Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sourd

  • 3e journée nationale de l'audition

    Récemment, le 11 mars pour être précis, se tenait une table ronde en mairie du 10e sur ce thème.

     

    «  Aller au spectacle quand on est malentendant »  était le sujet de cette journée organisée par Paul Zylberberg, président d'Audio Ile de France, que nous connaissons bien pour avoir partagé de nombreuses réunions à ses côtés et... parce que nous sommes voisins dans le 10e.

    zoom_01_10.png
    Source : Cemafore

    Un constat tout d'abord : salles de cinéma, théâtres, concerts, musées ne fournissent pas un accès à la culture satisfaisant pour les malentendants, faute d'installations techniques adéquates. Pourtant, la réglementation existe: la loi du 11 février 2005 (puis le décret en mai 2006) qui concerne tous les handicaps. On y définit l'accessibilité comme une adéquation entre la personne et son environnement.

    Un aperçu dans la capitale : quelques salles sont équipées et mettent à disposition gratuitement des appareils auditifs, Le Châtelet, L'opéra Comique, la Comédie Française, l'Odéon, le Palais des Congrès. D'autres proposent un sur titrage. On est encore loin du compte.

    De l'avis des participants, l'information est insuffisante. Il est souvent difficile  de savoir si une salle est équipée, faute de logo par exemple. La « toile » offre des informations en ligne qu'il faut aller chercher soi même pour s'assurer d'un accès satisfaisant, ici, ou encore là, chez Cemaforre pour les régions Centre et l'Île de France.

    En février de cette année, on a annoncé un « Plan National Handicap auditif » pour renforcer l'accès à l'information et à la culture. Mais aucune précision quant aux budgets alloués!

    Des chiffres qui exigeraient une attention particulière à cette problématique :

    On estime à 10% de la population le nombre
    des personnes devenues malentendantes
    ,
    soit environ 6 millions et
    à environ 100 000 les personnes sourdes de naissance.

    La sensibilisation est en marche, mais marche lente...