Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Transformer le viaduc... un rêve ?

Les voyages forment la jeunesse, affirme le dicton. La jeunesse, peut-être, mais cela donne des idées aussi. Au cours d'un voyage en Catalogne, en plein centre ville de Gérone (Girona-Espagne, nord de Barcelone), nous avons longé ce magnifique viaduc végétalisé, telle une empreinte de la nature laissée sur la ville. (Attention, pas de gibbons suspendus aux lianes...!)

Gérona,espagne,gerona,viaduc,végétaux

Il s'agit du viaduc du chemin de fer, qui surplombe la rue - carrer ! - Bonastruc de Porta. Vous avez la possibilité de visiter les abords et de voir cette jolie réalisation sous plusieurs angles en naviguant sur le site ci-dessous de Gmaps.


Agrandir le plan

Les végétaux utilisés sont majoritairement des plantes grimpantes et des lianes, toutes espèces à tige ligneuse qui s'adaptent bien aux milieux et colonisent facilement les piliers en béton du viaduc, puis gagnent les parties hautes pour retomber en chutes vertes et abondantes.

Le marché de La Chapelle à l'ombre de ces cascades de verdure.... Cela risque de rester un rêve.

paris,végétalisation,plantes-grimpantes,viaduc-du-métro-aérien

Et maintenant on compare ?

paris,végétalisation,plantes-grimpantes,viaduc-du-métro-aérien

Commentaires

  • Superbe proposition ! Je crois beaucoup à la puissance de l'image (analogies, vues d'architectes, photomontages) pour faire réfléchir nos élus et décisionnaires.
    Espérons que ce sera le cas tout comme pour cette autre suggestion :
    http://actionbarbes.blogspirit.com/archive/2012/02/10/carrefour-barbes-ameliorer-l-environnement.html

    PS : j'ai eu du mal à la retrouver. Vous devriez mettre un champ de recherche sur le blog.

  • @Manuel : euh, oui, un champ de recherche... On va y penser. Moi-même, je passe pas google simplement pour retrouver un article ancien de notre blog quand j'ai quelques mots clés en tête, et que je ne sais plus trop dans quelle rubrique je l'ai affecté. Ça marche bien et c'est assez exhaustif.

    Pour revenir au viaduc de verdure, ça fait rêver !
    Et curieusement, cela devrait être possible sans investissement gigantesque. Il reste à savoir si le terreplein du boulevard de La Chapelle n'est pas truffé de boyaux sous-terrains occupés par les concessionnaires de la Ville (câble, électricité, eau, chauffage urbain, etc). Ensuite, il faut une (bonne) volonté de la RATP...

  • Ca fait rêver !
    Magnifique exemple qui me ferait rêver s’il ne s’agissait de l'Espagne.
    Oui, beaucoup de réalisations récentes en Espagne ont pu faire rêver. Tout y était si beau ! Et la concurrence entre Régions a accentué les rêves (de grandeur).
    Le développement urbain, les aéroports, les autoroutes (gratuites), le TVE avec un réseau qui peut faire des envieux en France. Tout cela en 10, 15 ans.
    Et la réalité : on a construit en Espagne plus de logements qu’en Allemagne + France + Italie.
    Sur les 30 aéroports "internatinaux" construits un très grand nombre sont ou des aberrations (pas d’avions) ou déficitaires à cause d’un trafic insuffisant.
    Certaines autoroutes sont vides (l’essence est aussi chère qu’en France), d’autres concurrencent l’autoroute portugaise à péage.
    Certaines stations de TVE défient le bon sens (faible trafic ou distance ridicule entre 2 gares de TVE : Madrid Tolède). Comme ailleurs en Europe les stations ont été choisies sur des critères politiques.
    Tout ceci a été possible grâce aux crédits et aux aides européennes.
    Je crains que le viaduc de Gérone procédait de la même philosophie : pourquoi se priver alors que ce n’est pas nous qui payons ? Et pourquoi ne pas se payer ce qu’il y a de plus beau ? Avec un peu d'écologie ça passe mieux.

    Désolé de m’être éloigné du quartier de la Chapelle…
    L’Espagne que j’aime beaucoup est au plus mal.

    Désolé pour ce commentaire si peu écologique

  • Il ne faut quand même pas caricaturer la situation et faire la morale à nos amis espagnols comme nos amis allemands le font si bien avec les Grecs ! Si des fonds européens ont servi à des investissements contestables, ils n'ont pas constitué l'intégralité des sommes investies. Les banques et pas seulement les banques espagnoles ont profité de la chose. Alors au lieu de jeter la pierre à l'Espagne qui paie très cher aujourd'hui ses erreurs, cherchons à l'aider.

  • Absolument : ni caricature ni leçons de morale. Notre tour viendra bientôt ? Je suis parfaitement d'accord avec les conclusions du commentaire de Didier (raisons profondes, responsabilités des banques)et ne voulais surtout pas jeter la pierre à nos amis espagnols. .

  • D'autant plus qu'en l'occurrence, végétaliser un viaduc ne coûte pas cher en soi... C'est la construction du viaduc qui coûte cher. Le budget plantes doit être faible. Alors pourquoi ne pas végétaliser le pont du métro aérien entre barbès et la chapelle ?

  • Je rejoins Manuel. La balle est dans le camp des élus. Un travail commun entre les arrondissements du nord est parisien (9ème, 10ème, 18ème, 19ème), voilà un projet inter quartiers qui attirerait sans doute de nombreux habitants riverains et usagers du métro.

  • Bravo pour la comparaison.
    Une autre façon de concevoir la vie en ville et de mettre la ville à la campagne.

Les commentaires sont fermés.