage à 3 ! pour l'électeur, le respect s'perd !!!

  • Quand j'entend le débat d'hier sur RTL, hormis le positionnement politique (où Beaupin considere encore le Modem comme un parti de droite), je sentai mme de panafieu tres isolée avec ses pietres arguments et un ton agressif, peu conciliant, accusateur. De fait le Modem est tres soft dans ses critiques et rejoint de plus en plus la vision du PS concernant Paris.
    Le débat était évidemment assez stérile. Mme de Panafieuparlait de construction de parcs de stationnementsans dire où, combien de temps, combien de budget, et quel modèle économique (on donne tout à Vinci?)...

  • Le centre de gravité s’est déporté vers la droite ?!
    Le glissement du PS vers la droite est dû à un vent fort le « SFIO » . Il exerce une pression au niveau du Mollet droit, qui impose à son pied, la direction du corps !
    Mais rassurez vous, depuis hier la flèche de Cupidon a touché D. Baupin ! A un Internaute (via 20 minutes) , il a déclaré : « tous les jours , je réitère mon amour pour B. Delanoë (…)et c’est même un amour exclusif (…) nous ne vous voulons nous allier qu’avec lui, nous ! »
    Ah c’est beau ! Après le Baupin père fouettard, le Baupin Ronsard
    Vous voyez que tout s’arrange

  • Paris est un conte de fées !

  • Embrassons-nous Folleville et que la joie emplisse nos cœurs
    Tel se croit dans un vaudeville de Labiche alors que, nous sommes peut-être à l’aube d’une tragédie de Racine

  • Je ne vois toujours pourquoi je voterai pour un aprti qui a un bilan pas terrible en propreté, qui refuse de reconnaitre ses erreurs sur deux ou trois grands axes de circulation (ce qui ne retire en rien les bienfaits des autres aménagements), qui refuse d'avoir une politique concernant les entreprises (hormis augmenter leurs taxes). Ils se sont abstenus sur le plan local d'urbanisme et ne comprennne pas que toute leur politique va museifier paris et même pire, va contraindre beaucoup de classes moyennes à depenser une energie flle en transports... à force de les faire fuir.

  • Fabrice,

    Je ne comprends pas bien votre propos.

    Il me semble que les erreurs d'aménagements ont été reconnues (il est difficile de réussir quelque chose à 100% lorsque les travaux sont importants !).

    Sur la propreté, que faites vous, par exemple, des nombreuses poubelles installées...

    Ensuite, pour ce qui est des entreprises, vous semblez ignorer la politique qui a été menée - incubateurs, pépinières, préservation des commerces de proximité ...

    Concernant les taxes, de quelles augmentations parlez vous ?

    Enfin, pour la fuite des gens ? c'est exactement l'inverse qui se produit ! Paris gagne des habitants !!! vous-même, souhaitez vous partir ?

    Enfin, sur la "muséification" supposée de Paris, que faites vous des projets proposés (tours...) et des aménagements lancés (17e ?).

    Au fond, votre post me laisse un sentiment étrange de dogmatisme pur ? Il y a bien sur des choses à critiquer, mais ne dit on pas que tout ce qui est excessif est dérisoire ?

Les commentaires sont fermés.