Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vie associative

  • Vie associative

    La Maison des Associations du 9ème est ouverte depuis avril 2006. En mai 2007, Jérôme Jegou en a pris la direction après avoir passé 9 ans à la Maire du 3ème arrondissement où il a travaillé au service culture, évènements et communication. C’est un choix personnel qui l’a amené dans le 9ème. Déjà en contact avec le milieu associatif pour la réalisation de projets culturels dans le 3ème, Jérôme Jegou ne pouvait pas passer à côté du projet Maison des Associations tel qu’il se développe à Paris et s’impliquer encore plus dans le processus.

    o0o

    Paris Neuvième (PN) : une des priorités déclarée lors de l’ouverture de la Maison des Associations du 9ème était la mise en réseau des associations de l’arrondissement, qu’elles se connaissent mieux. Où en est-on ?

    Jérôme Jegou (JJ) : aujourd’hui la Maison des Associations du 9ème compte 100 inscrits contre 60 lorsque je suis arrivé en Mai. Le réseau prend petit à petit. Je souhaiterais, à partir de 2008, monter des rencontres thématiques inter-associatives (l’emploi, le sport, la culture, l’économie sociale, etc. ….). Le but est certes de créer un réseau dans le 9ème arrondissement mais encore faut il qu’il y est des associations inscrites à la Maison des Associations. Avant de créer un réseau, il faut avoir des inscrits. Ce que je veux, c’est faire connaître l’établissement et que ce lieu soit incontournable, que toutes les associations du 9ème se disent « notre référent, c’est la Maison des Associations ».

    Sur les 40 nouveaux inscrits depuis mon arrivée ici, 20% sont de nouvelles associations que nous trouvons chaque mois sur le Journal Officiel. Le reste, ce sont des associations existantes qui nous ont rejoints. Nous travaillons aujourd’hui sur un fichier de 400 associations dans le 9ème. Le but est qu’un maximum de ces associations nous rejoigne, qu’elles s’inscrivent à la Maison des Associations.

    Lire la suite

  • CICA du 1er Juin 2006

    Le traditionnel Comité d’Initiative et de Consultation de l’Arrondissement (CICA) s’est tenu le 1er Juin à la Mairie. Présence nombreuse des associations du quartier pour délibérer de l’unique sujet de la réunion : règlement général de la maison des associations du 9ème et charte d’utilisation de cette maison.

    A en croire les chiffres donnés par le Centre Inter-associatif de Conseils et de Services (COCOS), il y aurait 1 700 000 associations en France et 70 000 créations par an, traduction de la vitalité du phénomène associatif. Pour le 9ème, près de 200 associations de différentes natures sont enregistrées aujourd’hui au CICA contre quelques dizaines seulement il y a encore quelques années. C’est dans ce contexte que la Maison des Associations s’installe dans notre arrondissement -  elle a ouvert ses portes début Avril 2006.

    Les deux documents (règlement + charte d’utilisation hélas pas en ligne sur le site de la Mairie) présentés par l’équipe municipale ne sont encore que des projets et la réunion consistait à recevoir les commentaires des associations avant le vote des textes définitifs lors d’un Conseil d’arrondissement à l’automne.

    Le texte du règlement général est commun à toutes les maisons des associations installées à Paris, assurant ainsi une égalité de traitement de toutes les associations parisiennes. Les éventuelles modifications suggérées par les arrondissements devront faire l’objet d’un accord des Services Juridiques de la Ville et la marge d’intervention est donc limitée. Le projet de texte tel qu’il a été présenté n’a d’ailleurs pas fait l’objet de commentaires particuliers si ce n’est la question de savoir si certaines associations derrière lesquelles peuvent se cacher des sectes par exemple peuvent avoir accès aux services de la maison des associations. La question n’a pas été tranchée.

    La charte d’utilisation de la maison des associations, sorte de code de bonne conduite dans l’utilisation des services proposés, n’a pas non plus posée de problèmes particuliers si ce n’est le fait que l’actuelle équipe municipale souhaite ouvrir aux instances de Démocratie locale la possibilité d’utiliser les locaux de la maison. Il ne s’agirait pas d’organiser les réunions des Conseils de quartier dans ces locaux mais de permettre aux collectifs de proposition de s’y réunir pour des sessions de travail. Le sujet fait débat. Au sens strict du règlement, la maison des associations est réservée à l’usage exclusif des associations, ce que ne sont pas les collectifs de proposition. Si une telle décision est prise, il faudra donc revoir le texte du règlement pour élargir le champ des organismes pour lesquels les services sont accessibles. Si pour des raisons logistiques l’idée semble intéressante, la question se pose néanmoins de savoir si ce mélange des genres entre actions associatives et exercice de la Démocratie locale est souhaitable ?

    La synthèse sera présentée lors du prochain CICA le 6 Octobre avant le vote du Conseil d’arrondissement.